Fermer le panneau de recherche

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Luc 20.10
Les Évangiles de Sœur Jeanne d’Arc


1 Or, en l’un des jours, tandis qu’il enseigne le peuple dans le temple et annonce la bonne nouvelle, se présentent les grands prêtres et les scribes, avec les anciens.
2 Ils parlent et lui disent : « Dis-nous par quelle autorité tu fais cela ? Ou qui est-ce qui t’a donné cette autorité ? »
3 Il répond et leur dit : « Je vous questionnerai moi aussi, une parole ! Dites-moi :
4 le baptême de Jean, était-il du ciel, ou des hommes ? »
5 Ils supputent entre eux et disent : « Si nous disons : "Du ciel", il dira : "Pourquoi ne l’avez-vous pas cru ?"
6 Mais si nous disons : "Des hommes", tout le peuple nous lapidera. Car il est convaincu que Jean est prophète. »
7 Ils répondent ne pas savoir d’où.
8 Jésus leur dit : « Moi non plus, je ne vous dis pas par quelle autorité je fais cela. »

Parabole des vignerons

9 Il commence à dire au peuple cette parabole : « Un homme plante une vigne. Il la loue à des vignerons, et part au loin pour longtemps.
10 Le temps venu, il envoie aux vignerons un serviteur, pour qu’ils lui donnent du fruit de la vigne. Mais les vignerons le battent et le renvoient, vide.
11 Il recommence, et délègue un autre serviteur. Lui aussi, ils le battent, le déshonorent, et le renvoient, vide.
12 Il recommence et délègue un troisième. Celui-là aussi, ils le blessent et le jettent dehors.
13 Le seigneur de la vigne dit : "Que ferai-je ? Je déléguerai mon fils, l’Aimé. Peut-être, celui-là, ils le respecteront ?"
14 En le voyant, les vignerons se font l’un à l’autre cette réflexion en disant : "Celui-ci, c’est l’héritier ! Tuons-le, pour qu’à nous arrive l’héritage !"
15 Et ils le jettent hors de la vigne et le tuent. Eh bien, que leur fera le seigneur de la vigne ?
16 Il viendra, perdra ces vignerons et donnera la vigne à d’autres. » Ils l’entendent et disent : « Non ! que ça n’arrive pas ! »
17 Il les fixe et leur dit : « Qu’est-ce donc, ce qui est écrit : "La pierre rejetée par les bâtisseurs, celle-là est devenue tête d’angle" ?
18 Quiconque tombe sur cette pierre se fracassera. Celui sur qui elle tombe, elle le pulvérisera ! »
19 Les scribes et les grands prêtres cherchent à jeter la main sur lui à cette heure même... Et ils craignent le peuple. Car ils connaissent que c’est pour eux qu’il a dit cette parabole.

Tentatives de piéger Jésus

20 Ils préparent un traquenard et envoient des espions qui hypocritement se posent en justes, afin de le surprendre sur une parole, pour le livrer au pouvoir et à l’autorité du gouverneur.
21 Ils l’interrogent en disant : « Maître, nous savons que tu parles et enseignes droitement. Tu ne fais pas acception de la face des hommes, mais tu enseignes selon la vérité le chemin de Dieu.
22 Nous est-il permis, à nous, de donner un tribut à César, ou non ? »
23 Remarquant leur astuce, il leur dit :
24 « Montrez-moi un denier. De qui a-t-il image et inscription ? » Ils disent : « De César. »
25 Il leur dit : « Ainsi rendez ce qui est à César, à César. Et ce qui est à Dieu, à Dieu ! »
26 Ils ne sont pas assez forts pour le surprendre sur un mot devant le peuple. Ils s’étonnent de sa réponse et gardent le silence.
27 S’approchent certains des sadducéens, ceux qui contestent : pour eux, il n’y a pas de résurrection.
28 Ils l’interrogent en disant : « Maître, Moïse a écrit pour nous : "Si le frère de quelqu’un meurt, ayant femme, et qu’il soit sans enfant, que son frère prenne la femme et suscite une semence à son frère."
29 Il était donc sept frères. Le premier prend femme et meurt sans enfant.
30 Et le deuxième, et le troisième, la prennent,
31 de même aussi pour les sept : ils ne laissent pas après eux d’enfants, et meurent.
32 Après, la femme aussi meurt.
33 La femme donc, à la résurrection, duquel d’entre eux deviendra-t-elle la femme ? Car les sept l’ont eue pour femme. »
34 Jésus leur dit : « Les fils de cette ère-ci, eux, se marient, et elles, sont mariées.
35 Mais ceux qui ont été trouvés dignes d’atteindre à cette ère-là et à la résurrection d’entre les morts, ne se marient pas, et ne sont pas mariées.
36 Ils ne peuvent plus mourir, car ils sont égaux des anges. Ils sont fils de Dieu, étant fils de la résurrection !
37 Que les morts se réveillent, Moïse lui-même l’a indiqué au Buisson, en appelant le Seigneur le Dieu d’Abraham, et Dieu d’Isaac et Dieu de Jacob.
38 Il n’est pas Dieu de morts, mais de vivants ! Car tous vivent pour lui. »
39 Certains des scribes répondent et disent : « Maître, tu as bien parlé. »
40 Car ils n’osent plus l’interroger sur rien.

Reproches de Jésus aux chefs religieux

41 Il leur dit : « Comment disent-ils que le messie est fils de David ?
42 Car David lui-même dit dans le livre des Psaumes : "Le Seigneur dit à mon Seigneur : Assieds-toi à ma droite
43 jusqu’à ce que je mette tes ennemis en podium sous tes pieds."
44 Donc David l’appelle : "Seigneur". Alors, comment est-il son fils ?
45 Comme tout le peuple l’entend, il dit à ses disciples :
46 « Défiez-vous des scribes : ils veulent marcher en robes longues. Ils aiment : salutations sur les places publiques, premières stalles dans les synagogues, premiers sofas dans les dîners.
47 Ils dévorent les maisons des veuves. Et ils affectent de prier longuement ! Ils recevront un surplus de condamnation. »

Cette Bible est dans le domaine public.