×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  2 Corinthiens 11     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

2 Corinthiens 11
Nouvelle Bible Segond


Comparaison entre Paul et les prétendus apôtres

1 Si seulement vous pouviez supporter de ma part un peu de déraison… mais vous me supportez bien !
2 Car j’ai une passion jalouse pour vous, la passion jalouse de Dieu lui–même, parce que je vous ai fiancés à un seul homme, pour vous présenter au Christ comme une vierge pure.
3 Toutefois, de même que le serpent a trompé Ève par sa ruse, je crains que votre intelligence ne se pervertisse et ne s’écarte de la simplicité et de la pureté à l’égard du Christ.
4 En effet, si le premier venu proclame un autre Jésus que celui que nous avons proclamé, ou si vous recevez un autre esprit que celui que vous avez reçu ou une autre « bonne nouvelle » que celle que vous avez accueillie, vous le supportez fort bien.
5 Or j’estime n’avoir été inférieur en rien à ces super–apôtres.
6 Si je suis profane pour ce qui est de l’éloquence, je ne le suis pas pour ce qui est de la connaissance ; nous vous l’avons clairement montré, de toute manière et à tous égards.
7 Ou bien ai–je commis un péché en m’abaissant moi–même pour vous élever, lorsque je vous ai annoncé gratuitement la bonne nouvelle de Dieu ?
8 J’ai dépouillé d’autres Églises, en recevant d’elles un salaire pour vous servir.
9 Et lorsque chez vous j’ai manqué de tout, je n’ai été à charge à personne, car les frères venus de Macédoine ont suppléé à ce qui me manquait. En tout, je me suis gardé d’être un fardeau pour vous, et je m’en garderai.
10 Par la vérité du Christ qui est en moi, personne ne m’interdira cette fierté dans les contrées d’Achaïe !
11 Pourquoi ? Parce que je ne vous aime pas ? Dieu le sait !
12 Ce que je fais, je le ferai encore, afin d’ôter tout prétexte à ceux qui en voudraient un pour être considérés comme nos égaux en ce qui fait leur fierté.
13 De tels individus sont des apôtres de mensonge, des ouvriers trompeurs, qui se transforment en apôtres du Christ.
14 Et ce n’est pas étonnant, car le Satan lui–même se transforme en ange de lumière.
15 Il n’est donc pas étrange que ses ministres se transforment aussi en ministres de justice. Leur fin sera selon leurs œuvres.
16 Je le répète, que personne ne me croie déraisonnable — ou plutôt acceptez–moi comme un homme déraisonnable, pour que, moi aussi, je puisse un peu faire le fier !
17 Ce que je dis, je ne le dis pas selon le Seigneur, mais comme par déraison, puisqu’il s’agit d’être fier.
18 Puisque beaucoup font les fiers selon la chair, moi aussi je vais faire le fier.
19 Vous supportez si volontiers les gens déraisonnables, vous qui êtes raisonnables !
20 Vous supportez en effet qu’on vous asservisse, qu’on vous dévore, qu’on vous gruge, qu’on vous traite avec arrogance, qu’on vous frappe au visage !
21 Je le dis, c’est un déshonneur : il semble que nous ayons montré de la faiblesse. Cependant, tout ce que peut oser quelqu’un — je parle en homme déraisonnable — moi aussi, je l’ose !
22 Ils sont hébreux ? Moi aussi. Ils sont israélites ? Moi aussi. Ils sont de la descendance d’Abraham ? Moi aussi.
23 Ils sont ministres du Christ ? — je déraisonne — je le suis plus encore : par les travaux pénibles, bien plus ; par les emprisonnements, bien plus ; par les coups, bien davantage. Souvent en danger de mort :
24 cinq fois j’ai reçu des Juifs quarante coups moins un,
25 trois fois j’ai été frappé à coups de bâton, une fois j’ai été lapidé, trois fois j’ai fait naufrage ; j’ai passé un jour et une nuit dans les abysses.
26 Voyageant à pied, souvent ; exposé aux dangers des fleuves, aux dangers des bandits, aux dangers de la part de mes compatriotes, aux dangers de la part des non–Juifs, aux dangers de la ville, aux dangers du désert, aux dangers de la mer, aux dangers parmi les faux frères,
27 au travail et à la peine ; souvent dans les veilles, dans la faim et la soif ; souvent dans les jeûnes, dans le froid et le dénuement.
28 Sans parler du reste, ma préoccupation quotidienne, l’inquiétude au sujet de toutes les Églises !
29 Qui est faible sans que je sois faible ? De qui cause–t–on la chute, sans que moi–même je brûle ?
30 S’il faut faire le fier, c’est de ma faiblesse que je ferai ma fierté.
31 Dieu, qui est le Père du Seigneur Jésus et qui est béni pour toujours, sait que je ne mens pas.
32 À Damas, le gouverneur du roi Arétas faisait garder la ville des Damascéniens, pour se saisir de moi,
33 mais on m’a descendu par une fenêtre, dans une corbeille, le long de la muraille, et je lui ai échappé.

Texte de la Nouvelle Bible Segond
Copyright © Éditions Biblio.