×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Entête 50     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Entête 50
André Chouraqui


Mort de Ia’acob

1 Iosseph tombe sur les faces de son père, pleure sur lui et le baise.
2 Iosseph ordonne à ses serviteurs, les médecins, d’embaumer son père. Les médecins embaument Israël.
3 Se remplissent pour lui quarante jours : oui, les jours des embaumements se remplissent ainsi. Misraîm le pleure soixante-dix jours.
4 Passent les jours de le pleurer. Iosseph parle à la maison de Pharaon pour dire : « Si j’ai donc trouvé grâce à vos yeux, parlez donc aux oreilles de Pharaon pour dire :
5 Mon père m’a fait jurer pour dire : ‹ Voici, moi-même je meurs. Dans mon sépulcre que j’ai foré pour moi en terre de Kena’ân, tu m’enseveliras là. › Maintenant, je monterai donc : j’ensevelis mon père et je retourne. »
6 Pharaon dit : « Monte, ensevelis ton père comme il te l’a fait jurer. »
7 Iosseph monte pour ensevelir son père. Montent avec lui tous les serviteurs de Pharaon, les anciens de sa maison, tous les anciens de la terre de Misraîm
8 toute la maison de Iosseph, ses frères et la maison de son père. Ils n’abandonnent en terre de Goshèn que leur marmaille, leurs ovins, leurs bovins.
9 Il monte avec lui des chars aussi, des cavaliers aussi. Et c’est un camp très lourd.
10 Ils viennent jusqu’à Gorèn-ha-Atad, qui est à la passe du Iardèn. Là, ils se lamentent, une lamentation grande et très lourde. Il fait pour son père un deuil de sept jours.

Ensevelissement

11 L’habitant de la terre, le Kena’ani, voit le deuil à Gorèn-ha-Atad. Ils disent : « C’est un deuil lourd pour Misraîm. » Ainsi, il a crié son nom : Èbèl Misraîm Deuil de Misraîm qui est à la passe du Iardèn.
12 Ses fils lui font ainsi qu’il le leur avait ordonné.
13 Ses fils le portent en terre de Kena’ân. Ils l’ensevelissent dans la grotte du champ de Makhpéla qu’Abrahâm avait achetée avec le champ, pour propriété de sépulcre d’’Èphrôn le Hiti, en face de Mamré.
14 Après l’ensevelissement de son père, Iosseph retourne en Misraîm, lui, ses frères et tous ceux qui étaient montés avec lui pour ensevelir son père.
15 Les frères de Iosseph voient que leur père est mort. Ils disent : « Si Iosseph se mettait à nous détester, à nous retourner, en retour, tout le mal dont nous l’avons rétribué ? »
16 Ils ordonnent à Iosseph pour dire : « Ton père a ordonné, face à sa mort, pour dire :
17 Vous direz ainsi à Iosseph : ‹ Holà, porte donc la carence de tes frères et leur faute, car ils t’ont rétribué de malheur. Maintenant, porte donc la carence des serviteurs de l’Elohîms de ton père ›. » Iosseph pleure quand ils lui parlent.
18 Ses frères vont aussi, ils tombent en face de lui, et disent : « Nous voici à toi pour serviteurs. »
19 Iosseph leur dit : « Ne frémissez pas ! Oui, suis-je à la place d’Elohîms, moi ? »
20 Vous aviez pensé contre moi un malheur. Elohîms l’a pensé en bien, pour faire vivre en ce jour un peuple multiple.
21 Et maintenant, ne frémissez pas : moi-même, je vous entretiendrai, vous et votre marmaille. » Il les réconforte et parle à leur cœur.

Mort de Iosseph

22 Iosseph habite Misraîm, lui et la maison de son père. Iosseph vit cent dix ans.
23 Iosseph voit les fils d’Èphraîm pendant trois cycles. Les fils de Makhir bèn Menashè sont aussi enfantés sur les genoux de Iosseph.
24 Iosseph dit à ses frères : « Moi-même, je meurs. Elohîms vous sanctionnera, il vous sanctionnera : il vous fera monter de cette terre vers la terre qu’il a jurée à Abrahâm, à Is’hac, à Ia’acob. »
25 Iosseph fait jurer les Benéi Israël, pour dire : « Elohîms vous sanctionnera, il vous sanctionnera : faites monter mes os d’ici. »
26 Iosseph, âgé de cent dix ans, meurt. Ils l’embaument. Il est mis dans un coffre, en Misraîm.

Cette Bible est dans le domaine public.