×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Rois 2 19     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Rois 2 19
André Chouraqui


Il interroge Iesha’yahou

1 Et c’est quand le roi Hizqyahou l’entend, il déchire ses habits, se couvre d’un sac et vient à la Maison de IHVH-Adonaï.
2 Il envoie Èliaqîm, qui est sur la maison, Shèbna, l’actuaire, et les anciens des desservants, couverts de sacs, à Iesha’yahou, l’inspiré, le fils d’Amos.
3 Ils lui disent : « Ainsi dit Hizqyahou : ‹ Jour de détresse, de grogne et de dédain ce jour ! Oui, les fils sont venus au méat ; mais pas de force pour les enfanter…
4 Puisse IHVH-Adonaï, ton Elohîms, entendre toutes les paroles du grand échanson, que le roi d’Ashour, son Adôn, a envoyé pour insulter Elohîms, le vivant. Sois exhorté par les paroles que IHVH-Adonaï, ton Elohîms, a entendues, porte une prière pour le reste qui subsiste’. »
5 Les serviteurs du roi Hizqyahou viennent vers Iesha’yahou.
6 Iesha’yahou leur dit : « Vous direz ainsi à votre Adôn : ‹ Ainsi dit IHVH-Adonaï : Tu ne frémiras pas en face des paroles que tu as entendues. par lesquelles les adolescents du roi d’Ashour m’ont bafoué.
7 Me voici, je lui donnerai un souffle ; il entendra une rumeur ; il retournera vers sa terre, et je l’abattrai par l’épée, sur sa terre. › »

La lettre du roi d’Ashour

8 Le grand échanson s’en retourne ; il trouve le roi d’Ashour guerroyant contre Libna. Oui, il avait entendu qu’il était parti de Lakhish.
9 Il entend dire de Tirhaqa, roi de Koush : « Voici, il est sorti pour guerroyer contre toi. » Il retourne et envoie des messagers dire à Hizqyahou :
10 « Vous direz ainsi à Hizqyahou, roi de Iehouda, pour dire : Que ton Elohîms en qui tu te fies ne t’abuse pas pour dire : ‹ Ieroushalaîm ne sera pas donnée en main du roi d’Ashour. ›
11 Voici, tu as entendu ce qu’ont fait les roi d’Ashour à toutes les terres pour les interdire. Toi, serais-tu secouru ?
12 Est-ce que les Elohîms ont secouru les nations que mes pères détruisirent : Gozân, Harân, Rèsèph, les Benéi ’Édèn qui sont à Telassar ?
13 Où est-il le roi de Hamat, le roi d’Arpad, le roi de la ville des Sepharvaîm, Héna’ et ’Iva ?
14 Hizqyahou prend les actes de la main des messagers. Il les lit et monte à la maison de IHVH-Adonaï. Hizqyahou les déploie en face de IHVH-Adonaï.
15 Hizqyahou prie en face de IHVH-Adonaï et dit : « IHVH-Adonaï, Elohîms d’Israël, qui siège sur les Keroubîm ! Toi, lui, l’Elohîms, toi seul pour tous les royaumes de la terre ; toi, tu as fait les ciels et la terre !
16 Tends, IHVH-Adonaï, ton oreille, entends ! Dessille, IHVH-Adonaï, tes yeux, vois ! Entends les paroles de Sanhérib, celui qu’il a envoyé insulter Elohîms, le vivant !
17 En vérité, IHVH-Adonaï, les rois d’Ashour ont dévasté les nations et leur terre.
18 Ils ont donné au feu leurs Elohîms ; oui, eux des non-Elohîms ; oui, l’ouvrage des seules mains d’humain : du bois, de la pierre ; et ils les ont fait disparaître.
19 Maintenant, IHVH-Adonaï, notre Elohîms, sauve-nous donc de sa main ! Tous les royaumes de la terre pénétreront, oui, toi, IHVH-Adonaï Elohîms, toi seul. »

L’inspiration de Iesha’yahou

20 Iesha’yahou bèn Amos envoie dire à Hizqyahou : « Ainsi dit IHVH-Adonaï, l’Elohîms d’Israël : ‹ Ce pour quoi tu m’as prié, pour Sanhérib, roi d’Ashour, je l’ai entendu. ›
21 Voici la parole dont IHVH-Adonaï parle sur lui : Elle te méprise, elle se moque de toi, la vierge, la fille de Siôn. Elle hoche la tête derrière toi, la fille de Ieroushalaîm.
22 Qui insultes-tu et outrages-tu ? Contre qui exaltes-tu ta voix ? Portes-tu tes yeux en haut contre le sacré d’Israël ?
23 Par la main de tes messagers, tu as insulté Adonaï, et tu dis : ‹ Grâce à la multiplicité de mes chars, je suis monté en haut des monts, aux confins du Lebanôn. J’ai tranché la futaie de ses cèdres, ses cyprès choisis ; et je viens au gîte ultime, la forêt de son verger.
24 J’ai charpenté et j’ai bu des eaux étrangères ; j’ai tari, sous la plante de mes pas, tous les Ieor de Masor. ›
25 N’as-tu pas entendu que voici longtemps j’ai fait cela ? Dès les jours d’antan, je l’ai façonné. Maintenant, je l’ai fait survenir, et ce sont des galgals rasés dans les villes fortifiées.
26 Leurs habitants, la main courte, se sont effarés, ils blêmissent. Ils sont herbe du champ, verdure de gazon, touffe de toits, charbon avant les empouilles.
27 Ton siège, ta sortie, ta venue, je les connais, et ton énervement contre moi.
28 Parce que tu t’es énervé contre moi, ton tumulte est monté à mes oreilles, mais je place mon croc sur ta narine, mon entrave entre tes lèvres, et je te fais retourner sur la route par laquelle tu es venu.
29 Voici pour toi le signe : manger cette année le regain ; la deuxième année, le gagnage ; la troisième année, vous sèmerez, vous moissonnerez, vous planterez des vignobles, vous mangerez leurs fruits.
30 Le reste évadé de la maison de Iehouda aura une racine en bas et fera des fruits en haut.
31 Oui, de Ieroushalaîm un reste sortira, des rescapés du mont Siôn. L’ardeur de IHVH-Adonaï Sebaot fera cela.
32 Aussi, ainsi parle IHVH-Adonaï au roi d’Ashour : Il ne viendra pas contre cette ville, il ne tirera pas là de flèche, il ne l’affrontera pas au bouclier, il ne répandra pas contre elle de remblai.
33 Sur la route par laquelle il viendra contre elle, il s’en retournera ; il ne viendra pas contre cette ville : harangue de IHVH-Adonaï.
34 Je défendrai cette ville pour la sauver, à cause de moi, et à cause de David, mon serviteur. »
35 Et c’est en cette nuit, un messager de IHVH-Adonaï sort. Il frappe dans le camp d’Ashour cent quatre-vingt-cinq mille. Ils se lèvent tôt le matin ; et voici, tous des cadavres de morts.
36 Sanhérib, roi d’Ashour, part. Il va, retourne et habite Ninevé.
37 Et c’est lui, il se prosterne dans la maison de Nisrokh, son Elohïms. Adramèlèkh et Sarèsèr, ses fils, le frappent par l’épée et s’échappent en terre d’Ararat. Éssar-Hadôn, son fils, règne à sa place.

Cette Bible est dans le domaine public.