×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Matyah 10     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Matyah 10
André Chouraqui


Les douze adeptes

1 Il appelle ses douze adeptes ; il leur donne autorité sur les souffles contaminés, pour les jeter dehors, et pour guérir toute maladie et toute infirmité.
2 Voici les noms des douze envoyés : premier, Shim’ôn dit Petros, et son frère Andreas, Ia’acob bèn Zabdi et Iohanân son frère,
3 Philippos et Bar-Talmaï, Toma et Matyah, le gabelou, Ia’acob bèn Halphaï et Tadaï,
4 Shim’ôn le Qanaït, et Iehouda, l’homme de Qériot, celui-là même qui l’a livré.

Instructions aux douze

5 Ces douze, Iéshoua’ les envoie. Il leur enjoint et dit : « N’allez pas sur la route des goîm, et n’entrez pas dans une ville des Shomronîm :
6 mais allez plutôt vers les ovins perdus de la maison d’Israël.
7 En allant, clamez et dites : ‹ Le royaume des ciels approche. ›
8 Guérissez les infirmes, réveillez les morts, purifiez les lépreux, jetez dehors les démons. Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement.
9 Ne possédez ni or, ni argent, ni bronze dans vos ceintures,
10 ni besace pour la route, ni deux tuniques, ni sandales, ni bâton. Oui, l’ouvrier vaut sa nourriture.
11 En quelque ville ou village que vous entriez, cherchez qui vaille et demeurez-y jusqu’à ce que vous sortiez de là.
12 En entrant dans une maison, vous saluez.
13 Et si la maison le vaut, que votre ‹ Shalôm › vienne sur elle. Mais si elle ne le vaut pas, que votre ‹ Shalôm › revienne à vous.
14 S’ils ne vous accueillent pas et n’entendent pas vos paroles, sortez hors de cette maison ou de cette ville ; secouez la poussière de vos pieds.
15 Amén, je vous dis : au jour du jugement ce sera plus tolérable pour la terre de Sedôm et de ’Amora que pour cette ville.
16 Voici, moi, je vous envoie comme des ovins au milieu de loups. Aussi, soyez sages comme des serpents et simples comme des palombes.
17 « Prenez garde aux hommes, oui, ils vous livreront aux tribunaux, ils vous fouetteront dans leurs synagogues.
18 En face de gouverneurs et de rois vous serez conduits à cause de moi, en témoignage pour eux et pour les goîm.
19 Quand ils vous livreront, ne vous inquiétez pas pour : ‹ Comment et que dire ?... › ‹ Que dire › vous sera donné sur l’heure.
20 Oui, ce n’est pas vous qui parlerez, mais le souffle de votre père qui parlera en vous.
21 Le frère livrera un frère à la mort, le père un enfant. Enfants contre parents, ils se lèveront et les mettront à mort.
22 Vous serez haïs par tous à cause de mon nom ; mais qui tiendra jusqu’à la fin sera sauvé.
23 Quand ils vous persécuteront dans cette ville, fuyez dans l’autre. Amén, je vous dis : vous n’en aurez pas fini avec les villes d’Israël, que le fils de l’homme sera venu.
24 « Nul adepte ne surpasse son Rabbi, nul serf son Adôn.
25 Il suffit à l’adepte d’être comme son Rabbi, au serf comme son Adôn. S’ils appellent le patron de la maison ’Ba’al Zeboul’, combien plus ceux de sa maison !
26 Ne frémissez pas d’eux ; non, rien de couvert qui ne doive être découvert, rien de caché qui ne doive être connu.
27 Ce que je vous dis dans la ténèbre, dites-le dans la lumière ; ce qui est entendu à l’oreille, clamez-le sur les terrasses.
28 Ne frémissez pas des tueurs du corps qui ne peuvent tuer l’être, mais frémissez de qui peut perdre et corps et être dans la Géhenne.
29 Deux moineaux ne se vendent-ils pas un sou ? Cependant, aucun d’eux ne tombe à terre sans votre père.
30 Et vous, même les cheveux de votre tête sont tous comptés.
31 Aussi ne frémissez pas : vous êtes plus précieux qu’une multitude de moineaux.
32 Oui, qui se déclare pour moi en face des hommes, je me déclarerai pour lui, moi aussi, en face de mon père des ciels.
33 Et qui me renie en face des hommes, je le renierai, moi aussi, en face de mon père dans les ciels.
34 « Ne pensez pas que je vienne jeter la paix sur la terre. Je ne viens pas jeter la paix, mais l’épée.
35 Oui, je viens diviser l’homme et son père, la fille et sa mère, la bru et sa belle-mère.
36 Les ennemis de l’homme sont les gens de sa maison.
37 Qui me préfère père ou mère ne vaut pas pour moi. Qui me préfère fils ou fille ne vaut pas pour moi.
38 Et qui ne prend pas sa croix et me suit ne vaut pas pour moi.
39 Qui trouve son être le perd ; qui perd son être à cause de moi le trouve.
40 Qui vous accueille m’accueille, et qui m’accueille accueille celui qui m’envoie.
41 Qui accueille un inspiré parce qu’il est inspiré reçoit salaire d’inspiré. Qui accueille un juste parce qu’il est juste reçoit salaire de juste.
42 Une coupe d’eau fraîche, qui en abreuve l’un de ces petits parce qu’il est mon adepte, amén, je vous dis : il ne perd pas son salaire. »

Texte de la Version André Chouraqui
Copyright © Édition du Cerf