×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Louanges 109     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Louanges 109
André Chouraqui


Elohîms de ma louange

1 Au chorège. De David. Chant. Elohîms de ma louange, ne te tais pas !
2 Oui, la bouche du criminel, la bouche de la duperie, contre moi ! Ils l’ouvrent, ils parlent contre moi d’une langue de mensonge.
3 Les paroles de haine m’entourent ; ils guerroient contre moi gratuitement.
4 Contre mon amour, ils m’accusent, moi, prière !
5 Ils me rendent le mal pour le bien, de la haine contre mon amour.
6 Prépose contre lui le criminel ; Satân se tiendra à sa droite.
7 De son jugement, il sortira en criminel ; sa prière sera pour la faute.
8 Ses jours seront peu nombreux ; un autre prendra sa charge.
9 Ses fils seront orphelins, sa femme veuve.
10 Ils erreront, ils erreront, ses fils ; ils quêteront, rescapés de leurs ruines.
11 L’usurier piégera tout ce qui est à lui ; des étrangers pilleront son labeur.
12 Personne pour attirer le chérissement ; personne pour gracier ses orphelins !
13 Son avenir retranché, dans un autre âge leur nom sera effacé.
14 Le tort de leur père est rappelé à IHVH-Adonaï ; la faute de sa mère n’est pas effacée.
15 Ils sont contre IHVH-Adonaï, toujours, et leur mémoire est tranchée de la terre,
16 parce qu’il n’a pas mémorisé de faire un chérissement ; il a poursuivi l’homme humilié, le pauvre, le cœur frappé, pour le mettre à mort.
17 Il aimait la malédiction, elle vient à lui ; il ne désirait pas la bénédiction, elle s’éloigne de lui.
18 Il vêt la malédiction comme son uniforme ; elle vient comme de l’eau dans ses entrailles, comme de l’huile dans ses os.
19 Elle est pour lui comme l’habit qui le drape, le ceinturon toujours bouclé.
20 Voilà l’œuvre de mes satans, par IHVH-Adonaï, des calomniateurs de mon être.
21 Et toi, IHVH-Elohîms Adonaï, agis avec moi à cause de ton nom ! Oui, quel bien, ton chérissement ! Secours-moi !
22 Oui, humilié, pauvre moi-même, mon cœur est percé en mon sein.
23 Comme l’ombre qui s’étire, je m’en vais, secoué comme un criquet.
24 Mes genoux trébuchent de jeûne ; ma chair s’émacie faute d’huile.
25 Moi, je suis une flétrissure pour eux ; ils me voient et hochent leur tête.
26 Aide-moi, IHVH-Adonaï, mon Elohîms ! Sauve-moi selon ton chérissement !
27 Ils pénétreront que ta main, toi, IHVH-Adonaï, tu as fait cela.
28 Ils maudissent, mais toi tu bénis. Ils se lèvent, blêmissent, mais ton serviteur se réjouit.
29 Mes satans se vêtent d’opprobre ; ils se drapent comme d’un manteau de leur blêmissement.
30 Je célèbre fort IHVH-Adonaï de ma bouche ; au milieu des multitudes, je le louange.
31 Oui, il se dresse à la droite du pauvre, pour sauver son être des juges.

Texte de la Version André Chouraqui
Copyright © Édition du Cerf