Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /  Louis Segond + Strongs  / Jean 19.28  / strong 1372     

Jean 19.28
Louis Segond + Strongs

Strongs version complète


1 Alors Pilate prit Jésus, et le fit battre de verges.
2 Les soldats tressèrent une couronne dépines qu’ils posèrent sur sa tête, et ils le revêtirent d’un manteau de pourpre ; puis, s’approchant de lui,
3 ils disaient : Salut, roi des Juifs ! Et ils lui donnaient des soufflets.
4 Pilate sortit de nouveau, et dit aux Juifs : Voici, je vous lamène dehors, afin que vous sachiez que je ne trouve en lui aucun crime.
5 Jésus sortit donc, portant la couronne d’épines et le manteau de pourpre. Et Pilate leur dit : Voici l’homme.
6 Lorsque les principaux sacrificateurs et les huissiers le virent, ils s’écrièrent : Crucifie ! crucifie ! Pilate leur dit : Prenez-le vous-mêmes, et crucifiez-le ; car moi, je ne trouve point de crime en lui.
7 Les Juifs lui répondirent : Nous avons une loi ; et, selon notre loi, il doit mourir, parce qu’il s’est fait Fils de Dieu.
8 Quand Pilate entendit cette parole, sa frayeur augmenta.
9 Il rentra dans le prétoire, et il dit à Jésus : D’ es-tu Mais Jésus ne lui donna point de réponse.
10 Pilate lui dit : Est-ce à moi que tu ne parles pas ? Ne sais-tu pas que j’ai le pouvoir de te crucifier, et que j’ai le pouvoir de te relâcher
11 Jésus répondit : Tu n’aurais sur moi aucun pouvoir, s’il ne t’avait été donné d’en haut. C’est pourquoi celui qui me livre à toi commet un plus grand péché.
12 Dès ce moment, Pilate cherchait à le relâcher. Mais les Juifs criaient : Si tu le relâches, tu n’es pas ami de César. Quiconque se fait roi se déclare contre César.
13 Pilate, ayant entendu ces paroles, amena Jésus dehors ; et il s’assit sur le tribunal, au lieu appelé le Pavé, et en hébreu Gabbatha.
14 C’était la préparation de la Pâque, et environ la sixième heure . Pilate dit aux Juifs : Voici votre roi.
15 Mais ils s’écrièrent : Ôte, ôte, crucifie-le ! Pilate leur dit : Crucifierai-je votre roi Les principaux sacrificateurs répondirent : Nous navons de roi que César.
16 Alors il le leur livra pour être crucifié . Ils prirent donc Jésus, et l’emmenèrent.

Crucifixion et mort de Jésus

17 Jésus, portant sa croix, arriva au lieu du crâne, qui se nomme en hébreu Golgotha.
18 C’est qu’il fut crucifié, et deux autres avec lui, un de chaque côté, et Jésus au milieu.
19 Pilate fit une inscription , qu’il plaça sur la croix, et qui était ainsi conçue : Jésus de Nazareth, roi des Juifs.
20 Beaucoup de Juifs lurent cette inscription, parce que le lieu Jésus fut crucifié était près de la ville : elle était en hébreu, en grec et en latin.
21 Les principaux sacrificateurs des Juifs dirent à Pilate : N’écris pas : Roi des Juifs. Mais écris quil a dit : Je suis roi des Juifs.
22 Pilate répondit : Ce que j’ai écrit, je l’ai écrit.
23 Les soldats, après avoir crucifié Jésus, prirent ses vêtements, et ils en firent quatre parts, une part pour chaque soldat. Ils prirent aussi sa tunique , qui était sans couture, d’un seul tissu depuis le haut jusqu’en bas.
24 Et ils dirent entre eux : Ne la déchirons pas, mais tirons au sort à qui elle sera. Cela arriva afin que s’accomplît cette parole de l’Ecriture : Ils se sont partagé mes vêtements, Et ils ont tiré au sort ma tunique . Voilà ce que firent les soldats.
25 Près de la croix de Jésus se tenaient sa mère et la sœur de sa mère, Marie, femme de Clopas, et Marie de Magdala.
26 Jésus, voyant sa mère, et auprès d’elle le disciple qu’il aimait, dit à sa mère : Femme, voilà ton fils.
27 Puis il dit au disciple : Voilà ta mère. Et, dès ce moment, le disciple la prit chez lui.
28 Après cela, Jésus, qui savait que tout était déjà consommé, dit, afin que l’Ecriture fût accomplie : J’ai soif.
29 Il y avait un vase plein de vinaigre . Les soldats en remplirent une éponge, et, l’ayant fixée à une branche d’hysope, ils l’approchèrent de sa bouche.
30 Quand Jésus eut pris le vinaigre, il dit : Tout est accompli. Et, baissant la tête, il rendit l’esprit.
31 Dans la crainte que les corps ne restassent sur la croix pendant le sabbat, – car c’était la préparation, et ce jour de sabbat était un grand jour, – les Juifs demandèrent à Pilate qu’on rompît les jambes aux crucifiés, et qu’on les enlevât.
32 Les soldats vinrent donc, et ils rompirent les jambes au premier, puis à l’autre qui avait été crucifié avec lui.
33 S’étant approchés de Jésus, et le voyant déjà mort, ils ne lui rompirent pas les jambes ;
34 mais un des soldats lui perça le côté avec une lance, et aussitôt il sortit du sang et de l’eau.
35 Celui qui l’a vu en a rendu témoignage, et son témoignage est vrai ; et il sait qu’il dit vrai, afin que vous croyiez aussi.
36 Ces choses sont arrivées, afin que l’Ecriture fût accomplie : Aucun de ses os ne sera brisé.
37 Et ailleurs l’Ecriture dit encore : Ils verront celui qu’ils ont percé.

Mise au tombeau du corps de Jésus

38 Après cela, Joseph dArimathée, qui était disciple de Jésus, mais en secret par crainte des Juifs, demanda à Pilate la permission de prendre le corps de Jésus. Et Pilate le permit. Il vint donc, et prit le corps de Jésus.
39 Nicodème, qui auparavant était allé de nuit vers Jésus, vint aussi, apportant un mélange d’environ cent livres de myrrhe et d’aloès.
40 Ils prirent donc le corps de Jésus, et lenveloppèrent de bandes, avec les aromates, comme c’est la coutume d’ensevelir chez les Juifs.
41 Or, il y avait un jardin dans le lieu Jésus avait été crucifié, et dans le jardin un sépulcre neuf, personne encore n’avait été mis.
42 Ce fut qu’ils déposèrent Jésus, à cause de la préparation des Juifs, parce que le sépulcre était proche.

Code strong pour « dipsao »

Strong numéro : 1372 Parcourir le lexique
Mot original Origine du mot
διψάω

Vient d’une variante de 1373

Mot translittéré Entrée du TDNT

dipsao

$TDNT

Prononciation phonétique Type de mot

(dip-sah’-o)   

Verbe

Définition :
  1. souffrir de la soif.
    1. figurativement : ceux qui ressentent douloureusement leur besoin, qui attendent, ou ce dont l’âme est rafraîchie, réconfortée, renforcée.
Traduit dans la Louis Segond par :

la soif, avoir soif ; 16

Concordance :

Matthieu 5.6
Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car   ils seront rassasiés !

Matthieu 25.35
Car j’ai eu faim , et vous m ’avez donné à manger ; j’ai eu soif , et vous m ’avez donné à boire ; j’étais étranger, et vous m ’avez recueilli ;

Matthieu 25.37
Les justes lui répondront : Seigneur, quand t ’avons-nous vu avoir faim , et t’avons-nous donné à manger ; ou avoir soif , et t’avons-nous donné à boire ?

Matthieu 25.42
Car j’ai eu faim , et vous ne m ’avez pas donné à manger ; j’ai eu soif , et vous ne m ’avez pas donné à boire ;

Matthieu 25.44
Ils répondront aussi : Seigneur, quand t ’avons-nous vu ayant faim , ou ayant soif , ou étranger, ou nu, ou malade, ou en prison, et ne t ’avons-nous pas assisté ?

Jean 4.13
Jésus lui répondit : Quiconque boit de cette eau aura encore soif ;

Jean 4.14
mais celui qui boira de l’eau que je lui donnerai n’aura jamais soif , et l’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d’eau qui jaillira   jusque dans la vie éternelle.

Jean 4.15
La femme lui dit : Seigneur, donne -moi cette eau, afin que je n’aie plus soif , et que je ne vienne plus puiser ici.

Jean 6.35
Jésus leur dit : Je suis le pain de vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim , et celui qui croit en moi n ’aura jamais soif .

Jean 7.37
Le dernier jour, le grand jour de la fête, Jésus, se tenant debout  , s’écria : Si quelqu’un a soif , qu’il vienne à moi, et qu’il boive .

Jean 19.28
Après cela, Jésus, qui savait que tout était déjà consommé , dit , afin que l’Ecriture fût accomplie : J’ai soif .

Romains 12.20
Mais si ton ennemi a faim , donne -lui à manger ; s ’il a soif , donne -lui à boire ; car en agissant   ainsi, ce sont des charbons ardents que tu amasseras sur sa tête.

1 Corinthiens 4.11
Jusqu’à cette heure, nous souffrons la faim , la soif , la nudité ; nous sommes maltraités , errants çà et là ;

Apocalypse 7.16
ils n’auront plus faim , ils n’auront plus soif , et le soleil ne les frappera point , ni aucune chaleur.

Apocalypse 21.6
Et il me dit : C’est fait ! Je suis l’alpha et l’oméga, le commencement et la fin. À celui qui a soif je donnerai de la source de l’eau de la vie, gratuitement.

Apocalypse 22.17
Et l’Esprit et l’épouse disent : Viens . Et que celui qui entend dise : Viens . Et que celui qui a soif vienne ; que celui qui veut , prenne de l’eau de la vie, gratuitement.


Cette Bible est dans le domaine public.