×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /   /  Louanges 49     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Louanges 49
André Chouraqui


Entendez ceci

1 Au chorège. Des Benéi Qorah. Chant.
2 Entendez ceci, vous tous, peuples ; écoutez tous, habitants de la durée.
3 même les fils de l’humain, même les fils de l’homme, le riche uni au pauvre.
4 Ma bouche parle de sagesses, le murmure de mon cœur, de discernements.
5 Je tends à l’exemple mon oreille ; j’ouvre à ma lèvre mon énigme.
6 Pourquoi frémirais-je aux jours du malheur, quand le tort de mes poursuivants m’entoure ?
7 Ils se fient à leurs biens et de leurs nombreuses richesses se louangent.
8 Mais un frère ne peut pas racheter, racheter un homme, ni donner à Elohîms sa rançon !
9 Il serait trop cher, le rachat de leur être, éphémère pour la pérennité.
10 Vivra-t-il encore à jamais, ne verra-t-il pas de pourrissoir ?
11 Oui, il le voit : les sages meurent, ensemble, le fou et le stupide périssent ; ils abandonnent à d’autres leurs biens.
12 Leurs tombeaux, leurs maisons de pérennité, leurs demeures d’âge en âge crient leurs noms sur la glèbe.
13 Mais l’humain ne nuite pas dans la splendeur, égal aux bêtes qui périssent.
14 Telle est leur route, leur folie ; après eux, ils le voudront de leur bouche. Sèlah.
15 Comme des ovins, ils sont mis au Shéol ; la mort les fait paître. Mais les équitables, au matin, les dominent ; leur forme est, à corruption de Shéol, leur seul vestige.
16 Mais Elohîms rachète mon être de la main du Shéol : oui, il me prend. Sèlah.
17 Ne frémis pas quand s’enrichit l’homme, que se multiplie le poids de sa maison.
18 Car il ne prendra pas tout en sa mort ; son poids ne descendra pas derrière lui.
19 Cependant il bénit son être en sa vie. Ils te célébreront si tu fais bien pour toi.
20 Il viendra jusqu’à l’âge de ses pères, à jamais, ils ne verront plus la lumière.
21 L’humain dans la splendeur ne discerne pas, égal aux bêtes qui périssent.

Texte de la Version André Chouraqui
Copyright © Édition du Cerf