Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Hébreux 7.1
Nouveau Testament Stapfer


Supériorité de Melchisédek sur les Lévites

1 En effet, ce Melchisédek, « roi de Salem, prêtre du Dieu Très-Haut », qui alla au-devant d’Abraham, revenant de vaincre les rois, et le bénit,
2 qui reçut d’Abraham « la dîme de tout », dont le nom signifie d’abord roi de justice (« roi de Salem », qui vient ensuite, veut dire roi de paix),
3 qui est sans père, sans mère, sans généalogie, dont les jours et la vie n’ont ni commencement, ni fin, qui est absolument assimilé au Fils de Dieu, reste « prêtre à perpétuité ».
4 Voyez maintenant comme il doit être grand, celui auquel Abraham lui-même, le patriarche, a donné une dîme prise sur les prémices de son butin.
5 Or, la Loi ordonne à ceux des enfants des Lévites qui reçoivent la prêtrise de lever la dîme sur le peuple, c’est-à-dire sur leurs frères, bien qu’ils soient également issus d’Abraham,
6 et voilà que celui qui n’est pas de leur famille a levé la dîme sur Abraham et a béni celui qui avait reçu les promesses !
7 Mais, de l’aveu de tous, c’est l’inférieur qui est béni par le supérieur ;
8 de plus, ce sont ici des hommes mortels qui perçoivent la dîme, là c’est quelqu’un dont il est attesté qu’il possède la vie ;
9 et Lévi lui-même, pour ainsi dire, lui qui doit percevoir la dîme, l’a payée dans la personne d’Abraham,
10 car il était encore dans les reins de son père quand Melchisédek alla au-devant de ce patriarche.
11 Si l’on avait pu réaliser la perfection par le sacerdoce lévitique (car la législation donnée au peuple a pour base ce sacerdoce), pourquoi fallait-il qu’il parût un autre « prêtre » « selon l’ordre de Melchisédek » pourquoi pas selon l’ordre d’Aaron ?
12 Au changement de l’ordre du sacerdoce correspond nécessairement un changement de Loi ;
13 et celui auquel s’appliquent ces paroles, appartient à une, autre tribu dont aucun membre n’a servi à l’autel.
14 Il est notoire, en effet, que notre Seigneur est issu de Juda, et Moïse n’a jamais parlé de prêtres de cette tribu.
15 Et tout cela devient plus évident encore quand c’est « à l’instar de Melchisédek » que paraît un autre « prêtre »
16 nommé en vertu de sa vie impérissable et nullement par une loi ou un commandement charnel.
17 Voici, en effet, le témoignage qui lui est rendu : « Tu es prêtre à tout jamais Selon l’ordre de Melchisédek »
18 La Loi ancienne a été abrogée parce qu’elle était impuissante et inutile.
19 Elle n’a rien amené à la perfection et, à la place, est introduite une meilleure espérance par laquelle nous nous approchons de Dieu.
20 Et il y a eu un serment de prêté ; les prêtres étaient consacrés sans que personne prêtât serment,
21 mais lui a été consacré avec le serment de Celui qui a dit : « Le Seigneur a juré et il ne s’en repentira pas ; Tu es prêtre à tout jamais. »
22 Par là même, Jésus est devenu le garant d’une meilleure alliance.
23 De plus, il y a eu une succession de prêtres, parce que la mort les empêchait de continuer leurs fonctions.
24 Mais lui, qui est nommé « à tout jamais », possède le sacerdoce intransmissible.
25 Et voilà pourquoi il peut sauver parfaitement ceux qui, par lui, s’approchent de Dieu, puisqu’il vit toujours pour intercéder en leur faveur.
26 Qu’il était bien le grand-prêtre qu’il nous fallait, saint, innocent, sans tache, séparé des pécheurs et élevé au-dessus des cieux !
27 qui n’est pas tous les jours obligé comme les autres grands-prêtres d’offrir des sacrifices pour ses propres péchés d’abord, pour ceux du peuple ensuite — (cela il l’a fait une fois pour toutes en s’offrant lui-même), —
28 car la Loi institue grands-prêtres des hommes pleins de faiblesse ; or la parole du serment prêté après la Loi institue un Fils arrivé pour jamais à la perfection !

Cette Bible est dans le domaine public.