×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Qohèlèt 10     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Qohèlèt 10
André Chouraqui


Labeur des fous

1 Mouches de mort empestent et gâtent l’huile du droguiste. Un peu de folie est plus précieuse que sagesse et que gloire.
2 Cœur du sage à sa droite, cœur du fou à sa gauche.
3 Sur la route aussi quand le fou va, le cœur lui manque. Il dit à tous : « C’est un fou. »
4 Si le souffle du gouverneur monte contre toi, ne lâche pas ton lieu : oui, la guérison repose de grandes fautes.
5 Il est un malheur, je le vois sous le soleil, comme un égarement sorti des faces du dominateur :
6 la folie donnée aux multiples altitudes, tandis que des riches dans l’abaissement habitent.
7 Je vois des esclaves sur des chevaux, et des chefs aller à terre comme des esclaves.
8 Qui fore une cavité y tombe. Qui fait une brèche dans une clôture, un serpent le mord.
9 Transporteur de pierres peine avec elles. Fendeur de bois s’y risque.
10 Si le fer s’émousse, et si la lame n’est pas aiguisée, il faut redoubler de vaillance. La sagesse avantage le talent.
11 Si le serpent mord sans chuchotis, pas d’avantage au maître de la langue.
12 Les paroles de la bouche du sage sont grâce. Les lèvres du fou l’engloutissent.
13 Le commencement des paroles de sa bouche, c’est folie ; l’après de sa bouche, une insanité malfaisante.
14 Le fou multiplie les paroles, mais l’humain ne sait ce qui sera ; et ce qui est après lui, qui le lui rapportera ?
15 Le labeur des fous les lasse, eux qui ne savent pas aller vers la ville.
16 Oïe, toi, terre dont le roi est un adolescent, et dont les chefs mangent dès le matin !
17 En marche, toi, terre dont le roi est le fils d’un dignitaire, et dont les chefs mangent à temps, avec héroïsme et sans beuverie !
18 À paresse double, la charpente pourrit ; au rabais des mains, la maison suinte.
19 Pour jouer, ils font un festin ; le vin réjouit les vivants, et l’argent exauce tout.
20 En ton escient aussi, ne maudis pas le roi ; dans les alcôves de ta couche, ne maudis pas le riche : oui, le volatile des ciels fait aller la voix, le maître à deux ailes leur rapporte la parole.

Cette Bible est dans le domaine public.