×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Shemouël 1 13     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Shemouël 1 13
André Chouraqui


Révolte contre les Pelishtîm

1 Shaoul a un an de son règne, et il règne deux ans sur Israël.
2 Shaoul se choisit trois mille d’Israël, deux mille sont avec Shaoul à Mikhmas et au mont Béit-Él ; mille sont avec Ionatân à Guib’a en Biniamîn. Et le reste du peuple, il le renvoie, chaque homme à ses tentes.
3 Ionatân frappe l’intendant des Pelishtîm qui est à Guèba’. Les Pelishtîm l’entendent. Shaoul sonne du shophar sur toute la terre, pour dire : « Que les ’Ibrîm entendent ! »
4 Tout Israël entend pour dire : « Shaoul a frappé l’intendant des Pelishtîm. Aussi Israël pue pour les Pelishtîm. » Le peuple vocifère après Shaoul, à Guilgal.
5 Les Pelishtîm se rassemblent pour guerroyer contre Israël : trente mille chars, six mille cavaliers, un peuple multiple comme le sable sur la lèvre de la mer. Ils montent et campent à Mikhmas, au levant de Béit-Avèn.
6 L’homme d’Israël le voit, oui, il est en détresse ; oui, le peuple est tyrannisé. Le peuple se dissimule dans les grottes, dans les vinettiers, dans les rochers, dans les donjons, dans les fosses.
7 Des ’Ibrîm passent le Iardèn vers la terre de Gad et de Guil’ad. Shaoul est encore à Guilgal. Tout le peuple tressaille derrière lui.
8 Il patiente sept jours pour le rendez-vous de Shemouél. Mais Shemouél ne vient pas à Guilgal et le peuple se disperse loin de lui.
9 Shaoul dit : « Avancez-moi la montée et les pacifications. » Il monte la montée.

La faute de Shaoul

10 Et c’est quand il achève de faire monter la montée, voici, Shemouél vient. Shaoul sort, à son abord, pour le bénir.
11 Shemouél dit : « Qu’as-tu fait ? Shaoul dit :  »Oui, j’ai vu que le peuple se dispersait, loin de moi ; toi, tu ne venais pas au rendez-vous des jours, et les Pelishtîm se rassemblaient à Mikhmas.
12 Je dis : Maintenant, les Pelishtîm descendent contre moi, à Guilgal, et je n’ai pas apaisé les faces de IHVH-Adonaï. Je me suis contraint et j’ai fait monter la montée. »
13 Shemouél dit à Shaoul : « Tu es devenu fou. Tu n’as pas gardé l’ordre de IHVH-Adonaï ton Elohîms, qu’il t’a ordonné. Oui, maintenant IHVH-Adonaï prépare ta royauté sur Israël en pérennité.
14 Or, maintenant, ta royauté ne se lèvera pas. IHVH-Adonaï a cherché pour lui un homme selon son cœur. IHVH-Adonaï l’ordonne pour guide sur son peuple. Non, tu n’as pas gardé ce que IHVH-Adonaï t’avait ordonné. »
15 Shemouél se lève et monte de Guilgal à Guib’a en Biniamîn. Shaoul recense le peuple, ceux qui se trouvaient avec lui : environ six cents hommes.
16 Shaoul et Ionatân, son fils, et le peuple qui se trouve avec eux, habitent à Guèba’ en Biniamîn. Les Pelishtîm campent à Mikhmas.
17 Le destructeur sort du camp des Pelishtîm en trois têtes : une tête fait face vers la route d’’Ophra, vers la terre de Shou’al ;
18 une tête fait face sur la route de Béit-Horôn ; une tête fait face sur la route de la frontière qui observe le Val des Hyènes, vers le désert.
19 Il ne se trouvait pas un forgeron dans toute la terre d’Israël. Oui, les Pelishtîm disaient : « Que les ’Ibrîm ne fassent pas des épées ou des lances. »
20 Tout Israël descend chez les Pelishtîm, pour aiguiser, chaque homme son coutre et son soc, sa pioche et son grattoir.
21 L’aiguisage était d’un pîm pour les coutres et les socs, la fourche-trident, les pioches, et pour appointer l’aiguillon.
22 Et c’est au jour de la guerre, il ne se trouve ni épée, ni lance en main de tout le peuple qui était avec Shaoul et Ionatân. Mais il s’en trouvait pour Shaoul et Ionatân son fils.
23 Un poste de Pelishtîm sort à la passe de Mikhmas.

Cette Bible est dans le domaine public.