×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Matyah 13     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Matyah 13
André Chouraqui


Le semeur

1 En ce jour, Iéshoua’ sort de la maison et s’assoit au bord de la mer.
2 Des foules nombreuses se rassemblent auprès de lui, si bien qu’il monte dans une barque et s’y assoit. Toute la foule se tient sur le rivage.
3 Il leur parle sur de nombreux sujets par des exemples. Il dit : « Voici, le semeur sort pour semer.
4 Il sème et il en tombe le long de la route. Les oiseaux viennent et les mangent.
5 D’autres tombent sur les rocailles, où ils n’ont pas beaucoup de terre. Ils lèvent vite parce qu’ils n’ont pas de terre profonde.
6 Quand le soleil se lève, il les cuit. Parce qu’ils n’ont pas de racines, ils se dessèchent.
7 D’autres tombent sur les épines. Les épines montent et les étouffent.
8 D’autres tombent sur une belle terre ; ils donnent du fruit : l’un cent, l’autre soixante, l’autre trente.
9 Qui a des oreilles entende. »

Pourquoi des exemples ?

10 Les adeptes s’approchent et lui disent : « Pourquoi leur parles-tu par des exemples ?
11 Il répond et dit : « Parce qu’à vous il est donné de pénétrer les mystères du royaume des ciels. Mais à ceux-là, cela ne leur est pas donné.
12 Oui, qui a, il lui est donné, et il surabonde. Mais qui n’a pas, même ce qu’il a lui est pris.
13 Je leur parle donc par des exemples parce qu’ils voient sans voir, entendent sans entendre et sans comprendre.
14 Elle s’accomplit pour eux, l’inspiration de Iesha’yahou qui dit : ‹ Entendez, entendez, et ne comprenez pas ; regardez, regardez, et ne voyez pas !
15 Oui, il s’est engraissé, le cœur de ce peuple ! Des oreilles, lourdement, ils entendent ; mais leurs yeux, ils les ont bouchés de peur de voir de leurs yeux, d’entendre de leurs oreilles, de comprendre de leur cœur, de faire retour et je les guérirai ! ›
16 Pour vous, en marche ! Vos yeux voient ! Vos oreilles entendent !
17 Amén, je vous dis : de nombreux inspirés, des justes, ont aspiré à voir ce que vous regardez et n’ont pas vu, à entendre ce que vous entendez et n’ont pas entendu.

Encore le semeur

18 « Vous, donc, entendez l’exemple du semeur.
19 Chez tout homme qui entend la parole du royaume sans la comprendre, le criminel vient, arrache ce qui a été semé dans son cœur. Tel est celui qui a été semé au bord de la route.
20 Celui qui a été semé sur les rocailles, c’est l’entendeur de la parole, qui, vite, la reçoit avec joie.
21 Il n’a pas de racines en lui-même, mais il est éphémère. Quand survient l’angoisse ou la persécution à cause de la parole, vite, il trébuche.
22 Celui qui a été semé dans les épines, c’est l’entendeur de la parole chez qui le souci de cette ère, la séduction de la richesse asphyxient la parole ; elle devient sans fruit.
23 Celui qui a été semé sur une belle terre, c’est l’entendeur de la parole qui la pénètre. Il porte du fruit, l’un cent, l’autre soixante, l’autre trente. »

Autres exemples

24 Il leur sert un autre exemple. Il dit : « Le royaume des ciels est semblable à un homme qui sème une belle semence dans son champ.
25 Quand les hommes dorment, son ennemi vient, sème des zizanies dans son champ et s’en va.
26 Quand le blé germe et produit son fruit, alors les zizanies apparaissent aussi.
27 Les serviteurs du patron s’approchent et lui disent : ‹ Adôn, n’as-tu pas semé de la belle semence dans ton champ ? D’où viennent-elles donc les zizanies  ? ›
28 Il leur dit : ‹ Un ennemi, un homme a fait cela. › Les serviteurs lui disent : ‹ Veux-tu que nous allions les ramasser ? ›
29 Il dit : ‹ Non, vous risqueriez, en ramassant les zizanies, de déraciner en même temps le blé.
30 Laissez-les croître ensemble tous les deux jusqu’à la moisson. Au temps de la moisson, je dirai aux moissonneurs : Ramassez d’abord les zizanies. Liez-les en bottes pour les brûler. Quant au blé, rassemblez-le dans ma grange’. »
31 Il leur sert un autre exemple. Il dit : « Le royaume des ciels est semblable à une graine de moutarde qu’un homme prend et sème dans son champ.
32 Elle est plus petite que toutes les semences. Elle croît et devient plus grande que les plantes ; et c’est un arbre ; si bien que les oiseaux du ciel viennent reposer dans ses branches. »
33 Il leur dit encore un autre exemple : « Le royaume des ciels est semblable à du levain. Une femme le prend, le cache dans trois mesures de farine, jusqu’à ce que tout lève. »
34 Tout cela, Iéshoua’ le dit aux foules par des exemples. Et, sans exemple, il ne leur dit rien,
35 pour accomplir ce que dit l’inspiré quand il dit : « J’ouvrirai ma bouche pour des exemples ; je proclamerai ce qui est caché depuis la fondation de l’univers. »
36 Alors il laisse les foules, il vient à la maison. Ses adeptes s’approchent de lui et disent : « Explique-nous l’exemple des zizanies du champ. »
37 Il répond et dit : « Le semeur de la belle semence, c’est le fils de l’homme ;
38 Le champ, c’est l’univers ; la belle semence, ce sont les fils du royaume ; les zizanies, les fils du criminel.
39 L’ennemi qui les a semées, c’est le diable ; la moisson, c’est l’achèvement de l’ère ; les moissonneurs sont des messagers.
40 Et comme les zizanies ramassées sont brûlées au feu, ainsi en sera-t-il à l’achèvement de l’ère.
41 Le fils de l’homme enverra ses messagers. Ils ramasseront hors de son royaume tous les obstacles, tous les fauteurs de non-tora.
42 Ils les jetteront dans la fournaise de feu, là sont les pleurs et le grincement de dents.
43 Alors les justes brilleront comme le soleil dans le royaume de leur père. Qui a des oreilles entende !
44 « Le royaume des ciels est semblable à un trésor caché dans le champ. Un homme le trouve, le cache et, dans sa joie, il va, vend tout ce qu’il a, et achète le champ.
45 Et encore, le royaume des ciels est semblable à un marchand qui cherche de belles perles. Quand il a trouvé une perle très précieuse,
46 il s’en va, liquide tout ce qu’il a et l’achète.
47 Et encore, le royaume des ciels est semblable à un filet jeté dans la mer. Il en rassemble de toutes sortes. Quand il est rempli, ils le remontent sur le rivage,
48 ils s’assoient et ramassent dans des casiers ce qu’il y a de beau ; ce qu’il y a de pourri, ils le jettent.
49 Ainsi en sera-t-il à l’achèvement de l’ère. Les messagers sortiront, ils sépareront les criminels du milieu des justes.
50 Ils les jetteront dans la fournaise de feu, là sont les pleurs et le grincement de dents.
51 Comprenez-vous tout cela ? Ils lui disent : « Oui. »
52 Il leur dit : « Et voilà, tout Sophér devenu adepte du royaume des ciels est semblable à un homme, un patron, qui sort de son cellier du neuf et du vieux. »

À Nasèrèt

53 Et c’est, quand Iéshoua’ finit ces exemples, il s’éloigne de là.
54 Il vient dans sa patrie, il les enseigne dans leur synagogue, si bien qu’ils en sont frappés. Ils disent : « D’où ? À lui ! Cette sagesse ! Et des puissances !
55 Celui-là n’est-il pas le fils du charpentier ? Sa mère, n’est-ce pas, se crie Miriâm ? Et ses frères Ia’acob, Iosseph, Shim’ôn et Iehouda ?
56 Et ses sœurs, n’est-ce pas, sont toutes avec nous ? D’où a-t-il donc tout cela ?
57 Ils trébuchent sur lui. Iéshoua’ leur dit : « Un inspiré n’est sans gloire que dans sa patrie et dans sa maison. »
58 Là, il ne fait pas beaucoup de prodiges, à cause de leur non-adhérence.

Cette Bible est dans le domaine public.