×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Paroles 2     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Paroles 2
André Chouraqui


Partons

1 « Nous faisons face et partons vers le désert par la route de la mer du Jonc, comme IHVH-Adonaï m’avait parlé. Nous contournons le mont Sé’ir, des jours nombreux.
2 IHVH-Adonaï me dit pour dire :
3 ‹ C’en est trop pour vous de contourner cette montagne. Faites face vers le septentrion. Aux frontières de Moab

Aux frontières de Moab

4 Ordonne au peuple pour dire : Passez par la frontière de vos frères, les Benéi ’Éssav, qui habitent à Sé’ir. Ils frémissent de vous, gardez-vous fort.
5 Ne les défiez pas, car je ne vous donnerai de leur terre pas même l’empreinte d’une plante de pied, oui, j’ai donné le mont Sé’ir en héritage à ’Éssav.
6 En manger, vous vous ravitaillerez chez eux, contre argent, et vous mangerez. Même l’eau, marchandez-la-leur contre argent et buvez !
7 Oui, IHVH-Adonaï, ton Elohîms, te bénit dans toute l’œuvre de ta main. Il connaît ton aller dans ce grand désert. Voilà quarante ans, IHVH-Adonaï ton Elohîms est avec toi et tu n’as manqué de rien. ›
8 Nous passons loin de nos frères, les Benéi ’Éssav, habitant Sé’ir, par la route de la steppe, par Éilat et Èsiôn Guèbèr. Nous faisons face, nous passons par la route du désert de Moab.
9 IHVH-Adonaï me dit : ‹ N’assiège pas Moab ; ne les défie pas à la guerre, car je ne te donnerai pas de sa terre en héritage. Oui, j’ai donné ’Ar aux Benéi Lot en héritage.
10 Les Éimîm, jadis, y ont habité, un peuple grand, nombreux, altier comme les Géants.
11 Les Rephaîm sont considérés, eux aussi, comme des Géants ; les Moabîm les criaient : Éimîm.
12 En Sé’ir habitaient jadis les Horîm. Les Benéi ’Éssav les ont déshérités et exterminés en face d’eux ; ils habitent à leur place, comme Israël a fait pour la terre de son héritage, que IHVH-Adonaï leur a donnée.
13 Maintenant levez-vous, passez le torrent de Zèrèd ›. Nous passons le torrent de Zèrèd.
14 Les jours où nous sommes allés de Qadésh Barnéa’ jusqu’à ce que nous ayons passé le torrent de Zèrèd, trente-huit ans, jusqu’à la disparition de tout le cycle des hommes de guerre, au sein du camp, comme IHVH-Adonaï le leur avait juré.
15 La main de IHVH-Adonaï était aussi contre eux, pour les exterminer au sein du camp, jusqu’à leur disparition.
16 Et c’est quand tous les hommes de guerre achèvent de mourir au sein du peuple,
17 IHVH-Adonaï me parla pour dire :
18 ‹ Toi, passe aujourd’hui la frontière de Moab, à ’Ar,
19 tu t’approches des Benéi ’Amôn. Ne les assiège pas, ne les défie pas, car je ne te donnerai pas de la terre des Benéi ’Amôn en héritage. Oui, je l’ai donnée aux Benéi Lot en héritage.
20 La terre des Rephaîm sera comptée, elle aussi. Les Rephaîm y habitaient jadis. Les ’Amonîm les crient Zamzoumîm.
21 Un peuple grand, nombreux, altier, comme les Géants. IHVH-Adonaï les extermine en face d’eux, ils les déshéritent et habitent à leur place,
22 comme il fit aux Benéi ’Éssav, les habitants de Sé’ir, en face desquels il extermina le Hori : ils les ont déshérités et habitent à leur place jusqu’à ce jour.
23 Et les ’Avîm, les habitants des villages jusqu’à ’Aza, les Kaphtorîm, originaires de Kaphtor, les ont exterminés et habitent à leur place.
24 Levez-vous, partez et passez le torrent d’Arnôn. Vois ! J’ai donné en ta main Sihôn, roi de Hèshbôn, l’Emori et sa terre. Commence à hériter ! Défie-le à la guerre !
25 Ce jour, je commence à donner ton tremblement et ton frémissement sur les faces des peuples, sous tous les ciels. Ils entendront ta rumeur, s’irriteront et seront en transe en face de toi. ›

La conquête

26 J’envoie des messagers, du désert de Qedémot, à Sihôn, roi de Hèshbôn, des paroles de paix, pour dire :
27 ‹ Je passerai par ta terre ! J’irai de route en route ! Je ne m’écarterai pas à droite ni à gauche !
28 Tu me ravitailleras en manger, contre argent, et je mangerai. Tu me donneras de l’eau, contre argent, et je boirai. Que seulement je passe à pied,
29 comme firent pour moi les Benéi ’Éssav, les habitants de Sé’ir, et les Moabîm qui habitent ’Ar, jusqu’à ce que je passe le Iardèn, vers la terre que IHVH-Adonaï, notre Elohîms, nous donne. ›
30 Mais Sihôn, roi de Hèshbôn, ne consent pas à nous faire passer : oui, IHVH-Adonaï, ton Elohîms, durcit son souffle, il affermit son cœur, afin de le donner en ta main, comme aujourd’hui.
31 IHVH-Adonaï me dit : ‹ Vois ! J’ai commencé à donner en face de toi Sihôn et sa terre. Commence à hériter, pour hériter de sa terre. ›
32 Sihôn sort à notre abord, lui et tout son peuple, à la guerre, à Iaas.
33 IHVH-Adonaï, notre Elohîms, le donne, face à nous. Nous le frappons, lui, ses fils, tout son peuple.
34 Nous investissons toutes ses villes, en ce temps. Nous interdisons toute ville : mortels, femmes et marmaille. Nous n’avons pas laissé de fugitif.
35 Seul le bétail, nous l’avons pillé pour nous, avec le butin des villes que nous avions investies.
36 D’’Aro’ér, sur la lèvre du torrent d’Arnôn, et de la ville qui est dans le torrent, jusqu’à Guil’ad, pas une cité ne fut trop puissante pour nous. IHVH-Adonaï, notre Elohîms, a donné tout en face de lui.
37 Seulement tu ne t’es pas approché de la terre des Benéi ’Amôn, de toute la main du torrent de Iaboq, des villes de montagne, ni de tout ce qu’avait ordonné IHVH-Adonaï, notre Elohïms. »

Cette Bible est dans le domaine public.