×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  1 Pierre 3     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

1 Pierre 3
Nouvelle Bible Segond


1 Vous de même, femmes, soyez soumises à votre mari ; afin que, s’il en est qui refusent d’obéir à la Parole, ils soient gagnés, sans parole, par la conduite de leur femme,
2 en voyant votre conduite pure et respectueuse.
3 Que votre parure ne soit pas ce qui est extérieur — cheveux tressés, ornements d’or, vêtements élégants —
4 mais plutôt celle du cœur, l’être secret, la parure impérissable d’un esprit doux et paisible ; voilà qui est d’un grand prix devant Dieu.
5 Ainsi se paraient autrefois les femmes saintes qui espéraient en Dieu, soumises à leur mari,
6 telle Sara qui obéissait à Abraham et l’appelait seigneur. C’est d’elle que vous êtes devenues les filles en faisant le bien, sans vous laisser troubler par aucune crainte.
7 Vous de même, maris, menez la vie commune avec compréhension, en tenant compte de la plus grande faiblesse du sexe féminin. Honorez votre femme puisque, avec vous, elle hérite la grâce de la vie, pour que rien ne fasse obstacle à vos prières.
8 Enfin, soyez tous en parfait accord, sensibles aux autres, pleins d’affection fraternelle, d’une tendre bienveillance, d’humilité.
9 Ne rendez pas mal pour mal, ni insulte pour insulte ; au contraire, bénissez, car c’est à cela que vous avez été appelés, afin d’hériter une bénédiction.
10 Si, en effet, quelqu’un veut aimer la vie et voir des jours heureux, qu’il préserve sa langue du mal et ses lèvres de la ruse ;
11 qu’il s’éloigne du mal et fasse le bien, qu’il cherche la paix et la poursuive ;
12 car le Seigneur a les yeux sur les justes, et ses oreilles sont attentives à leur prière ; mais la face du Seigneur est contre ceux qui font le mal.
13 Qui donc pourra vous faire du mal, si vous vous passionnez pour le bien ?
14 D’ailleurs, quand vous souffririez pour la justice, heureux seriez–Vous !ne craignez pas ce qu’ils craignent, et ne soyez pas troublés.
15 Mais, dans votre cœur, consacrez le Christ comme Seigneur ; soyez toujours prêts à présenter votre défense devant quiconque vous demande de rendre compte de l’espérance qui est en vous,
16 mais faites–le avec douceur et respect, en ayant une bonne conscience ; afin que, sur le point même où l’on vous accuse, ceux qui injurient votre bonne conduite dans le Christ soient pris de honte.
17 Mieux vaut en effet souffrir en faisant le bien, si telle est la volonté de Dieu, qu’en faisant le mal.

Christ, un exemple dans la souffrance

18 Car le Christ lui–même a souffert une fois pour toutes en rapport avec les péchés, lui, juste, pour des injustes, afin de vous amener à Dieu. Mis à mort quant à la chair, il a été rendu vivant quant à l’Esprit.
19 C’est ainsi qu’il est aussi allé faire la proclamation aux esprits en prison,
20 à ceux qui avaient refusé d’obéir autrefois, lorsque la patience de Dieu attendait — aux jours où Noé bâtissait l’arche dans laquelle un petit nombre de personnes, huit, furent sauvées à travers l’eau.
21 C’était une figure du baptême qui vous sauve à présent — baptême qui n’ôte pas la saleté de la chair, mais qui est l’engagement envers Dieu d’une bonne conscience — par la résurrection de Jésus–Christ
22 qui s’en est allé au ciel, qui est à la droite de Dieu et à qui anges, autorités et puissances ont été soumis.

Texte de la Nouvelle Bible Segond
Copyright © Éditions Biblio.