×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /  Bible Pirot-Clamer  / Lévitique 25.30     

Lévitique 25.30
Bible Pirot-Clamer


L’année sabbatique

1 Yahweh parla à Moïse sur la montagne du Sinaï et dit :
2 Parle aux fils d’Israël et dis-leur : Lorsque vous serez entrés dans le pays que je vous donnerai, la terre aura un temps de repos en l’honneur de Yahweh.
3 Pendant six ans tu ensemenceras ton champ et pendant six ans tu tailleras ta vigne et tu en recueilleras le produit ;
4 mais la septième année, il y aura pour la terre un repos absolu, un repos en l’honneur de Yahweh : tu n’ensemenceras pas ton champ et tu ne tailleras pas ta vigne.
5 Tu ne moissonneras pas ce qui aurait repoussé de ta dernière moisson, et tu ne cueilleras pas les raisins de ta vigne non taillée ; ce sera une année de repos pour la terre.
6 Ce que produira la terre pendant son repos vous servira de nourriture à toi, à ton domestique, à ta servante, à ton mercenaire et à l’étranger qui demeurent avec toi ;
7 à ton bétail également et aux animaux sauvages du pays, tout ce qu’elle produira servira de nourriture.

L’année du jubilé

8 Tu compteras sept sabbats d’années ; sept fois sept ans, en sorte que le temps de ces sept sabbats d’années te fasse une période de quarante-neuf années.
9 Le dixième jour du septième mois tu feras retentir le son des trompettes : au jour des expiations vous ferez sonner les trompettes dans tout votre pays.
10 Vous sanctifierez cette cinquantième année et vous publierez la mise en liberté dans le pays pour tous ceux qui l’habitent ; ce sera pour vous une année de jubilé et vous pourrez retourner chacun dans votre propriété et votre famille.
11 La cinquantième année sera pour vous une année de jubilé ; vous ne sèmerez point, vous ne moissonnerez point ce qui aurait repoussé et vous ne cueillerez point les raisins de vos vignes non taillées,
12 car c’est une année de jubilé qui doit vous être sacrée : vous mangerez ce qu’auront produit vos champs.
13 Dans cette année du jubilé vous retournerez chacun dans votre bien-fonds.
14 Si vous avez vendu quelque chose à votre prochain ou lui avez acheté quelque chose, ne vous lésez pas entre frères.
15 Selon le nombre des années depuis la dernière année jubilaire, tu achèteras à ton prochain, il doit te vendre d’après le nombre des années de récolte qu’il reste à faire.
16 Si le nombre des années est grand, tu augmenteras d’autant le prix de vente, s’il est petit tu le diminueras d’autant, car c’est le nombre des récoltes qu’il te vend.
17 Ne vous lésez pas l’un l’autre entre frères, craignez votre Dieu, car je suis Yahweh, votre Dieu.
18 Vous mettrez mes lois en pratique et observerez mes préceptes, vous les pratiquerez et ainsi vous habiterez le pays en sécurité.
19 La terre donnera ses fruits dont vous pourrez vous rassasier et vous y habiterez en sécurité.
20 Que si vous demandez que mangerons-nous durant la septième année, puisque, n’ayant pas semé, nous ne pouvons recueillir nos produits,
21 je vous répondrai que je vous octroierai ma bénédiction la sixième année pour qu’elle donne des produits pour trois ans.
22 Vous sèmerez alors la huitième année et vivrez de la précédente récolte jusqu’à la neuvième année, jusqu’à ce que sa récolte en soit rentrée, vous mangerez de l’ancienne.

Le rachat des propriétés et des esclaves

23 Les biens-fonds ne se vendront pas à perpétuité, car la terre est à moi et vous n’êtes que des étrangers résidant chez moi.
24 Dans tout le territoire de votre possession, vous accorderez la possibilité de rachat pour les terres.
25 Si ton frère est devenu pauvre et qu’il ait vendu de son bien-fonds, son proche parent se présentera en libérateur et rachètera ce qu’aura vendu son frère.
26 Si quelqu’un n’a personne pour faire le rachat pour lui, et qu’il arrive à trouver lui-même de quoi faire le rachat,
27 il tiendra compte des années écoulées depuis la vente, rendra ce que vaut encore son bien (jusqu’à l’année jubilaire) à celui qui le lui a acheté et rentrera dans son bien.
28 Mais s’il ne trouve pas autant qu’il faut pour lui faire cette restitution, alors ce qui a été vendu restera entre les mains de l’acquéreur jusqu’à l’année du jubilé, et en cette année du jubilé le bien sera libéré et le vendeur rentrera en sa possession.
29 Si quelqu’un vend une maison d’habitation dans une ville entourée de murs, il aura le droit de rachat jusqu’à la fin d’une année entière depuis sa vente ; son droit de rachat doit durer une année entière.
30 Mais si elle n’a pas été rachetée dans l’espace d’une année entière, alors la maison qui se trouve dans une ville entourée de murs sera acquise à l’acheteur et à ses descendants ; elle ne sera pas libérée l’année du jubilé.
31 Les maisons des villages qui ne sont pas entourés de murs seront estimées partie du bien-fonds ; le droit de rachat existera pour elles, à l’année du jubilé elles seront libérées.
32 Pour ce qui est des villes des lévites, les maisons de ces villes sont leur propriété, le droit de rachat leur appartiendra en tout temps.
33 Si quelqu’un des lévites ne rachète pas sa maison, vendue dans une ville de leur possession, elle lui reviendra l’année du jubilé, car les maisons des villes des lévites sont leur propriété au milieu des fils d’Israël.
34 Les terrains de pacage appartenant à leurs villes ne pourront être vendus, car c’est leur propriété pour toujours.
35 Si ton frère devient pauvre et se trouve dans la nécessité, tu le secourras (comme s’il était) étranger ou résidant, pour qu’il puisse vivre auprès de toi.
36 Tu ne prendras de lui ni intérêt ni usure, mais tu craindras ton Dieu pour que ton frère vive auprès de toi.
37 Tu ne lui prêteras pas ton argent à intérêt et ne lui fourniras pas de moyens de subsistance avec usure.
38 Je suis Yahweh, votre Dieu, qui vous ai fait sortir du pays d’Egypte pour vous donner le pays de Canaan et être votre Dieu.
39 Si ton frère devient pauvre près de toi et se vende à toi, tu ne lui feras pas exécuter un travail d’esclave.
40 Il sera chez toi comme un mercenaire, un résidant, il servira chez toi jusqu’à l’année du jubilé.
41 Alors il sortira libre de chez toi, lui et ses enfants avec lui, il retournera dans sa famille et recouvrera la propriété de ses pères.
42 Il s’agit en effet de mes serviteurs que j’ai fait sortir du pays d’Egypte, ils ne doivent pas être vendus comme on vend des esclaves.
43 Tu ne le commanderas pas avec dureté, mais tu craindras ton Dieu.
44 Pour ce qui est des esclaves, hommes ou femmes, que tu voudras avoir, prends-les d’entre les peuples qui vous entourent, c’est d’eux que vous achèterez des esclaves, hommes et femmes.
45 Vous pourrez en acheter aussi d’entre les fils des étrangers qui séjournent auprès de vous, et de leurs familles qui habitent chez vous, qu’ils auront engendrés dans votre pays, ils vous appartiendront en propriété ;
46 vous pourrez les laisser en héritage à vos fils après vous pour qu’ils les possèdent, vous pourrez à jamais leur faire exécuter un travail d’esclave ; mais pour vos frères, les fils d’Israël, vous ne dominerez pas les uns et les autres avec dureté.
47 Si un étranger ou celui qui réside chez toi, vient à s’enrichir, alors que ton frère s’est appauvri à côté de lui et s’est vendu à l’étranger qui demeure près de toi, ou au descendant d’une famille étrangère,
48 il lui restera, après qu’il se sera vendu, le droit de rachat ; un de ses frères pourra le racheter.
49 Son oncle ou le fils de son oncle pourront le racheter ou bien encore l’un des proches parents de sa famille, ou enfin, s’il en a acquis le moyen, il pourra se racheter lui-même.
50 Il comptera avec celui qui l’a acheté le temps écoulé depuis l’année où il s’est vendu jusqu’à l’année du jubilé, et la somme pour laquelle il s’est vendu sera évaluée d’après le nombre d’années ainsi obtenu, comme s’il s’agissait du temps de service chez lui d’un mercenaire.
51 S’il reste encore beaucoup d’années, il paiera le prix de son rachat en tenant compte de ces années et du prix auquel il a été acheté ;
52 s’il reste peu d’années jusqu’à celle du jubilé, il restituera le prix de son rachat d’après le nombre de ces années.
53 Il sera chez lui comme un mercenaire qui travaille à l’année pour un salaire, on ne le commandera pas avec dureté sous tes yeux.
54 S’il n’est pas racheté de l’une ou l’autre de ces manières, il sera libéré l’année du jubilé et ses enfants avec lui.
55 C’est à moi qu’appartiennent les fils d’Israël comme serviteurs, ils sont mes serviteurs que j’ai fait sortir du pays d’Egypte, je suis Yahweh, votre Dieu.

Cette Bible est dans le domaine public.