×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /  Vigouroux  /  2 Timothée 4.8     

2 Timothée 4.8
Vigouroux


1 Je t’adjure (t’en conjure), devant Dieu et Jésus-Christ, qui doit juger les vivants et les morts, par son avènement et par son règne
2 prêche la parole, insiste à temps et à contretemps, reprends, supplie, menace, en toute patience et toujours en instruisant.[4.2 En toute patience et doctrine ; c’est-à-dire sans jamais perdre patience et cesser d’instruire.]
3 Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront plus la saine doctrine ; mais ils amasseront autour d’eux des docteurs selon leurs désirs ; et éprouvant aux oreilles une vive démangeaison
4 ils détourneront l’ouïe de la vérité, et ils la tourneront vers des fables.
5 Mais toi, sois vigilant, travaille constamment, fais l’œuvre d’un évangéliste, acquitte-toi pleinement de ton ministère ; sois sobre.
6 Car pour moi, je vais être immolé, et le temps de ma dissolution approche.[4.6 On a déjà fait, etc. Chez les païens, les libations sur la victime se faisaient avant l’immolation. Or saint Paul devant mourir de la main des païens, a pu faire allusion à cet usage. Mais comme chez les Hébreux les libations ne se pratiquaient que sur la victime déjà immolée, les Pères grecs et la plupart des commentateurs expliquent ainsi ce passage : J’ai été immolé, on a déjà fait les libations sur moi ; il ne me reste que d’être consumé par le feu.]
7 J’ai combattu le bon combat, j’ai achevé ma course, j’ai gardé la foi.[4.7 J’ai combattu, etc. Voir 1 Timothée, 6, 12.]
8 Reste la couronne de justice qui m’est réservée, que le Seigneur, le juste juge, me rendra en ce jour-là ; et non seulement à moi, mais aussi à ceux qui aiment son avènement. Hâte-toi de venir bientôt auprès de moi.[4.8 En ce jour ; c’est-à-dire au grand jour du jugement, comme le contexte le montre assez clairement. Comparer d’ailleurs à 1 Timothée, 1, vv. 12, 18.]

Dernières informations et salutations

9 Car Démas m’a abandonné, par amour pour le siècle, et il est allé à Thessalonique ;[4.9 Démas, voir Colossiens, 4, 14. — A Thessalonique. Voir Actes des Apôtres, 17, 1.]
10 Crescent, en Galatie ; Tite, en Dalmatie.[4.10 Crescent, personnage inconnu. — En Galatie. Voir Actes des Apôtres, 18, 23. — Tite. Voir 2 Corinthiens, 2, 13. — En Dalmatie, partie de l’Illyrie, sur la côte orientale de l’Adriatique.]
11 Luc est seul avec moi. Prends Marc, et amène-le avec toi ; car il m’est utile pour le ministère.[4.11 Voir Colossiens, 4, 14. — Luc l’évangéliste. — Marc, voir Actes des Apôtres, 12, 12.]
12 J’ai envoyé Tychique à Ephèse.[4.12 Tychique. Voir Actes des Apôtres, 20, 4. — A Ephèse, voir Actes des Apôtres, 18, 19.]
13 Apporte, quand tu viendras, le manteau que j’ai laissé à Troade chez Carpus, et les livres, et surtout les parchemins.[4.13 Les livres dont parle ici saint Paul sont probablement les saintes Ecritures traduites en grec, et les parchemins, les rouleaux qui contenaient le texte hébreu écrit sur du parchemin, comme on en voir encore aujourd’hui chez les Juifs. — A Troade ou Troas. Voir Actes des Apôtres, 16, 8. — Carpus n’est mentionné que dans ce passage. — Le manteau, penula, était une sorte de manteau long, sans manches, avec une simple ouverture pour la tête.]
14 Alexandre, l’ouvrier en cuivre, m’a fait souffrir beaucoup de maux : le Seigneur lui rendra selon ses œuvres.[4.14 Alexandre. Voir 1 Timothée, 1, 20.]
15 Garde-toi aussi de lui, car il s’est fortement opposé à nos paroles.
16 Lors de ma première défense, nul ne m’a assisté, mais tous m’ont abandonné. Que cela ne leur soit pas imputé.
17 Mais le Seigneur m’a assisté et m’a fortifié, afin que la prédication fût accomplie par moi et que tous les païens (nations) l’entendissent ; et (ainsi) j’ai été délivré de la gueule du lion.
18 Le Seigneur m’a délivré de toute action mauvaise, et il me sauvera en m’admettant dans son royaume céleste : à lui la gloire dans les siècles des siècles. Amen.
19 Salue Prisque et Aquila, et la famille d’Onésiphore.[4.19 Prisque ou Priscille et Aquila. Voir Actes des Apôtres, 18, 2. — La famille d’Onésiphore. Voir 2 Timothée, 1, 16.]
20 Eraste est demeuré à Corinthe. J’ai laissé Trophime malade à Milet.[4.20 Eraste. Voir Actes des Apôtres, 19, 22. — Trophime. Voir Actes des Apôtres, 20, 4. — A Corinthe. Voir Actes des Apôtres, 18, 1. — A Milet. Voir Actes des Apôtres, 20, 15.]
21 Hâte-toi de venir avant l’hiver. Eubule, Pudens, Lin, Claudie et tous les frères te saluent.[4.21 Eubule, Pudens, Claudie. On ne connaît sur eux rien de certain. On suppose que Claudie était la femme de Pudens et Pudens, d’après plusieurs savants, était un sénateur romain, le père de sainte Praxède et de sainte Pudentienne, vierges et martyres. — Lin devint pape et fut le successeur de saint Pierre sur le siège de Rome.]
22 Que le Seigneur Jésus-Christ soit avec ton esprit. La grâce soit avec vous. Amen.

Cette Bible est dans le domaine public.