Fermer le panneau de recherche

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /  Samuel Cahen  / Esaïe 44.9     

Esaïe 44.9
Samuel Cahen


L’Éternel et les idoles

1 Et maintenant, Jâcob, mon serviteur, Israel, dont j’ai fait choix,
2 Ainsi dit Ieovah : Qui t’a créé, qui t’a formé, qui t’a soutenu dès le sein maternel ? Ne crains rien, mon serviteur Jâcob, Ieschouroune, dont j’ai fait choix.
3 Car je répands de l’eau sur un (pays) altéré, des ruisseaux sur une sécheresse ; je répands mon esprit sur tes semailles, ma bénédiction sur tes rejetons,
4 Pour qu’ils poussent comme au milieu de l’herbe, comme des saules près des courants d’eau,
5 Celui-ci dira : “Je suis à Ieovah, celui-là se nommera par le nom de Jâcob ; celui-ci s’engagera par écrit à Ieovah et se qualifiera par le nom d’Israel.
6 Ainsi dit Ieovah, son rédempteur, Ieovah Tsebaoth : Je suis le premier et le dernier, et hors de moi il n’y a pas de Dieu.
7 Qui comme moi a prédit (qu’il l’annonce et l’établisse devant moi) depuis que j’ai fondé le premier peuple ? qu’ils s’annoncent à eux-mêmes les choses futures et l’avenir éloigné.
8 Ne soyez pas inquiets et ne craignez rien ; ne t’ai-je pas précédemment fait entendre et annoncé (et vous êtes mes témoins) qu’il n’y a pas de dieu sans moi, ni de protection que je ne connaisse ?
9 Les fabricateurs d’idoles sont tous vains, leurs favoris sans utilité ; ils le témoignent eux-mêmes. Ils ne voient, ne connaissent rien, pour qu’ils soient confondus.
10 Qui a formé ce dieu, fondu l’idole, pour ne servir à rien ?
11 Certes, ses compagnons seront confondus, les ouvriers, qui sont des hommes, se réunissent tous, se tiennent là, sont effrayés et seront confondus ensemble.
12 L’ouvrier en fer fait une hache, fait agir le soufflet et forme (l’idole) à coups de marteau, il y travaille de la force de son bras ; mais qu’il ait faim, le voilà sans force ; qu’il ne boive pas d’eau et le voilà abattu.
13 Le charpentier tire le cordeau, trace avec le burin, le travaille avec le rabot et l’indique avec le compas, et en fait une figure d’homme, une magnifique statue humaine, pour habiter une maison.
14 Il coupe des cèdres ; il prend le chenerouvre et le chêne, choisit parmi les arbres de la forêt, plante le pin que la pluie fait pousser.
15 Ces arbres servent à l’homme pour brûler ; il en prend, se chauffe ; il allume le four et cuit du pain ; il en fait aussi des dieux qu’il adore ! il en fait une sculpture devant laquelle il se prosterne !
16 La moitié (de l’arbre) il l’a consumée au feu ; avec la moitié il a fait cuire sa viande, a préparé un rôti et s’est rassasié ; il s’est aussi chauffé et s’est écrié : Ah ! je me réchauffe, je sens le feu. ”
17 Du restant il a fait un dieu, une idole, devant laquelle il se prosterne, qu’il adore, et devant laquelle il prie et s’écrit : “Préserve-moi, car tu es mon dieu ! ”
18 Ils ne savent rien et n’entendent rien, car, bouchés qu’ils sont, leurs yeux sont privés de vue, leurs cœurs, d’intelligence.
19 Il ne prend rien à cœur ; il n’a ni connaissance, ni intelligence, pour dire : “J’ai consumé la moitié au feu ; sa braise m’a servi à cuire du pain, à rôtir la viande, j’en ai mangé, et du restant je ferais une horreur, je me prosternerais devant une bûche de bois !“
20 Il se repaît de cendres, son esprit trompé l’égare, pour qu’il ne sauve son âme et dise : “Mais c’est du mensonge que je tiens dans ma main ! ”

Retour d’Israël chez lui

21 Pense à cela, Jâcob, Israel, car tu es mon serviteur, je t’ai formé, tu es mon serviteur, ne m’oublie pas.
22 Je dissipe comme un nuage tes crimes, comme une nuée tes péchés ; retourne vers moi, car je veux te sauver.
23 Réjouissez-vous, cieux ; car Ieovah l’a exécuté ; profondeurs de la terre, éclatez en jubilations ; montagnes, retentissez d’allégresse, forêt avec tous vos bois, car Ieovah a racheté Jâcob, et en Israel il s’est glorifié.
24 Ainsi dit Ieovah, ton rédempteur, qui t’a formé dans le sein maternel : Moi ; Ieovah, je fais tout, moi seul, j’ai abaissé les cieux ; seul, j’ai étendu la terre.
25 (C’est moi) qui détruis les pronostics des charlatans, qui rends insensés les devins, qui fais marcher en arrière les sages, et tourne leur science en folie ;
26 Qui confirme la sentence de son serviteur et qui accomplis le conseil de son messager, (c’est moi) qui dis de Ierouschalaïme (Jérusalem) : Qu’elle soit habitée ! et des villes de Iehouda : Qu’elles soient rebâties ; je relève leurs ruines.
27 Qui dis à la profondeur : Dessèche-toi, je ferai tarir les torrents.
28 Qui dis de Coresch (Cyrus) : Mon pasteur, il accomplira toutes mes intentions et dira de Ierouschalaïme : “Qu’elle soit bâtie ! du temple : Qu’il soit fondé ! ”

Cette Bible est dans le domaine public.