×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Entête 26     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Entête 26
André Chouraqui


Ribca, ma sœur

1 Et c’est la famine sur la terre, outre la première famine qui était aux jours d’Abrahâm. Is’hac va vers Abimèlèkh, roi des Pelishtîm, à Guerar.
2 IHVH-Adonaï se fait voir à lui. Il dit : « Ne descends pas en Misraîm. Demeure sur la terre que je te dirai.
3 Réside sur cette terre. Je suis avec toi et je te bénis. Oui, à toi et à ta semence je donnerai toutes ces terres. Je lève le jurement que j’ai juré à Abrahâm, ton père.
4 Je multiplierai ta semence comme les étoiles des ciels, je donnerai à ta semence toutes ces terres. Toutes les nations de la terre se béniront en ta semence,
5 par suite de ce qu’Abrahâm a entendu ma voix : il garde ma garde, mes ordres, mes règles et mes toras. »
6 Is’hac habite Guerar.
7 Les hommes du lieu le questionnent sur sa femme. Il dit : « Elle est ma sœur. » Oui, il frémit de dire : « Ma femme », afin « que les hommes du lieu ne me tuent pas pour Ribca : oui, elle est bien à voir, elle. »
8 Et c’est quand les jours se prolongeaient là pour lui, Abimèlèkh, roi des Pelishtîm, observe par la fenêtre. Il voit et voici : Is’hac rit avec Ribca sa femme.
9 Abimèlèkh crie vers Is’hac et dit : « Ah, voici, c’est ta femme. Comment disais-tu : ‹ C’est ma sœur’ ? Is’hac lui dit :  »Oui, j’avais dit : ‹ Afin que je ne meure pas pour elle’. »
10 Abimèlèkh dit : « Qu’est-ce que tu nous as fait ! Un du peuple a presque couché avec ta femme, tu aurais fait venir contre nous la culpabilité. »
11 Abimèlèkh ordonne à tout le peuple pour dire : « Qui touchera cet homme ou sa femme mourra, il mourra. »
12 Is’hac sème sur cette terre et trouve, en cette année, cent mesures. IHVH-Adonaï le bénit.
13 L’homme grandit, il va, va et grandit, oui, jusqu’à grandir beaucoup.
14 Et c’est pour lui cheptel d’ovins, cheptel de bovins, et des serviteurs multiples. Les Pelishtîm le jalousent.
15 Tous les puits fouillés par les serviteurs de son père, aux jours d’Abrahâm son père, les Pelishtîm les bouchent : ils les remplissent de poussière.
16 Abimèlèkh dit à Is’hac : « Va-t’en de chez nous : oui, tu es puissant beaucoup plus que nous. »
17 Is’hac s’en va de là. Il campe au torrent de Guerar et habite là.
18 Is’hac retourne et fouille les puits d’eau qui avaient été fouillés aux jours d’Abrahâm, son père, et que les Pelishtîm bouchent après la mort d’Abrahâm. Il crie pour eux des noms, selon les noms que leur avait criés son père.
19 Les serviteurs d’Is’hac fouillent dans le torrent. Ils trouvent là un puits d’eaux vives.
20 Les pâtres de Guerar se disputent avec les pâtres d’Is’hac pour dire : « À nous, l’eau » !
21 Il crie le nom du puits : ‹ Éssèq Chamaille : oui, ils s’étaient chamaillés avec lui. Ils fouillent un autre puits et pour lui aussi ils se disputent. Il crie son nom : Sitna Détestation.
22 Il s’ébranle de là et fouille un autre puits. Ils ne se disputent pas pour lui et il crie son nom : Rehobot Largesses. Il dit : « Oui, maintenant IHVH-Adonaï nous a mis au large : nous avons fructifié sur la terre. »
23 De là, il monte vers Beér Shèba. ›

Tranchons un pacte

24 IHVH-Adonaï se fait voir à lui en cette nuit-là. Il dit : « Moi-même, l’Elohîms d’Abrahâm ton père : ne frémis pas, oui, je suis moi-même avec toi, je te bénis, je multiplie ta semence à cause d’Abrahâm, mon serviteur. »
25 Il bâtit là un autel et crie le nom de IHVH-Adonaï. Il tend là sa tente, et là les serviteurs d’Is’hac forent un puits.
26 Abimèlèkh va vers lui de Guerar, avec Ahouzat, son compagnon, et Pikhol, le chef de sa milice.
27 Is’hac leur dit : « Pourquoi êtes-vous venus vers moi ? Vous, vous m’avez haï et renvoyé de chez vous. »
28 Ils disent : « Nous avons vu, nous avons vu que IHVH-Adonaï était avec toi, et nous disons : qu’une imprécation soit donc entre nous, entre nous et entre toi. Nous trancherons un pacte avec toi :
29 ne fais pas de mal contre nous puisque nous ne t’avons pas touché, puisque nous avons fait pour toi seulement du bien et t’avons envoyé en paix, toi, maintenant, béni de IHVH-Adonaï. »

Conflits

30 Il leur fait un festin : ils mangent et boivent.
31 Au matin, ils se lèvent tôt et jurent, l’homme à son frère. Is’hac les envoie : ils s’en vont de chez lui en paix.
32 Et c’est en ce jour, les serviteurs d’Is’hac viennent, lui rapportent le sujet du puits qu’ils avaient fouillé et lui disent : « Nous avons trouvé de l’eau » !
33 Il le crie : Shib’a Sept ­, d’où le nom de la ville de Beér Shèba’ le Puits de Sept jusqu’à ce jour.
34 Et c’est ’Éssav à quarante ans. Il prend femme : Iehoudit, la fille de Beéri, le Hiti et Bosmat, la fille d’Éilôn, le Hiti.
35 Elles sont amertume de souffle pour Is’hac et Ribca.

Texte de la Version André Chouraqui
Copyright © Édition du Cerf