×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Job 37     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Job 37
Segond « Colombe »


1 C’est pour cela que mon cœur est tout tremblant,
Qu’il bondit hors de sa place.
2 Écoutez, écoutez le fracas de sa voix,
Le grondement qui sort de sa bouche !
3 Il le fait rouler dans toute (l’étendue) des cieux,
Et son éclair (brille) jusqu’aux extrémités de la terre.
4 Puis éclate un rugissement : il tonne de sa voix majestueuse ;
Il ne retient plus (l’éclair) dès que sa voix se fait entendre.
5 C’est merveilleux comme Dieu tonne de sa voix ;
Il fait de grandes choses que nous ne reconnaissons pas.
6 Il dit à la neige : Tombe sur la terre !
Il le dit à l’averse, à la pluie, même aux plus fortes averses.
7 Il ferme d’un sceau la main de tout être humain,
Afin que tous se reconnaissent comme son œuvre.
8 L’animal sauvage se retire dans un repaire
Et se couche dans sa tanière.
9 Le tourbillon vient du midi,
Et le froid des vents du nord.
10 Par son souffle Dieu produit la glace,
Et l’étendue des eaux se fige.
11 Il charge d’humidité les nuages,
Il disperse la nuée étincelante.
12 Leurs évolutions varient selon ses directives pour exécuter
Tout ce qu’il leur ordonne,
Sur la face du monde terrestre ;
13 C’est comme un bâton dont il frappe sa terre ;
Ou c’est comme (un signe de) sa bienveillance qu’il les fait apparaître.
14 Job, prête l’oreille à ces choses !
Arrête-toi pour comprendre les merveilles de Dieu !
15 Sais-tu comment Dieu les dirige
Et fait briller la lumière de sa nuée ?
16 Sais-tu comment les nuages se tiennent en équilibre,
Ces merveilles de celui dont la science est parfaite ?
17 Toi dont les vêtements sont chauds
Quand la terre se repose par le vent du midi,
18 Peux-tu comme lui étendre une voûte de nuées,
Aussi solides qu’un miroir de fonte ?
19 Fais-nous connaître ce que nous devons lui dire ;
Nous n’exprimerons (plus rien) à cause des ténèbres (de notre ignorance).
20 Lui annoncera-t-on que je parlerai ?
Mais un homme peut-il dire qu’il veut périr ?
21 Maintenant on ne voit plus la lumière tamisée par les nuées,
Car un vent a passé et les a nettoyées,
22 Et du nord survient une lueur dorée.
Oh ! que la majesté de Dieu est redoutable !
23 Nous ne saurions parvenir jusqu’au Tout-Puissant,
Grand par la force,
Par le droit et par une souveraine justice :
Il ne répond pas !
24 C’est pourquoi les hommes doivent le craindre ;
Il ne porte les regards sur aucun des sages.

Texte de la Segond Colombe
Copyright © Éditions Biblio.