×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Iob 21     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Iob 21
André Chouraqui


Iob répond

1 Iob répond et dit :
2 Entendez, entendez mon mot, ce sera votre réconfort !
3 Supportez-moi ! Moi-même je parlerai. Après mes paroles, moque-toi de moi !
4 Moi-même, est-il contre un homme, mon épanchement ? Pourquoi donc mon souffle ne serait-il pas impatient ?
5 Faites-moi face, résolvez-vous, et mettez votre main sur la bouche.
6 Quand je me souviens, je m’affole ; ma chair est saisie d’horreur.
7 Pourquoi les criminels vivent-ils ? Ils réussissent, et même augmentent leur puissance.
8 Leur semence s’affermit en face d’eux ; avec eux leurs rejetons sous leurs yeux.
9 Leurs maisons en paix, sans trembler, la verge d’Eloha n’est pas contre eux.
10 Son taureau saillit et n’est pas sans féconder ; sa vache met bas sans avorter.
11 Ils envoient comme des ovins leur marmaille, et leurs enfants dansent.
12 Ils s’élancent au tambour, à la lyre, et se réjouissent à la voix de la viole.
13 Leurs jours s’achèvent dans le bien ; mais en un instant au Shéol ils s’effarent.
14 Ils disent à Él : « Écarte-toi de nous ! Nous ne désirons pas connaître tes routes.
15 Qu’est-il, Shadaï, pour que nous le servions ? À quoi sert-il de l’importuner ?
16 Voici, leur bonheur n’est pas en leur main. Loin de moi, le conseil des criminels !
17 Quand la lampe des criminels vacillera-t-elle ? Quand leur calamité fondra-t-elle sur eux ? Quand leur impartira-t-il leurs douleurs en sa fureur ?
18 Quand seront-ils comme une paille face au souffle ; comme la glume, que l’ouragan fait voler ?
19 Eloha réserve son châtiment à ses fils. Il le paiera et il le sait !
20 Ses yeux verront-ils son méchef ? Boiront-ils la fièvre de Shadaï ?
21 Oui, quel désir a-t-il de sa maison après lui ? Ou du nombre de ses lunaisons amputées ?
22 Apprendrait-il à Él la connaissance ? Et lui, jugerait-il les hauteurs ?

Fumée !

23 Un tel meurt dans l’os de son intégrité, tout serein, apaisé.
24 Ses pis sont remplis de lait ; la moelle de ses os jute.
25 Et un tel meurt, l’être amer, sans avoir goûté au bonheur.
26 Mais, ensemble, ils se couchent dans la poussière, et la putréfaction les couvre.
27 Voici, je connais vos pensées, les intentions avec lesquelles vous me violentez !
28 Oui, vous dites : « Où est la maison du bienfaiteur ? Où la tente, les demeures du criminel ?
29 N’interrogez-vous pas les passants de la route ? Leurs signes, ne les repoussez pas.
30 Oui, au jour de calamité le malfaiteur est épargné ; au jour des emportements, ils sont préservés.
31 Qui lui opposera sa route en face ? Il agit : qui le paiera ?
32 Lui, il est transporté dans les sépultures ; dans un mausolée, il veille.
33 Que les mottes du terrain lui soient douces ! Après lui, tout homme sera happé, et avant lui, sans nombre.
34 Comment me réconfortez-vous ? Fumée ! Vos réponses restent une tricherie !

Cette Bible est dans le domaine public.