×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Luc 16.11     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Luc 16.11
Nouvelle Bible Segond


Parabole de l’intendant infidèle

1 Il disait aussi aux disciples : Un homme riche avait un intendant ; celui–ci fut accusé de dilapider ses biens.
2 Il l’appela et lui dit : Qu’est–ce que j’entends dire de toi ? Rends compte de ton intendance, car tu ne pourras plus être mon intendant.
3 L’intendant se dit : Que vais–je faire, puisque mon maître me retire l’intendance ? Bêcher ? Je n’en aurais pas la force. Mendier ? J’aurais honte.
4 Je sais ce que je vais faire, pour qu’il y ait des gens qui m’accueillent chez eux quand je serai relevé de mon intendance.
5 Alors il fit appeler chacun des débiteurs de son maître ; il dit au premier : Combien dois–tu à mon maître ?
6 — Cent baths d’huile, répondit–il. Et il lui dit : Prends ton billet, assieds–toi vite, écris : cinquante.
7 Il dit ensuite à un autre : Et toi, combien dois–tu ? — Cent kors de blé, répondit–il. Et il lui dit : Prends ton billet et écris : Quatre–vingts.
8 Le maître félicita l’intendant injuste, parce qu’il avait agi en homme avisé. Car les gens de ce monde sont plus avisés dans leurs rapports à leurs semblables que les fils de la lumière.
9 Eh bien, moi, je vous dis : Faites–vous des amis avec le Mamon de l’injustice, pour que, quand il fera défaut, ils vous accueillent dans les demeures éternelles.
10 Celui qui est digne de confiance dans une petite affaire est aussi digne de confiance dans une grande, et celui qui est injuste dans une petite affaire est aussi injuste dans une grande.
11 Si donc vous n’avez pas été dignes de confiance avec le Mamon injuste, qui vous confiera le bien véritable ?
12 Et si vous n’avez pas été dignes de confiance pour ce qui appartenait à quelqu’un d’autre, qui vous donnera votre propre bien ?
13 Aucun domestique ne peut être esclave de deux maîtres. En effet, ou bien il détestera l’un et aimera l’autre, ou bien il s’attachera à l’un et méprisera l’autre. Vous ne pouvez être esclaves de Dieu et de Mamon.
14 Les pharisiens, amis de l’argent, écoutaient tout cela et tournaient Jésus en dérision.
15 Il leur dit : Vous, vous vous faites passer pour justes devant les gens, mais Dieu connaît votre cœur ; car ce qui est élevé aux yeux des gens est une abomination devant Dieu.
16 Jusqu’à Jean, c’étaient la Loi et les Prophètes ; depuis, le royaume de Dieu est annoncé comme une bonne nouvelle, et chacun use de violence pour y entrer.
17 Or il est plus facile pour le ciel et la terre de passer que pour un seul trait de lettre de la Loi de tomber.
18 Quiconque répudie sa femme et en épouse une autre commet l’adultère, et celui qui épouse une femme répudiée par son mari commet l’adultère.

Histoire de l’homme riche et du pauvre Lazare

19 Il y avait un homme riche qui s’habillait de pourpre et de fin lin, et qui chaque jour faisait la fête et menait brillante vie.
20 Un pauvre couvert d’ulcères, nommé Lazare, était couché à son porche ;
21 il aurait bien désiré se rassasier de ce qui tombait de la table du riche ; au lieu de cela, les chiens venaient lécher ses ulcères.
22 Le pauvre mourut et fut porté par les anges sur le sein d’Abraham. Le riche aussi mourut et fut enseveli.
23 Dans le séjour des morts, il leva les yeux ; et, en proie aux tourments, il vit de loin Abraham et Lazare sur son sein.
24 Il s’écria : Abraham, mon père, aie compassion de moi ! Envoie Lazare tremper le bout de son doigt dans l’eau pour me rafraîchir la langue, car je souffre dans ces flammes.
25 Mais Abraham répondit : Mon enfant, souviens–toi que tu as reçu ton bien durant ta vie et qu’au lieu de cela Lazare, lui, a eu le mal ; maintenant, ici, il est consolé, tandis que toi, tu souffres.
26 En plus de tout cela, un grand gouffre a été mis entre nous et vous, afin que ceux qui voudraient passer d’ici vers vous ne puissent le faire, et qu’on ne traverse pas non plus de là–bas vers nous.
27 Le riche dit : Alors, je te demande, père, d’envoyer Lazare dans la maison de mon père ;
28 car j’ai cinq frères. Qu’il leur apporte son témoignage, afin qu’ils ne viennent pas, eux aussi, dans ce lieu de tourment !
29 Abraham répondit : Ils ont Moïse et les Prophètes ; qu’ils les écoutent !
30 L’autre reprit : Non, Abraham, mon père, mais si quelqu’un de chez les morts va vers eux, ils changeront radicalement.
31 Et Abraham lui dit : S’ils n’écoutent pas Moïse et les Prophètes, ils ne se laisseront pas persuader, même si quelqu’un se relevait d’entre les morts.

Texte de la Nouvelle Bible Segond
Copyright © Éditions Biblio.