×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Ezéchiel 21     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Ezéchiel 21
Segond « Colombe »


Jugement d’Israël et des Ammonites

1 La parole de l’Éternel me fut adressée en ces mots :
2 Fils d’homme,
Tourne ta face vers la droite,
Et prêche contre le sud !
Prophétise contre la forêt de la campagne du midi !
3 Tu diras à la forêt du midi :
Écoute la parole de l’Éternel !
Ainsi parle le Seigneur, l’Éternel :
Moi j’allume un feu au-dedans de toi,
Qui dévorera chez toi tout arbre vert et tout arbre sec ;
La flambée des flammes ne s’éteindra pas,
Et tout visage en sera marqué,
Du midi jusqu’au nord.
4 Et toute chair verra
Que moi, l’Éternel, je l’ai embrasé,
Il ne s’éteindra pas.
5 Je dis : Ah ! Seigneur Éternel ! Ceux-là disent de moi : C’est un faiseur de paraboles.
6 Et la parole de l’Éternel me fut adressée en ces mots :
7 Fils d’homme,
Tourne ta face contre Jérusalem
Et prêche contre les sanctuaires !
Prophétise contre le territoire d’Israël !
8 Tu diras au territoire d’Israël :
Ainsi parle l’Éternel :
Me voici contre toi :
Je tirerai mon épée de son fourreau
Et je retrancherai de toi juste et méchant.
9 Parce que je veux retrancher de toi juste et méchant,
Eh bien ! mon épée sortira de son fourreau
Pour frapper toute chair,
Du midi jusqu’au nord.
10 Et toute chair reconnaîtra
Que moi, l’Éternel, j’ai tiré mon épée de son fourreau.
Elle n’y rentrera plus.
11 Et toi, fils d’homme, gémis ;
Les reins brisés et dans l’amertume,
Tu gémiras sous leurs yeux !
12 Alors, quand ils te diront :
Pourquoi gémis-tu ?
Tu répondras :
Parce qu’il arrive une nouvelle…
Tous les cœurs s’alarmeront,
Toutes les mains seront affaiblies,
Tous les esprits vacilleront,
Tous les genoux se fondront en eau…
La voici qui arrive, elle est là !
— Oracle du Seigneur, l’Éternel.
13 La parole de l’Éternel me fut adressée en ces mots :
14 Fils d’homme,
Prophétise ! Tu diras :
Ainsi parle le Seigneur :
Dis : L’épée ! l’épée !
Elle est aiguisée, elle est polie.
15 C’est bien pour massacrer qu’elle est aiguisée,
C’est pour lancer des éclairs qu’elle est polie…
Ou bien alors nous réjouirions-nous ?
Le sceptre de mon fils méprise tout arbre…
16 On l’a donnée à polir,
Pour que la main la saisisse ;
Elle est aiguisée, l’épée, elle est polie,
Pour armer la main du tueur.
17 Crie et lamente-toi, fils d’homme !
Car elle est (tirée) contre mon peuple,
Contre tous les princes d’Israël ;
Ils sont jetés sur l’épée avec mon peuple.
C’est pourquoi frappe sur ta hanche !
18 Car c’est une épreuve ;
Et qu’arrivera-t-il si le sceptre méprisant ne demeure pas ?
— Oracle du Seigneur, l’Éternel.
19 Toi donc, fils d’homme, prophétise
Et frappe des mains !
Et que (les coups de) l’épée soient doublés, soient triplés !
C’est l’épée du carnage,
L’épée du grand carnage
Qui les poursuit.
20 Pour que le cœur leur manque,
Pour multiplier les défaillances,
À toutes leurs portes je les menacerai de l’épée.
Ah ! elle est faite pour lancer des éclairs,
Elle est réservée au massacre.
21 Avance-toi, à droite !
En position, à gauche !
Là où est appelé ton tranchant !
22 Et moi aussi, je frapperai des mains,
Et j’assouvirai ma fureur.
C’est moi, l’Éternel, qui parle.
23 La parole de l’Éternel me fut adressée en ces mots :
24 Toi, fils d’homme, trace deux chemins pour qu’arrive l’épée du roi de Babylone ; tous les deux sortiront du même pays. Marque un signe, marque-le à l’entrée du chemin qui conduit à une ville.
25 Tu traceras un chemin pour que l’épée arrive à Rabba, ville des Ammonites, et en Juda, à Jérusalem, ville fortifiée.
26 Car le roi de Babylone s’est placé au carrefour, à l’entrée des deux chemins, pour pratiquer la divination ; il secoue les flèches, il interroge les téraphim, il examine le foie.
27 Dans sa main droite se trouve le sort (qui désigne) Jérusalem, où l’on devra disposer des béliers, commander le carnage, élever la voix en clameur. On disposera des béliers contre les portes, on élèvera des terrasses, on construira des retranchements.
28 Cela reste pour eux de vaines divinations — à leurs yeux, du moins — eux qui ont fait des serments. Mais lui, il rappelle le souvenir de leur faute, en sorte qu’ils seront pris.
29 Eh bien ! c’est pourquoi ainsi parle le Seigneur, l’Éternel : Parce que vous rappelez le souvenir de votre faute, en mettant à nu vos crimes, en manifestant vos péchés dans toutes vos actions, parce que vous en rappelez le souvenir, vous serez pris par sa main.
30 Et toi, profanateur, méchant, prince d’Israël, dont le jour arrive au temps où la faute est à son comble
31 ainsi parle le Seigneur, l’Éternel : La tiare sera ôtée, la couronne sera enlevée. Tout change ! Ce qui est abaissé sera élevé, et ce qui est élevé sera abaissé.
32 Une ruine, une ruine, une ruine ! C’est ce que j’en ferai. Tout a déjà changé, en attendant la venue de celui à qui appartient le jugement et à qui je le remettrai.
33 Toi, fils d’homme, prophétise ! Tu diras : Ainsi parle le Seigneur, l’Éternel, sur les Ammonites et sur leur déshonneur. Tu diras : L’épée, l’épée est tirée, elle est polie pour massacrer, pour dévorer, pour (lancer) des éclairs
34 Au milieu de tes visions vaines et de ta divination mensongère, elle te fera rejoindre les méchants au cou transpercé, ceux dont le jour arrive au temps où la faute est à son comble.
35 Remets (ton épée) dans son fourreau. Je te jugerai dans le lieu où tu as été créé, dans le pays de tes origines.
36 Je répandrai sur toi ma fureur, je soufflerai contre toi avec le feu de mon courroux et je te livrerai entre les mains d’incendiaires, artisans de destruction.
37 Tu seras dévoré par le feu ; ton sang demeurera au milieu du pays ; on ne rappellera plus ton souvenir, car moi, l’Éternel, j’ai parlé.

Texte de la Segond Colombe
Copyright © Éditions Biblio.