×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Proverbe 1.15     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Proverbes 1.15
Traduction œcuménique de la Bible


À propos de la sagesse

Objectif de l’enseignement

1 Proverbes de Salomon, fils de David, roi d’Israël,
2 destinés à faire connaître la sagesse, à donner l’éducation
et l’intelligence des sentences pleines de sens,
3 à faire acquérir une éducation éclairée :
justice, équité, droiture;
4 à donner aux naïfs la prudence,
aux jeunes, connaissance et discernement;
5 — que le sage écoute et il augmentera son acquis,
l’homme intelligent, et il acquerra l’art de diriger —
6 destinés à donner l’intelligence des proverbes et énigmes,
des propos des sages et de leurs charades.
7 La crainte du Seigneur est le principe du savoir;
sagesse et éducation, seuls les fous s’en moquent.
8 Mon fils, observe la discipline que t’impose ton père
et ne néglige pas l’enseignement de ta mère;
9 car ce sera pour ta tête une couronne gracieuse,
des colliers autour de ton cou.

Les mauvaises compagnies

10 Mon fils, si des mauvais garçons veulent t’entraîner,
n’accepte pas !
11 S’ils disent : « Viens avec nous,
embusquons-nous pour verser le sang !
Par plaisir, nous allons surprendre l’innocent !
12 Comme fait le Séjour des morts, nous l’avalerons tout vif,
tout entier, tel ceux qui descendent dans la fosse.
13 Nous trouverons toutes sortes de biens précieux.
Nous remplirons nos maisons de butin.
14 Tu tireras ton lot avec nous
car il n’y aura qu’une bourse pour nous tous ! »,
15 mon fils, ne chemine pas avec eux,
évite soigneusement les ruelles où ils se tiennent;

16 car leurs pieds courent vers le mal,
se hâtent pour verser le sang.
17 — Oui, il est bien inutile de tendre le filet
quand toute la gent ailée le voit ! —
18 Mais eux, c’est à leur propre sang qu’ils tendent une embuscade,
c’est à leur propre vie qu’ils attentent.
19 Ainsi en va-t-il de quiconque pratique la rapine.
Elle prendra la vie de qui en use.

L’appel de la sagesse

20 La Sagesse, au-dehors, va clamant,
le long des avenues elle donne de la voix.
21 Dominant le tumulte elle appelle;
à proximité des portes, dans la ville, elle proclame :
22 « Jusques à quand, niais, aimerez-vous la niaiserie ?
Jusques à quand les moqueurs se plairont-ils à la moquerie
et les sots haïront-ils la connaissance ?
23 Rendez-vous à mes arguments !
Voici, je veux répandre pour vous mon esprit,
vous faire connaître mon message.
24 Puisque j’ai appelé et que vous vous êtes rebiffés,
puisque j’ai tendu la main et que personne n’a prêté attention,
25 puisque vous avez rejeté tous mes conseils
et que vous n’avez pas voulu de mes arguments,
26 à mon tour je rirai de votre malheur,
je me moquerai quand l’épouvante viendra sur vous.
27 Quand l’épouvante tombera sur vous comme une tempête,
quand le malheur fondra sur vous comme un typhon,
quand l’angoisse et la détresse vous assailliront...
28 alors ils m’appelleront, mais je ne répondrai pas,
ils me chercheront mais ne me trouveront pas.
29 Puisqu’ils ont haï la connaissance
et n’ont pas choisi la crainte du Seigneur,
30 puisqu’ils n’ont pas voulu de mes conseils
et ont méprisé chacun de mes avis,
31 eh bien ! ils mangeront du fruit de leur conduite
et se repaîtront de leurs propres élucubrations.
32 C’est leur indocilité qui tue les gens stupides
et leur assurance qui perd les sots.
33 Mais qui m’écoute repose en sécurité,
tranquille, loin de la crainte du malheur. »

Texte de la Traduction Œcuménique de la Bible 1988