×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /  Lausanne  /  Lévitique 22.18     

Lévitique 22.18
Lausanne


1 Et l’Éternel parla à Moïse, en disant :
2 Parle à Aaron et à ses fils, pour qu’ils se séparent [en certains cas] des choses saintes des fils d’Israël, et qu’ils ne profanent pas le nom de ma sainteté [dans les choses] que [ceux-ci] me sanctifient : je suis l’Éternel.
3 Dis-leur : Dans tous vos âges, si un homme quelconque de toute votre postérité s’approche, étant souillé, des choses saintes que les fils d’Israël sanctifient à l’Éternel, cette âme-là sera retranchée de devant ma face : je suis l’Éternel.
4 Aucun homme de la postérité d’Aaron qui aura une lèpre ou un flux ne mangera des choses saintes, jusqu’à ce qu’il soit devenu pur. [De même] pour celui qui est souillé par le contact d’un cadavre{Héb. une âme.} quelconque, ou duquel est sortie une perte ;
5 ou pour celui qui a touché quelque petit animal qui l’ait souillé, ou un homme qui l’ait souillé de quelque souillure que ce soit.
6 Celui{Héb. L’âme.} qui aura touché cela sera souillé jusqu’au soir et ne mangera pas des choses saintes ; mais il lavera sa chair dans l’eau ;
7 et après le coucher du soleil il sera pur. Ensuite il pourra manger des choses saintes ; car c’est son pain.
8 [Les sacrificateurs] ne mangeront d’aucun corps mort ni d’aucune bête déchirée, pour en être souillés : je suis l’Éternel.
9 Ils garderont mon dépôt, de peur qu’ils ne portent leur péché, et qu’ils ne meurent à son sujet pour l’avoir profané : je suis l’Éternel qui les sanctifie.
10 Nul étranger ne mangera des choses saintes ; l’hôte du sacrificateur et [son] mercenaire ne mangeront pas des choses saintes.
11 Si le sacrificateur a acquis une personne achetée de son argent, elle peut en manger, de même que celui qui est né dans sa maison ; ceux-là mangeront de son pain.
12 Si la fille du sacrificateur devient la femme d’un étranger, elle ne mangera plus des choses saintes provenant de la portion prélevée.
13 Si la fille du sacrificateur, étant veuve ou{Héb. et.} répudiée, et sans postérité, retourne à la maison de son père comme dans sa jeunesse, elle mangera du pain de son père ; et nul étranger n’en mangera.
14 Si quelqu’un mange de la chose sainte par erreur, il ajoutera un cinquième par-dessus, et le donnera au sacrificateur avec la chose sainte.
15 [Les sacrificateurs] ne profaneront pas les choses saintes des fils d’Israël qu’ils prélèvent pour l’Éternel,
16 de peur qu’en mangeant de leurs choses saintes ils ne leur fassent porter{Ou ne se chargent de.} l’iniquité de leur culpabilité ; car je suis l’Éternel qui les sanctifie.

Règlements concernant les victimes

17 L’Éternel parla à Moïse, en disant :
18 Parle à Aaron et à ses fils, et à tous les fils d’Israël, et dis-leur : Quand un homme quelconque de la maison d’Israël ou de ceux qui séjournent en Israël, offrira son offrande, dans tous leurs sacrifices votifs et dans tous leurs sacrifices volontaires qu’ils offrent à l’Éternel en holocauste ;
19 pour qu’elle soit agréée en voire votre faveur, que ce soit un mâle parfait d’entre le gros bétail, les agneaux, ou les chèvres.
20 Vous n’offrirez rien ayant en soi un défaut corporel, car il ne serait pas agréé en votre faveur.
21 Si quelqu’un offre à l’Éternel un sacrifice de prospérité de gros ou de menu bétail, pour accomplir un vœu ou en sacrifice volontaire, il l’offrira parfait, afin qu’il soit agréé ; qu’il n’y ait en lui aucun défaut corporel.
22 Vous n’offrirez point à l’Éternel ce qui sera aveugle, estropié ou mutilé, ni ce qui aura des verrues, ou une gale, on une dartre ; vous n’en mettrez point en sacrifice consumé sur l’autel, devant l’Éternel.
23 Tu pourras faire un sacrifice volontaire d’un bœuf ou d’un agneau ayant quelque membre trop long, ou trop court ; mais{Héb. et.} pour un sacrifice votif ils ne seront pas agréés.
24 Vous n’offrirez pas à l’Éternel ce qui sera froissé, écrasé, arraché ou coupé{Ou châtré.} et vous ne ferez rien de tel dans votre pays{Héb. terre.}
25 Et vous [ne prendrez] rien de tel de la main du fils de l’étranger, pour en offrir le pain de votre Dieu ; car la mutilation de ces [bêtes] est un défaut corporel en elles : elles ne seront pas agréées en votre faveur.
26 L’Éternel parla à Moïse en disant :
27 Quand un veau{Héb. bœuf.} un agneau ou un chevreau seront nés, ils resteront sept jours avec leur mère ; et dès le huitième jour et par la suite, ils seront agréés pour l’offrande du sacrifice consumé de l’Éternel.
28 Soit dans le gros, soit dans le menu bétail, vous n’égorgerez pas une bête et son petit le même{Héb. dans un.} jour.
29 Quand vous sacrifierez un sacrifice de louange à l’Éternel, vous le sacrifierez de manière qu’il soit agréé en votre faveur.
30 On le mangera le jour même ; vous n’en laisserez rien jusqu’au matin : je suis l’Éternel.
31 Vous garderez mes commandements, et vous les pratiquerez : je suis l’Éternel.
32 Vous ne profanerez pas le nom de ma sainteté, et je serai sanctifié au milieu des fils d’Israël : je suis l’Éternel qui vous sanctifie
33 et qui vous ai fait sortir de la terre d’Égypte pour être votre Dieu : je suis l’Éternel.

Cette Bible est dans le domaine public.