×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Jérémie 2.19     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Jérémie 2.19
Traduction œcuménique de la Bible


Reproches à la population de Juda

1 La parole du Seigneur s’adressa à moi :
2 Va clamer aux oreilles de Jérusalem :
Ainsi parle le Seigneur :
Je te rappelle ton attachement, du temps de ta jeunesse,
ton amour de jeune mariée ;
tu me suivais au désert,
dans une terre inculte.
3 Israël était chose réservée au Seigneur,
prémices qui lui reviennent ;
quiconque en mangeait devait l’expier :
le malheur venait à sa rencontre
- oracle du Seigneur.
4 Écoutez la parole du Seigneur, vous, la communauté de Jacob
avec toutes les familles de la communauté d’Israël :
5 Ainsi parle le Seigneur :
En quoi vos pères m’ont-ils trouvé en défaut
pour qu’ils se soient éloignés de moi ?
Ils ont couru après des riens
et les voilà réduits à rien.
6 Ils n’ont pas dit : « Où est le Seigneur
qui nous a fait monter du pays d’Égypte,
qui fut notre guide au désert,
au pays des steppes et des pièges,
pays de la sécheresse et de l’ombre mortelle,
pays où nul ne passe, où personne ne réside ? »
7 Je vous ai fait entrer au pays des vergers
pour que vous en goûtiez les fruits et la beauté.
Mais en y pénétrant, vous avez souillé mon pays
et vous avez fait de mon patrimoine une horreur.
8 Les prêtres ne disent pas :
« Où est le Seigneur ? »
Ceux qui détiennent les directives divines
ne me connaissent pas.
Les pasteurs se révoltent contre moi.
Les prophètes prophétisent au nom de Baal
et ils courent après ceux qui ne servent à rien.
9 Aussi vais-je encore plaider contre vous
- oracle du Seigneur
et plaider contre les fils de vos fils.
10 Passez donc aux rives des Kittim et regardez ;
envoyez à Qédar et informez-vous bien ;
regardez si pareille chose est arrivée :
11 une nation change-t-elle de dieux ?
- et pourtant ce ne sont pas des dieux !
Mon peuple, lui, échange sa gloire
contre ce qui ne sert à rien.
12 De cela soyez stupéfaits, vous, les cieux,
soyez-en horrifiés, profondément navrés
- oracle du Seigneur !
13 Oui, il est double, le méfait commis par mon peuple :
ils m’abandonnent, moi, la source d’eau vive,
pour se creuser des citernes, des citernes fissurées
qui ne retiennent pas l’eau.
14 Israël est-il un esclave, est-il né dans la servitude ?
Pourquoi devient-il une proie ?
15 Contre lui rugissent les jeunes lions ;
ils donnent de la voix ;
on transforme son pays en désolation ;
ses villes sont incendiées,
vidées de leurs habitants.
16 Même les gens de Memphis et de Daphné
te défoncent le crâne.
17 Qu’est-ce qui te vaut cela,
sinon d’avoir abandonné le Seigneur ton Dieu
au temps où il était ton guide sur la route ?
18 Et maintenant qu’est-ce qui t’attire sur la route de l’Égypte
pour aller t’abreuver à l’étang d’Horus ?
Et qu’est-ce qui t’attire sur la route de l’Assyrie
pour aller t’abreuver au Fleuve ?
19 Que ton mal te châtie !
Que ton apostasie te corrige !
Eprouve jusqu’au bout la douleur et l’amertume
d’avoir abandonné le Seigneur ton Dieu !
Oui, tu ne trembles même plus devant moi
- oracle du Seigneur DIEU, le tout-puissant.

20 Depuis toujours tu as brisé ton joug, rompu tes liens,
en disant : « Je ne veux plus être esclave. »
Sur toute colline élevée, sous tout arbre vert,
tu t’étales en prostituée.
21 Moi, je t’avais plantée, vignoble de choix,
tout entier en cépage franc.
Comment as-tu dégénéré en vigne inconnue
aux fruits infects ?
22 Même si tu te laves avec de la soude
et que tu emploies des flots de lessive,
la crasse de ta perversion subsiste devant moi
- oracle du Seigneur DIEU.
23 Comment oses-tu dire : « Je ne suis pas souillée,
je ne cours pas après les Baals » ?
Vois ta conduite dans le vallon ;
reconnais ce que tu fais.
Une chamelle légère qui entrecroise ses traces !
24 Une ânesse sauvage habituée à la steppe !
En chaleur, elle renifle le vent ;
son rut, qui peut le refouler ?
Tous ceux qui la cherchent n’ont pas à se fatiguer,
ils la trouvent en son mois.
25 Halte ! sinon tu deviens une va-nu-pieds,
et ton gosier va se dessécher.
Mais tu dis : « Rien à faire ! Non !
Je raffole des étrangers
et je veux courir après eux. »
26 Comme est confondu un voleur pris sur le fait,
ainsi sont confondus les gens d’Israël,
- eux, leurs rois, leurs ministres, leurs prêtres et leurs prophètes.
27 Ils disent au bois : « Tu es mon père ! »,
à la pierre : « C’est toi qui m’as enfanté. »
Oui, ils me présentent la nuque
et non la face ;
mais dès qu’ils sont malheureux, ils me disent :
« Lève-toi ! Sauve-nous ! »
28 Où sont-ils les dieux de ta fabrication ?
Qu’ils se lèvent s’ils peuvent te sauver
quand tu es malheureuse,
puisque tes dieux sont devenus
aussi nombreux que tes villes, ô Juda !
29 Pourquoi plaidez-vous contre moi ?
Tous vous vous êtes révoltés contre moi
- oracle du Seigneur.
30 C’est en vain que je frappe vos fils ;
ils n’acceptent pas la leçon.
Votre épée dévore vos prophètes,
tel un lion ravageur.
31 — Vous, hommes de ce temps, comprenez la parole du Seigneur ! —
Suis-je devenu un désert pour Israël ?
Le pays de la nuit noire ?
Pourquoi ceux de mon peuple disent-ils :
« Nous allons où nous voulons,
nous ne viendrons plus à toi » ?
32 Une jeune fille oublie-t-elle sa parure ?
Une mariée, sa robe ?
Mais ceux de mon peuple m’oublient
depuis des jours et des jours.
33 Comme tu combines bien tes intrigues
pour rechercher l’amour !
Vraiment tu es allée
jusqu’à t’habituer au crime.
34 Le sang des pauvres, des innocents,
se trouve jusque sur les pans de tes vêtements.
C’est bien sur tout cela que je le trouve,
non sur un mur percé.
35 Tu dis : « Je suis innocente ;
sa colère va sûrement se détourner de moi. »
Or moi, je te poursuis en justice
parce que tu dis : « Je ne suis pas fautive. »
36 Comme tu t’avilis
en variant tes intrigues !
Tu récolteras autant de honte
de l’Égypte que de l’Assyrie.
37 De là aussi tu sortiras
les mains sur la tête.
Oui, le Seigneur méprise ton système de sécurité ;
ce n’est pas ainsi que tu réussiras...

Texte de la Traduction Œcuménique de la Bible 1988