×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /  Louis Segond 1910 + Strongs (nouvelle édition)  / Ecclésiaste 2.10  / strong 680     

Ecclésiaste 2.10
Louis Segond 1910 + Strongs (nouvelle édition)


Les plaisirs, les richesses et le travail

1 J’ai dit en mon coeur : Allons ! je t’éprouverai par la joie, et tu goûteras le bonheur. Et voici, c’est encore là une vanité.
2 J’ai dit du rire : Insensé ! et de la joie : A quoi sert-elle?
3 Je résolus en mon coeur de livrer ma chair au vin, tandis que mon coeur me conduirait avec sagesse, et de m’attacher à la folie jusqu’à ce que je visse ce qu’il est bon pour les fils de l’homme de faire sous les cieux pendant le nombre des jours de leur vie.
4 J’exécutai de grands ouvrages : je me bâtis des maisons ; je me plantai des vignes ;
5 je me fis des jardins et des vergers, et j’y plantai des arbres à fruit de toute espèce ;
6 je me créai des étangs, pour arroser la forêtcroissaient les arbres.
7 J’achetai des serviteurs et des servantes, et j’eus leurs enfants nés dans la maison ; je possédai des troupeaux de boeufs et de brebis, plus que tous ceux qui étaient avant moi dans Jérusalem.
8 Je m’amassai de l’argent et de l’or, et les richesses des rois et des provinces. Je me procurai des chanteurs et des chanteuses, et les délices des fils de l’homme, des femmes en grand nombre.
9 Je devins grand, plus grand que tous ceux qui étaient avant moi dans Jérusalem. Et même ma sagesse demeura avec moi.
10 Tout ce que mes yeux avaient désiré, je ne les en ai point privés ; je n’ai refusé à mon coeur aucune joie ; car mon coeur prenait plaisir à tout mon travail, et c’est la part qui m’en est revenue.
11 Puis, j’ai considéré tous les ouvrages que mes mains avaient faits, et la peine que j’avais prise à les exécuter ; et voici, tout est vanité et poursuite du vent, et il n’y a aucun avantage à tirer de ce qu’on fait sous le soleil.

Le même sort pour tous

12 Alors j’ai tourné mes regards vers la sagesse, et vers la sottise et la folie.-Car que fera l’homme qui succédera au roi Ce qu’on a déjà fait.
13 Et j’ai vu que la sagesse a de l’avantage sur la folie, comme la lumière a de l’avantage sur les ténèbres ;
14 le sage a ses yeux à la tête, et l’insensé marche dans les ténèbres. Mais j’ai reconnu aussi qu’ils ont l’un et l’autre un même sort.
15 Et j’ai dit en mon coeur : J’aurai le même sort que l’insensé ; pourquoi donc ai-je été plus sage Et j’ai dit en mon coeur que c’est encore là une vanité.
16 Car la mémoire du sage n’est pas plus éternelle que celle de l’insensé, puisque déjà les jours qui suivent, tout est oublié. Eh quoi ! le sage meurt aussi bien que l’insensé !
17 Et j’ai haï la vie, car ce qui se fait sous le soleil m’a déplu, car tout est vanité et poursuite du vent.
18 J’ai haï tout le travail que j’ai fait sous le soleil, et dont je dois laisser la jouissance à l’homme qui me succédera.
19 Et qui sait s’il sera sage ou insensé Cependant il sera maître de tout mon travail, de tout le fruit de ma sagesse sous le soleil. C’est encore là une vanité.
20 Et j’en suis venu à livrer mon coeur au désespoir, à cause de tout le travail que j’ai fait sous le soleil.
21 Car tel homme a travaillé avec sagesse et science et avec succès, et il laisse le produit de son travail à un homme qui ne s’en est point occupé. C’est encore là une vanité et un grand mal.
22 Que revient-il, en effet, à l’homme de tout son travail et de la préoccupation de son coeur, objet de ses fatigues sous le soleil
23 Tous ses jours ne sont que douleur, et son partage n’est que chagrin ; même la nuit son coeur ne repose pas. C’est encore là une vanité.
24 Il n’y a de bonheur pour l’homme qu’à manger et à boire, et à faire jouir son âme du bien-être, au milieu de son travail ; mais j’ai vu que cela aussi vient de la main de Dieu.
25 Qui, en effet, peut manger et jouir, si ce n’est moi?
26 Car il donne à l’homme qui lui est agréable la sagesse, la science et la joie ; mais il donne au pécheur le soin de recueillir et d’amasser, afin de donner à celui qui est agréable à Dieu. C’est encore là une vanité et la poursuite du vent.

Code strong pour « ’atsal »

Strong numéro :680 Parcourir le lexique
Mot original Origine du mot
אָצַל

Une racine primaire

Mot translittéré Entrée du TWOT

’atsal

153

Prononciation phonétique Type de mot

(aw-tsal’)   

Verbe

Définition :
  1. poser de côté, réserver, refuser
Traduit dans la Louis Segond 1910 par :

prendre 2, réservé 1, privé 1, étroite 1 ; 5

Concordance :

Genèse 27.36
Esaü dit : Est-ce parce qu’on l’a appelé du nom de Jacob qu’il m’a supplanté deux fois ? Il a enlevé mon droit d’aînesse, et voici maintenant qu’il vient d’enlever   ma bénédiction. Et il dit : N’as-tu point réservé 0680 de bénédiction pour moi?

Nombres 11.17
Je descendrai , et là je te parlerai ; je prendrai 0680 de l’esprit qui est sur toi, et je le mettrai sur eux, afin qu’ils portent avec toi la charge du peuple, et que tu ne la portes   pas à toi seul.

Nombres 11.25
L’Éternel descendit dans la nuée, et parla à Moïse ; il prit 0680   de l’esprit qui était sur lui, et le mit sur les soixante-dix anciens . Et dès que l’esprit reposa sur eux, ils prophétisèrent ; mais ils ne continuèrent pas.

Ecclésiaste 2.10
Tout ce que mes yeux avaient désiré , je ne les en ai point privés 0680 ; je n’ai refusé   à mon cœur aucune joie ; car mon cœur prenait plaisir à tout mon travail, et c’est la part qui m’en est revenue .

Ezéchiel 42.6
Il y avait trois étages, mais il n’y avait point de colonnes, comme les colonnes des parvis ; c’est pourquoi, à partir du sol, les chambres du haut étaient plus étroites 0680 que celles du bas et du milieu.


Cette Bible est dans le domaine public.