Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Actes 24.14
Nouveau Testament Oltramare


Paul devant le gouverneur Félix

1 Cinq jours après, arriva le souverain sacrificateur Ananias avec les anciens et un avocat nommé Tertulle. Ils portèrent plainte au gouverneur contre Paul.
2 Celui-ci ayant été appelé, Tertulle se mit à l’accuser en ces termes:
3 «Très excellent Félix, nous reconnaissons en toute rencontre et en tout lieu, avec une entière gratitude, que c’est à toi et aux bonnes mesures que ta sollicitude t’a dictées pour cette nation, que nous devons la paix profonde dont nous jouissons.
4 Mais je ne veux pas t’arrêter plus longtemps, et je te prie de nous prêter, dans ta clémence, quelques moments d’attention.
5 Le fait est qu’ayant trouvé cet homme, nous l’avons arrêté, parce que c’est une peste, un homme qui va semant la discorde parmi tous les Juifs répandus dans l’empire, un chef de la secte des Nazaréens;
6 il a même tenté de profaner le temple. [Nous voulions le juger selon notre loi;]
7 [mais le tribun Lysias, étant survenu, l’a violemment arraché de nos mains,]
8 [en donnant l’ordre à ses accusateurs de se rendre vers toi.] Tu pourras toi-même, en l’interrogeant, t’assurer par ses propres aveux, de tout ce que nous avançons à sa charge»
9 Les Juifs se joignirent à cette accusation, prétendant que c’était l’exacte vérité.
10 Mais Paul, à qui le gouverneur fit signe de parler, répondit: «C’est avec confiance que je prends la parole pour me justifier, sachant que depuis plusieurs années tu gouvernes cette nation.
11 Tu peux rassurer, qu’il n’y a pas plus de douze jours que je suis monté à Jérusalem pour adorer;
12 et l’on ne m’a vu parler à personne dans le temple, ni ameuter la foule, soit dans les synagogues, soit dans la ville.
13 Ils ne peuvent pas trouver ce dont ils m’accusent maintenant.
14 Je te confesse que je sers le Dieu de mes pères selon la voie qu’ils appellent une secte, en croyant néanmoins toutes les choses qui sont écrites dans la Loi et dans les Prophètes,
15 en ayant cette espérance en Dieu, comme ils l’ont eux-mêmes, qu’il y aura une résurrection tant des justes que des injustes:
16 dans cette conviction, je m’efforce aussi moi-même d’avoir constamment une conscience irréprochable devant Dieu et devant les hommes.
17 Après plusieurs années d’absence, je suis venu faire des aumônes à ma nation, et présenter des offrandes.
18 C’est dans ces circonstances que des Juifs venus d’Asie m’ont trouvé, purifié, dans le temple, sans attroupement et sans tumulte.
19 C’était à eux de paraître en ta présence et de m’accuser, s’ils ont quelque plainte à porter contre moi;
20 ou bien, que ceux-ci disent de quel crime ils m’ont trouvé coupable, lorsque j’ai paru devant le sanhédrin,
21 à moins qu’ils ne me fassent un crime de cette seule parole, que j’ai prononcée lors de ma comparution devant eux: «C’est à cause de la résurrection des morts que vous me mettez aujourd’hui en jugement.»
22 Mais Félix, qui connaissait assez bien ce qui se rapporte à cette croyance, les remit à un autre jour, disant: «Quand le tribun. Lysias sera venu, j’examinerai à fond votre affaire.»
23 Puis il commanda au centurion de tenir Paul en prison, d’avoir des égards pour lui, et de n’empêcher aucun des siens de lui rendre des services.
24 Quelques jours après, Félix étant venu avec Drusille sa femme, qui était Juive, fit chercher Paul et l’entendit sur la foi en Christ.
25 Mais, comme Paul parlait de justice, de tempérance et de jugement à venir, Félix, effrayé, lui dit: «Pour le moment, va-t’en; à la première occasion, je te rappellerai.»
26 Il espérait en même temps que Paul lui donnerait de l’argent: aussi le faisait-il venir assez fréquemment pour s’entretenir avec lui.
27 Deux ans s’étant écoulés, Félix eut pour successeur Porcius Festus, et, dans son désir de se rendre agréable aux Juifs, il laissa Paul en prison.

Cette Bible est dans le domaine public.