×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Louanges 45     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Louanges 45
André Chouraqui


Mon cœur vibre

1 Au chorège. Sur les lotus. Des Benéi Qorah. Perspicace. Poème des étreintes.
2 Mon cœur vibre à la parole du bien. Moi, je dis mes faits au roi. Ma langue est le stylet d’un scribe habile.
3 Plus beau que les fils de l’humain, la grâce coule de tes lèvres. Sur quoi Elohîms te bénit en pérennité.
4 Ceins ton épée sur la cuisse, héros, ta majesté, ta magnificence !
5 Ta magnificence ! Triomphe, chevauche, pour la parole de vérité, d’humilité, de justice. Elle t’enseigne les frémissements de ta droite.
6 Tes flèches affûtées, les peuples tombent sous toi, au cœur des ennemis du roi.
7 Ton trône, Elohîms, est à jamais. Le sceptre de ton royaume est sceptre de rectitude.
8 Tu aimes la justice, tu hais le crime. Ainsi Elohîms, ton Elohîms, t’a messié d’huile d’exultation, plutôt que tes associés.
9 La myrrhe, l’aloès, la cannelle sur tous tes habits ; des palais d’ivoire, les cithares te réjouissent.
10 Des filles de rois parmi tes chéries, la Dame se poste à ta droite, dans un vermeil d’Ophir.
11 Entends, fille, vois, tends ton oreille ; oublie ton peuple, la maison de ton père.
12 Le roi a désir de ta beauté ; lui, oui, il est ton Adôn, prosterne-toi devant lui.
13 Fille de Sor, les riches du peuple souhaitent tes faces avec des offrandes.
14 Toute sa gloire, fille du roi, est intérieure, vêtue des sertissures d’or de son vêtement.
15 Dans les broderies, elle est conduite au roi, les vierges derrière elle, ses compagnes, amenées à toi,
16 conduites dans la joie et la gaieté, elles viennent au palais du roi.
17 À la place de tes pères seront tes fils ; tu les placeras en chefs de toute la terre.
18 Je mémoriserai ton nom partout, d’âge en âge ; les peuples te célébreront ainsi en pérennité, à jamais.

Texte de la Version André Chouraqui
Copyright © Édition du Cerf