×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Esaïe 44.4     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Esaïe 44.4
Traduction œcuménique de la Bible


L’Eternel et les idoles

1 Mais maintenant, écoute, Jacob, mon serviteur,
Israël, que j’ai choisi :
2 Ainsi parle le Seigneur, qui t’a fait,
qui t’a formé dès le sein maternel et qui t’aide :
Ne crains pas, mon serviteur Jacob,
le Redressé, celui que j’ai choisi,
3 car je répandrai des eaux sur l’assoiffé,
des ruissellements sur la desséchée ;
je répandrai mon Esprit sur ta descendance,
ma bénédiction sur tes rejetons ;
4 ils croîtront comme en plein herbage,
tels des saules au bord des cours d’eau.

5 L’un dira : « J’appartiens au Seigneur »,
l’autre s’appellera du nom de Jacob,
un autre écrira sur sa main : « Je suis au Seigneur »
et se qualifiera du nom d’Israël.
6 Ainsi parle le Seigneur, le Roi d’Israël,
celui qui le rachète, le Seigneur, le tout-puissant :
C’est moi le premier, c’est moi le dernier,
en dehors de moi, pas de dieu.
7 Qui est comme moi ? Qu’il prenne la parole,
qu’il annonce ce qu’il en est et me le développe,
depuis que j’ai établi le peuple du passé qu’il dise les choses qui arriveront,
et celles qui viendront, qu’on nous les annonce !
8 Ne frémissez pas, ne craignez pas !
Ne te l’ai-je pas laissé entendre et annoncé depuis longtemps ?
Ne m’en êtes-vous pas témoins ?
Y a-t-il un dieu en dehors de moi ?
Assurément, il n’existe aucun Rocher,
dont je n’aurais pas connaissance !
9 Ceux qui façonnent des idoles ne sont tous que nullité,
les figurines qu’ils recherchent ne sont d’aucun profit,
leurs témoins, eux ne voient rien,
et, pour leur honte, ils n’ont connaissance de rien !
10 Qui a jamais façonné un dieu, coulé une idole
pour une absence de profit ?
11 Voici que tous ses adeptes se trouvent honteux,
les artisans ne sont que des hommes !
Qu’ils se rassemblent tous, qu’ils se présentent :
ils frémiront et seront dans la honte tous ensemble.
12 L’artisan sur fer appointe un burin,
le passe dans les braises, le façonne au marteau,
le travaille d’un bras énergique.
Mais reste-t-il affamé ? plus d’énergie !
Ne boit-il pas d’eau ? le voilà qui faiblit !
13 L’artisan sur bois tend le cordeau,
trace l’œuvre à la craie, l’exécute au ciseau,
oui, la trace au compas,
lui donne la tournure d’un homme,
la splendeur d’un être humain,
pour qu’elle habite un temple,
14 pour qu’on débite des cèdres en son honneur.
On prend du rouvre et du chêne,
pour soi on les veut robustes, parmi les arbres de la forêt,
on plante un pin, mais c’est la pluie qui le fait grandir.
15 C’est pour l’homme bois à brûler :
il en prend et se chauffe,
il l’enflamme et cuit du pain.
Avec ça il réalise aussi un dieu et il se prosterne,
il en fait une idole et il s’incline devant elle.
16 Il en fait flamber la moitié dans le feu
et met par-dessus la viande qu’il va manger :
il fait rôtir son rôti et se rassasie ;
il se chauffe aussi et dit : « Ah, ah,
je me chauffe, je vois le rougeoiement ! »
17 Avec le reste il fait un dieu, son idole,
il s’incline et se prosterne devant elle,
il lui adresse sa prière, en disant :
« Délivre-moi, car mon dieu, c’est toi ! »
18 Ils ne comprennent pas, ils ne discernent pas,
car leurs yeux sont encrassés, au point de ne plus voir,
leurs cœurs le sont aussi, au point de ne plus saisir !
19 Nul en son cœur ne fait retour
à la compréhension et au discernement, de manière à dire :
« J’en ai fait flamber la moitié dans le feu,
j’ai aussi cuit du pain sur les braises,
je rôtis de la viande et je la mange,
et du surplus, je ferais une abjection,
je m’inclinerais devant un bout de bois ! »
20 Il s’attache à de la cendre,
son cœur abusé l’égare :
il ne se verra pas délivré !
Il ne dira pas pour autant :
« N’est-ce pas tromperie, ce que j’ai en main ? »

Retour d’Israël chez lui

21 Jacob, rappelle-toi ceci,
Israël : tu es mon serviteur,
je t’ai façonné comme serviteur pour moi ;
toi, Israël, tu ne me décevras pas :
22 j’ai effacé comme un nuage tes révoltes,
comme une nuée, tes fautes ;
reviens à moi, car je t’ai racheté.
23 Cieux, poussez des acclamations, car le Seigneur agit,
retentissez, profondeurs de la terre,
montagnes, explosez en acclamations,
en même temps que la forêt et tous ses arbres,
car le Seigneur a racheté Jacob
et en Israël manifesté sa splendeur !
24 Ainsi parle le Seigneur qui te rachète,
qui t’a formé dès le sein maternel :
C’est moi, le Seigneur, qui fais tout ;
j’ai tendu les cieux, moi tout seul,
j’ai étalé la terre, qui m’assistait ?
25 Je neutralise les signes des augures,
les devins, je les fais divaguer,
je renverse les sages en arrière
et leur science, je la fais délirer.
26 J’accomplis la parole de mon serviteur,
je fais réussir le dessein de mes messagers :
Je dis pour Jérusalem : « Qu’elle soit habitée »,
pour les villes de Juda : « Qu’elles soient rebâties »,
ce qui est dévasté, je le remettrai en valeur.
27 Je dis à la haute mer : « Sois dévastée,
tes courants, je vais les dessécher ! »
28 Je dis de Cyrus : « C’est mon berger » ;
tout ce qui me plaît, il le fera réussir,
en disant pour Jérusalem : « Qu’elle soit rebâtie »,
et pour le Temple : « Sois à nouveau fondé ! »

Texte de la Traduction Œcuménique de la Bible 1988