×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Exode 9     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Exode 9
Segond « Colombe »


Fléau n° 5 : la mort du bétail

1 L’Éternel dit à Moïse : Va vers le Pharaon, et tu lui diras : Ainsi parle l’Éternel, le Dieu des Hébreux : Laisse partir mon peuple, afin qu’il me serve.
2 Si tu refuses de le laisser partir, et si tu le retiens encore.
3 la main de l’Éternel sera sur ton cheptel qui est dans la campagne, sur les chevaux, sur les ânes, sur les chameaux, sur le gros et sur le petit bétail ; il y aura une peste très grave.
4 L’Éternel distinguera entre le cheptel d’Israël et le cheptel de l’Égypte, et il ne périra rien de tout ce qui appartient aux Israélites.
5 L’Éternel a fixé l’échéance en disant : Demain, l’Éternel fera cela dans le pays.
6 L’Éternel fit ainsi, dès le lendemain. Tout le cheptel de l’Égypte mourut, et il ne mourut pas une (bête) du cheptel des Israélites.
7 Le Pharaon envoya (prendre des informations) ; et voici que pas une (bête) du cheptel d’Israël n’était morte. Mais le cœur du Pharaon s’endurcit, et il ne laissa point partir le peuple.

Fléau n° 6 : les ulcères

8 L’Éternel dit à Moïse et à Aaron : Prenez à pleines poignées de la suie de fourneau, et que Moïse la jette vers le ciel sous les yeux du Pharaon.
9 Elle deviendra une poussière sur tout le pays d’Égypte ; et elle produira, dans tout le pays d’Égypte, sur les hommes et sur les bêtes, des ulcères avec éruption de pustules.
10 Ils prirent de la suie de fourneau et se tinrent devant le Pharaon ; Moïse la jeta vers le ciel, et elle produisit sur les hommes et sur les bêtes des ulcères avec une éruption de pustules.
11 Les magiciens ne purent se présenter devant Moïse à cause des ulcères ; car les ulcères étaient sur les magiciens comme sur tous les Égyptiens.
12 L’Éternel endurcit le cœur du Pharaon, et le Pharaon n’écouta pas Moïse et Aaron, comme l’Éternel l’avait dit à Moïse.
13 L’Éternel dit à Moïse : Lève-toi de bon matin et présente-toi devant le Pharaon. Tu lui diras : Ainsi parle l’Éternel, le Dieu des Hébreux : Laisse partir mon peuple, afin qu’il me serve.
14 Car, cette fois, je vais envoyer toutes mes plaies contre ta personne, contre tes serviteurs et contre ton peuple, afin que tu reconnaisses que nul n’est semblable à moi sur toute la terre.
15 Si maintenant j’avais étendu ma main, et si je t’avais frappé par la peste, toi et ton peuple, tu aurais disparu de la terre.
16 Mais je t’ai laissé subsister, au contraire, afin de te faire voir ma force et pour que l’on publie mon nom par toute la terre.
17 Si tu fais encore obstacle à mon peuple, et si tu ne le laisses point partir.
18 je ferai pleuvoir demain, à cette heure, une grêle si accablante, qu’il n’y en a pas eu de semblable en Égypte depuis le jour de sa fondation jusqu’à maintenant.
19 Fais donc mettre en sureté ton cheptel et tout ce qui est à toi dans la campagne. La grêle tombera sur tous les hommes et sur toutes les bêtes qui se trouveront dans la campagne et qui n’auront pas été rassemblés dans les maisons, et ils mourront.
20 Ceux des serviteurs du Pharaon qui craignirent la parole de l’Éternel firent retirer en hâte dans les maisons leurs serviteurs et leur cheptel.
21 Mais ceux qui ne prirent pas à cœur la parole de l’Éternel laissèrent leurs serviteurs et leur cheptel dans la campagne.
22 L’Éternel dit à Moïse : Étends ta main vers le ciel, et qu’il tombe de la grêle dans tout le pays d’Égypte sur les hommes, sur les bêtes et sur toute l’herbe des champs dans le pays d’Égypte.
23 Moïse étendit son bâton vers le ciel ; et l’Éternel envoya le tonnerre et la grêle, et le feu descendit sur la terre. L’Éternel fit pleuvoir de la grêle sur le pays d’Égypte.
24 Il y eut de la grêle, et le feu se mêlait avec la grêle ; elle était si violente qu’il n’y en avait pas eu de semblable dans tout le pays d’Égypte depuis qu’il existe comme nation.
25 La grêle frappa, dans tout le pays d’Égypte, tout ce qui était dans la campagne, depuis les hommes jusqu’aux bêtes ; la grêle frappa aussi toute l’herbe des champs et brisa tous les arbres des champs.
26 Ce fut seulement dans le pays de Gochên, où étaient les Israélites, qu’il n’y eut pas de grêle.
27 Le Pharaon fit appeler Moïse et Aaron et leur dit : Cette fois j’ai péché. C’est l’Éternel qui est juste, et moi et mon peuple qui avons tort.
28 Intercédez auprès de l’Éternel, pour qu’il n’y ait plus de tonnerre ni de grêle ; je vous laisserai partir, et l’on ne vous retiendra plus.
29 Moïse lui dit : Quand je sortirai de la ville, je tendrai mes mains vers l’Éternel, le tonnerre cessera, et il n’y aura plus de grêle, afin que tu reconnaisses que la terre est à l’Éternel.
30 Mais je sais que toi et tes serviteurs, vous ne craindrez pas encore l’Éternel Dieu.
31 Le lin et l’orge avaient été frappés, parce que l’orge était en épis et le lin en fleur
32 le froment et l’épeautre n’avaient pas été frappés, parce qu’ils sont tardifs &ld2.
33 Moïse sortit de chez le Pharaon et hors de la ville ; il tendit ses mains vers l’Éternel, le tonnerre et la grêle cessèrent, et la pluie ne se déversa plus sur la terre.
34 Le Pharaon, voyant que la pluie, la grêle et le tonnerre avaient cessé, continua de pécher et il endurcit son cœur, lui et ses serviteurs.
35 Le cœur du Pharaon s’endurcit, et il ne laissa point partir les Israélites, selon ce que l’Éternel avait dit par l’intermédiaire de Moïse.

Texte de la Segond Colombe
Copyright © Éditions Biblio.