×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Iesha‘yahou 44.26     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Iesha‘yahou 44.26
André Chouraqui


Tu es mon Él

1 Mais maintenant entends, Ia’acob, mon serviteur, Israël que j’ai choisi.
2 Ainsi dit IHVH-Adonaï, ton faiseur, ton formateur, dès le ventre il t’aide. Ne frémis pas, mon serviteur Ia’acob, Ieshouroun que j’ai choisi !
3 Oui, je fais couler les eaux sur l’assoiffé, des liquides sur le sec. Je fais couler mon souffle sur ta semence, ma bénédiction sur tes ressortissants.
4 Ils germent entre les herbages, comme des saules près des ruissellements d’eaux.
5 Tel dira : « Je suis à IHVH-Adonaï. » Tel criera : « Au nom de Ia’acob. » Tel écrira sur sa main : « À IHVH-Adonaï », et du nom d’Israël il sera surnommé.
6 Ainsi dit IHVH-Adonaï, roi d’Israël et son racheteur, IHVH-Adonaï Sebaot : « Moi, le premier, moi le dernier ; sauf moi pas d’Elohîms !
7 Qu’il crie, celui qui est comme moi : qu’il me le rapporte et le prépare ! Depuis que j’ai placé le peuple de la pérennité, et les signes et ce qui vient, qu’ils le leur rapportent !
8 Ne tremblez pas, ne frémissez pas. Dès lors ne te l’ai-je pas fait entendre, rapporté ? Vous êtes mes témoins : existe-t-il un Eloha sauf moi ? Il n’est pas de roc, je n’en ai jamais connu. »
9 Les fabricants de sculptures ? Tous, un tohu ! Celles qu’ils convoitent ne sont jamais utiles : ils en sont témoins ! Ils ne voient jamais, ils ne pénètrent jamais afin d’en être blêmes.
10 Qui a formé un Él et fondu une statue pour n’être pas utile ?
11 Voici, tous ses amis seront blêmes. Eux, les artisans, des humains, ils se groupent ; tous, ils se tiennent, ils tremblent, ils sont blêmes, ensemble.
12 L’artisan du fer à la doloire œuvre sur le charbon. Il la forme aux marteaux, il l’œuvre à la force de son bras. Même affamé et sans force, il ne boit pas d’eaux et se fatigue !
13 L’artisan du bois tend la ligne, il l’esquisse au poinçon, il la fait aux rabots, au compas, il l’esquisse. Il la fait sur le modèle d’un homme, selon la splendeur de l’humain, pour habiter une maison.
14 Tranche, tranche des cèdres ! Il prend une yeuse, un chêne ; il adopte pour lui les arbres de la forêt ; il y plante un pin ; la pluie le fait grandir.
15 Et c’est pour l’humain de quoi brûler. Il en prend, se chauffe, en allume même, et panifie du pain, en fabrique même un Él, et il se prosterne. Il en fait une sculpture et s’incline devant.
16 La moitié, il l’incinère au feu ; sur la moitié, il mange de la chair, il fait rôtir un rôti et s’en rassasie ; il se chauffe même et dit : « Hèah ! Je me chauffe ! Je vois une lueur ! »
17 Et du reste, il fait un Él, sa sculpture ! Il s’incline, se prosterne, prie devant elle et dit : « Secours-moi, oui, tu es mon Él. »
18 Ils n’ont pas pénétré et ne discernent pas ; oui, ils ont crépi leurs yeux pour ne pas voir, leur cœur pour ne pas être perspicaces.
19 Il ne le fait pas retourner en son cœur ; pas de pénétration, pas de discernement, pour dire : « La moitié, je l’ai incinérée au feu et j’ai même panifié du pain sur ses braises. J’y ai rôti de la chair et j’en mange. Et l’excédent j’en fais une abomination ! M’inclinerai-je devant un billot de bois ?
20 Pâtre de cendre ! Cœur bafoué, dévoyé ! Il ne secourt pas son être, il ne dit pas : « N’est-ce pas un mensonge à ma droite ? Mémorise

Mémorise

21 Mémorise ceci, Ia’acob ; et Israël, oui, tu es mon serviteur. Je t’ai formé, tu es pour moi le serviteur. Israël, ne m’omets pas !
22 J’ai effacé comme une nébulosité tes carences, comme une nuée tes fautes. Retourne vers moi, je te rachète.
23 Jubilez, ciels, oui, IHVH-Adonaï a agi ! Exclamez-vous, profondeurs de la terre ! Éclatez montagnes, en jubilation, forêt et tout arbre en elle ! Oui, IHVH-Adonaï a racheté Ia’acob, il luit en Israël.
24 Ainsi dit IHVH-Adonaï, ton racheteur, ton formateur dès le ventre : moi-même, IHVH-Adonaï, le faiseur de tout, le déployeur des ciels, moi seul, le lamineur de la terre, de moi-même.
25 L’annulateur des signes d’augures, qui fait délirer les charmeurs, qui fait retourner les sages en arrière, et qui affole leur pénétration ;
26 le réalisateur de la parole de mon serviteur, et qui parfait le conseil de ses messagers ; qui dit à Ieroushalaîm : « Tu seras habitée »; aux villes de Iehouda : « Vous serez rebâties ; ses ruines, je les relèverai »;
27 qui dit au gouffre : « Assèche-toi, je dessèche tes fleuves »;
28 qui dit à Korèsh : « Mon pâtre ! », il parfait tout mon désir, pour dire à Ieroushalaîm : « Tu seras rebâtie », et au palais : « Tu seras fondé. »

Cette Bible est dans le domaine public.