×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /   /  1 Corinthiens 14.35     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

1 Corinthiens 14.35
Traduction œcuménique de la Bible


Objectif et exercice des dons

1 Recherchez l’amour ; ayez pour ambition les phénomènes spirituels, surtout la prophétie.
2 Car celui qui parle en langues ne parle pas aux hommes, mais à Dieu. Personne ne le comprend : sous l’inspiration, il énonce des choses mystérieuses.
3 Mais celui qui prophétise parle aux hommes : il édifie, il exhorte, il encourage.
4 Celui qui parle en langues s’édifie lui-même, mais celui qui prophétise édifie l’assemblée.
5 Je souhaite que vous parliez tous en langues, mais je préfère que vous prophétisiez. Celui qui prophétise est supérieur à celui qui parle en langues, à moins que ce dernier n’en donne l’interprétation pour que l’assemblée soit édifiée.
6 Supposez maintenant, frères, que je vienne vous voir et vous parle en langues : en quoi vous serai-je utile, si ma parole ne vous apporte ni révélation, ni connaissance, ni prophétie, ni enseignement ?
7 Il en est ainsi des instruments de musique, comme la flûte ou la cithare : s’ils ne rendent pas des sons distincts, comment reconnaître ce que jouent la flûte ou la cithare ?
8 Et si la trompette ne rend pas un son clair, qui se préparera au combat ?
9 Vous de même : si votre langue n’exprime pas des paroles intelligibles, comment comprendra-t-on ce que vous dites ? Vous parlerez en l’air.
10 Il y a je ne sais combien d’espèces de mots dans le monde, et aucun n’est sans signification.
11 Or, si j’ignore la valeur du mot, je serai un barbare pour celui qui parle, et celui qui parle sera pour moi un barbare.
12 Vous de même : cherchez à être inspirés, et le plus possible, puisque cela vous attire ; mais que ce soit pour l’édification de l’assemblée.
13 C’est pourquoi celui qui parle en langues doit prier pour avoir le don d’interprétation.
14 Si je prie en langues, je suis inspiré, mais mon intelligence ne produit rien.
15 Que faire donc ? Je prierai inspiré par l’Esprit, mais je prierai aussi de façon intelligible ; je chanterai inspiré par l’Esprit, mais je chanterai aussi de façon intelligible.
16 Car si l’inspiration est seule à l’œuvre quand tu prononces une bénédiction, comment celui qui fait partie des simples auditeurs pourra-t-il dire « Amen » à ton action de grâce, puisqu’il ne sait pas ce que tu dis ?
17 Sans doute ton action de grâce est remarquable, mais l’autre n’est pas édifié.
18 Grâce à Dieu, je parle en langues plus que vous tous,
19 mais dans une assemblée, je préfère dire cinq paroles intelligibles pour instruire aussi les autres, plutôt que dix mille en langues.
20 Frères, pour le jugement, ne soyez pas des enfants ; pour le mal, oui, soyez de petits enfants, mais pour le jugement, soyez des adultes.
21 Il est écrit dans la Loi : Je parlerai à ce peuple par des hommes d’une autre langue et par des lèvres étrangères, et même ainsi ils ne m’écouteront pas, dit le Seigneur.
22 Par conséquent, les langues sont un signe non pour les croyants, mais pour les incrédules ; la prophétie, elle, est un signe, non pour les incrédules, mais pour les croyants.
23 Si, par exemple, l’Église est tout entière rassemblée et que tous parlent en langues, les simples auditeurs ou les non-croyants qui entreront ne vous croiront-ils pas fous ?
24 Si, au contraire, tous prophétisent, le non-croyant ou le simple auditeur qui entre se voit repris par tous, jugé par tous ;
25 le secret de son cœur est dévoilé ; il se jettera la face contre terre, il adorera Dieu et il proclamera que Dieu est réellement au milieu de vous.
26 Que faire alors, frères ? Quand vous êtes réunis, chacun de vous peut chanter un cantique, apporter un enseignement ou une révélation, parler en langues ou bien interpréter : que tout se fasse pour l’édification commune.
27 Parle-t-on en langues ? Que deux le fassent, trois au plus, et l’un après l’autre ; et que quelqu’un interprète.
28 S’il n’y a pas d’interprète, que le frère se taise dans l’assemblée, qu’il se parle à lui-même et à Dieu.
29 Quant aux prophéties, que deux ou trois prennent la parole et que les autres jugent.
30 Si un assistant reçoit une révélation, celui qui parle doit se taire.
31 Vous pouvez tous prophétiser, mais chacun à son tour, pour que tout le monde soit instruit et encouragé.
32 Le prophète est maître de l’esprit prophétique qui l’anime.
33 Car Dieu n’est pas un Dieu de désordre, mais un Dieu de paix. Comme cela se fait dans toutes les Églises des saints,
34 que les femmes se taisent dans les assemblées : elles n’ont pas la permission de parler ; elles doivent rester soumises, comme dit aussi la Loi.
35 Si elles désirent s’instruire sur quelque détail, qu’elles interrogent leur mari à la maison. Il n’est pas convenable qu’une femme parle dans les assemblées.
36 La parole de Dieu a-t-elle chez vous son point de départ ? Etes-vous les seuls à l’avoir reçue ?
37 Si quelqu’un croit être prophète ou inspiré, qu’il reconnaisse dans ce que je vous écris un commandement du Seigneur.
38 Si quelqu’un ne le reconnaît pas, c’est que Dieu ne le connaît pas.
39 Ainsi, mes frères, ayez pour ambition d’être prophètes et n’empêchez pas qu’on parle en langues,
40 mais que tout se fasse convenablement et avec ordre.

Texte de la Traduction Œcuménique de la Bible 1988