×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  1 Rois 17.2     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

1 Rois 17.2
Traduction œcuménique de la Bible


Famine annoncée par Élie

1 Elie, le Tishbite, de la population de Galaad, dit à Akhab : « Par la vie du Seigneur, le Dieu d’Israël au service duquel je suis : il n’y aura ces années-ci ni rosée ni pluie sinon à ma parole. »
2 La parole du Seigneur fut adressée à Elie :
3 « Va-t’en d’ici, dirige-toi vers l’orient et cache-toi dans le ravin de Kerith qui est à l’est du Jourdain.
4 Ainsi tu pourras boire au torrent, et j’ai ordonné aux corbeaux de te ravitailler là-bas. »
5 Il partit et agit selon la parole du Seigneur ; il s’en alla habiter dans le ravin de Kerith qui est à l’est du Jourdain.
6 Les corbeaux lui apportaient du pain et de la viande le matin, du pain et de la viande le soir ; et il buvait au torrent.
7 Au bout d’un certain temps, le torrent fut à sec, car il n’y avait pas eu de pluie sur le pays.
8 La parole du Seigneur lui fut adressée :
9 « Lève-toi, va à Sarepta qui appartient à Sidon, tu y habiteras ; j’ai ordonné là-bas à une femme, à une veuve, de te ravitailler. »
10 Il se leva, partit pour Sarepta et parvint à l’entrée de la ville. Il y avait là une femme, une veuve, qui ramassait du bois. Il l’appela et dit : « Va me chercher, je t’en prie, un peu d’eau dans la cruche pour que je boive ! »
11 Elle alla en chercher. Il l’appela et dit : « Va me chercher, je t’en prie, un morceau de pain dans ta main ! »
12 Elle répondit : « Par la vie du Seigneur, ton Dieu ! Je n’ai rien de prêt, j’ai tout juste une poignée de farine dans la cruche et un petit peu d’huile dans la jarre ; quand j’aurai ramassé quelques morceaux de bois, je rentrerai et je préparerai ces aliments pour moi et pour mon fils ; nous les mangerons et puis nous mourrons. »
13 Elie lui dit : « Ne crains pas ! Rentre et fais ce que tu as dit ; seulement, avec ce que tu as, fais-moi d’abord une petite galette et tu me l’apporteras ; tu en feras ensuite pour toi et pour ton fils.
14 Car ainsi parle le Seigneur, le Dieu d’Israël :
Cruche de farine ne se videra
jarre d’huile ne désemplira
jusqu’au jour où le Seigneur
donnera la pluie à la surface du sol. »
15 Elle s’en alla et fit comme Elie avait dit ; elle mangea, elle, lui et sa famille pendant des jours.
16 La cruche de farine ne tarit pas, et la jarre d’huile ne désemplit pas, selon la parole que le Seigneur avait dite par l’intermédiaire d’Elie.
17 Voici ce qui arriva après ces événements : le fils de cette femme, la propriétaire de la maison, tomba malade. Sa maladie fut si violente qu’il ne resta plus de souffle en lui.
18 La femme dit à Elie : « Qu’y a-t-il entre moi et toi, homme de Dieu ? Tu es venu chez moi pour rappeler ma faute et faire mourir mon fils. »
19 Il lui répondit : « Donne-moi ton fils ! » Il le prit des bras de la femme, le porta dans la chambre haute où il logeait, et le coucha sur son lit.
20 Puis il invoqua le Seigneur en disant : « Seigneur, mon Dieu, veux-tu du mal même à cette veuve chez qui je suis venu en émigré, au point que tu fasses mourir son fils ? »
21 Elie s’étendit trois fois sur l’enfant et invoqua le Seigneur en disant : « Seigneur, mon Dieu, que le souffle de cet enfant revienne en lui ! »
22 Le Seigneur entendit la voix d’Elie, et le souffle de l’enfant revint en lui, il fut vivant.
23 Elie prit l’enfant, le descendit de la chambre haute dans la maison, et le donna à sa mère ; Elie dit : « Regarde ! Ton fils est vivant. »
24 La femme dit à Elie : « Oui, maintenant, je sais que tu es un homme de Dieu, et que la parole du Seigneur est vraiment dans ta bouche. »

Texte de la Traduction Œcuménique de la Bible 1988