×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Rois 2 14     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Rois 2 14
André Chouraqui


Le vinettier et le cèdre

1 En l’an deux de Yehoash bèn Yehoahaz, roi d’Israël, règne Amasyahou bèn Yehoash, roi de Iehouda.
2 Il a vingt-cinq ans à son règne. Il règne vingt-neuf ans à Ieroushalaîm. Nom de sa mère : Yeho’adân de Ieroushalaîm.
3 Il fait le droit aux yeux de IHVH-Adonaï, mais pas comme David, son père. Il fait tout ce que Yehoash, son père, avait fait.
4 Seulement, les tertres, il ne les écarte pas. Le peuple sacrifie et encense encore dans les tertres.
5 Et c’est quand le royaume se renforce dans sa main, il frappe ses serviteurs, les frappeurs du roi, son père.
6 Mais les fils des frappeurs, il ne les met pas à mort, comme c’est écrit dans l’acte de la tora de Moshè, que IHVH-Adonaï a ordonnée pour dire : « Les pères ne seront pas mis à mort pour les fils, les fils ne seront pas mis à mort pour les pères ; oui, l’homme, pour sa faute, sera mis à mort. »
7 Il frappe Edôm, dans le Val-du-Sel : dix mille. Il s’empare de Sèla’, à la guerre, et crie son nom, Ioqteél, jusqu’à ce jour.
8 Alors Amasyahou envoie des messagers à Yehoash bèn Yehoahaz bèn Iéhou, roi d’Israël, pour dire : « Va. Nous nous verrons en face ! »
9 Yehoash, roi d’Israël, envoie dire à Amasyahou, roi de Iehouda : « Le vinettier du Lebanôn a envoyé dire au cèdre du Lebanôn : ‹ Donne ta fille à mon fils pour femme. › Mais passe l’animal des champs du Lebanôn. Il piétine le vinettier.
10 Tu as frappé, frappé Edôm et ton cœur te porte ! Sois glorieux, habite ta maison. Pourquoi défier le malheur ? Tu tomberas, toi et Iehouda avec toi. »
11 Amasyahou n’entend pas. Yehoash, roi d’Israël, monte. Ils se voient en face, lui et Amasyahou, roi de Iehouda, à Béit-Shèmèsh en Iehouda.
12 Iehouda est battu en face d’Israël ; ils s’enfuient, chaque homme vers ses tentes.
13 Amasyahou, roi de Iehouda, fils de Yehoash bèn Ahazyahou, s’empare de Yehoash, roi d’Israël, à Béit-Shèmèsh. Il vient contre Ieroushalaîm et fait brèche dans le rempart de Ieroushalaîm, de la porte d’Èphraîm jusqu’à la porte de l’Angle, quatre cents coudées.
14 Il prend tout l’or, l’argent, tous les objets qui se trouvaient dans la Maison de IHVH-Adonaï et dans les trésors du roi, et des otages. Il retourne à Shomrôn.
15 Le reste des paroles de Yehoash, ce qu’il a fait, son héroïsme, ce qu’il a guerroyé contre Amasyahou, roi de Iehouda, n’est-il pas écrit sur l’acte : « Paroles des jours des rois d’Israël ? »
16 Yehoash se couche avec ses pères. Il est enseveli à Shomrôn avec les rois d’Israël. Iarob’âm, son fils, règne à sa place.
17 Amasyahou bèn Yehoash, roi de Iehouda, vit quinze ans après la mort de Yehoash bèn Yehoahaz, roi d’Israël.
18 Le reste des paroles d’Amasyahou n’est-il pas écrit sur l’acte : « Paroles des jours des rois de Iehouda ? »
19 Ils complotent un complot contre lui à Ieroushalaîm. Il s’enfuit à Lakhish. Derrière lui, à Lakhish, ils les envoient et le mettent à mort là.
20 Ils le portent sur des chevaux. Il est enseveli à Ieroushalaîm avec ses pères, dans la ville de David.
21 Tout le peuple de Iehouda prend ’Azaryah. Il a seize ans. Ils le font roi à la place de son père Amasyahou.
22 Il bâtit Éilat et la fait retourner à Iehouda, après que le roi s’est couché avec ses pères. Iarob’âm bèn Yehoash

Iarob’âm bèn Yehoash

23 En l’an quinze d’Amasyahou bèn Yehoash, roi de Iehouda, Iarob’âm bèn Yehoash, roi d’Israël règne à Shomrôn quarante et un ans.
24 Il fait le mal aux yeux de IHVH-Adonaï. Il ne s’écarte pas de toutes les fautes de Iarob’âm bèn Nebat, qui avait fait fauter Israël.
25 Il fait retourner la frontière d’Israël depuis l’entrée de Hamat jusqu’à la mer de la Steppe, selon la parole de IHVH-Adonaï, l’Elohîms d’Israël, dont il avait parlé par la main de son serviteur Iona bèn Amitaï, l’inspiré de Gat-ha-Héphèr.
26 Oui, IHVH-Adonaï voit la misère d’Israël, fort amère, nul cloîtré, nul abandonné, et pas d’aide pour Israël.
27 Mais IHVH-Adonaï ne parle pas d’effacer le nom d’Israël sous les ciels. Il les sauve par la main de Iarob’âm bèn Yehoash.
28 Le reste des paroles de Iarob’âm, tout ce qu’il a fait ce qu’il a guerroyé, qu’il a retourné Damèssèq et Hamat à Iehouda en Israël, n’est-il pas écrit sur l’acte « Paroles des jours des rois d’Israël ? »
29 Iarob‘âm se couche avec ses pères, avec les rois d’Israël. Zekharyah, son fils, règne à sa place.

Cette Bible est dans le domaine public.