×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Shemouël 1 25     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Shemouël 1 25
André Chouraqui


David et Nabal

1 Shemouél meurt. Tout Israël se groupe ; ils se lamentent sur lui. Ils l’ensevelissent dans sa maison, à Rama. David se lève et descend au désert de Parân.
2 Un homme de Ma’ôn a son domaine à Karmèl. L’homme est très grand : à lui, trois mille ovins et mille caprins. Et c’est durant la tonte de ses ovins à Karmèl.
3 Nom de l’homme, Nabal. Nom de sa femme, Abigaïl. La femme est de bon sens et de belle tournure. L’homme est dur, mauvais de sévices, lui, un Kalibi.
4 David, au désert, l’entend, oui, Nabal tond ses ovins.
5 David envoie dix adolescents. David dit aux adolescents : « Montez à Karmèl. Venez vers Nabal. Enquérez-vous, en mon nom, de la paix.
6 Dites : ‹ Ainsi du Vivant ! À toi la paix, à ta maison, la paix ! À tout ce qui est à toi, la paix !
7 Et maintenant, j’entends qu’ils tondent pour toi. Maintenant, les pâtres que tu as, étaient avec nous, nous ne les avons pas molestés ; ils n’ont été sanctionnés en rien, tous les jours où ils étaient à Karmèl.
8 Questionne tes adolescents : ils te le rapporteront. Les adolescents trouveront grâce à tes yeux : oui, nous sommes venus en un bon jour. Donne donc ce que ta main trouvera pour tes serviteurs et pour ton fils David’. »
9 Les adolescents de David viennent et parlent à Nabal toutes ces paroles-là au nom de David, puis ils se reposent.
10 Nabal répond aux serviteurs de David et dit : « Qui est David ? Et qui est le fils d’Ishaï ? Aujourd’hui, ils se sont multipliés, les serviteurs qui font brèche, l’homme en face de son Adôn.
11 Je prendrais mon pain, mon eau, ma cuisine, ce que j’ai cuisiné pour mes tondeurs, et je les donnerais à des hommes dont je ne sais pas d’où ils sont ?
12 Les adolescents de David virevoltent sur leur route. Ils retournent, viennent et lui rapportent toutes ces paroles.
13 David dit à ses hommes : « Que chaque homme ceigne son épée ! » Ils ceignent chaque homme son épée, et David ceint aussi son épée. Ils montent derrière David, environ quatre cents hommes ; et deux cents restent auprès des objets.

La belle Abigaïl

14 Un adolescent parmi les adolescents le rapporte à Abigaïl, la femme de Nabal, pour dire : « Voici, David a envoyé des messagers du désert pour bénir notre Adôn, mais il a glati contre eux !
15 Or les hommes étaient très bons pour nous. Nous n’avons pas été molestés par eux, nous n’avons été sanctionnés en rien, tous les jours où nous allions avec eux quand nous étions au champ.
16 Ils étaient pour nous un rempart, même la nuit, même le jour, tous les jours où nous faisions paître avec eux les ovins.
17 Maintenant sache et vois ce que tu feras, oui, le malheur est conclu contre notre Adôn et contre toute sa maison. Mais lui, ce fils de Belia’al, impossible de lui parler » !
18 Abigaïl se hâte. Elle prend deux cents pains, deux outres de vin, cinq ovins apprêtés, cinq mesures de torréfiés, cent portions de raisins secs et deux cents tourteaux. Elle les met sur les ânes.
19 Elle dit à ses adolescents : « Passez en face de moi. Me voici, je viendrai derrière vous. » Mais elle ne rapporte rien à son homme, Nabal.
20 Et c’est quand elle monte sur l’âne, elle descend en cachette, la montagne. Et voici, David et ses hommes descendent à son abord. Elle les rencontre.
21 David dit : « Certes ! Par mensonge j’ai gardé tout ce qui est à celui-là au désert ! Il n’a été sanctionné en rien de tout ce qui est à lui ! Mais il m’a retourné le mal pour le bien !
22 Ainsi fera Elohîms aux ennemis de David et ainsi il ajoutera si je laisse, de tout ce qui est à lui, avant le matin, un pisseur contre un mur » !
23 Abigaïl voit David. Elle se hâte et descend de l’âne. Elle tombe au nez de David sur ses faces et se prosterne à terre.
24 Elle tombe à ses pieds et dit : « Contre moi, mon Adôn, le tort ! Ta servante parle donc à tes oreilles, entends les paroles de ta servante.
25 Mon Adôn ne mettra pas son cœur sur cet homme de Belia’al, Nabal, le veule. Oui, tel son nom et tel il est. Nabal est son nom et la veulerie est en lui ! Et moi, ta servante, je n’ai pas vu les adolescents de mon Adôn, que tu as envoyés.
26 Maintenant, mon Adôn, vive IHVH-Adonaï et vive ton être ! IHVH-Adonaï t’a empêché d’en venir au sang, il te sauve de ta main ! Et maintenant ils seront comme Nabal, tes ennemis qui demandent, pour mon Adôn, le malheur.
27 Maintenant, cette bénédiction que ta domestique a fait venir à mon Adôn est donnée aux adolescents qui vont sur les pas de mon Adôn.
28 Porte donc la carence de ta servante. Oui, IHVH-Adonaï fera, il fera pour mon Adôn une maison fidèle ; oui, mon Adôn guerroiera aux guerres de IHVH-Adonaï, mais le malheur ne se trouvera pas chez toi, durant tes jours.
29 Un humain se lèvera pour te poursuivre et chercher ton être. Mais l’être de mon Adôn est enserré dans le bouquet des vivants, avec IHVH-Adonaï ton Elohîms. Il le frondera, l’être de tes ennemis, au milieu du culot de la fronde.
30 Oui, c’est ce que IHVH-Adonaï fait à mon Adôn, selon tout ce qu’il a parlé en bien pour toi. Il te donne l’ordre d’être le guide d’Israël.
31 Cela ne sera pas pour toi une titubation, ni un obstacle du cœur, pour mon Adôn, de répandre le sang gratuitement pour sauver mon Adôn de lui-même. IHVH-Adonaï fera du bien à mon Adôn. Mais souviens-toi de ta servante. »
32 David dit à Abigaïl : « IHVH-Adonaï, l’Elohîms d’Israël est béni, qui t’a envoyée aujourd’hui à mon abord.
33 Ton goût est béni, et bénie es-tu, toi qui m’a empêché ce jour d’en venir au sang, en me sauvant de ma main.
34 Cependant, vive IHVH-Adonaï, l’Elohîms d’Israël, qui m’a interdit de te faire du mal, oui, si tu ne t’étais pas hâtée de venir à mon abord, il ne serait pas resté à Nabal, avant la lumière du matin, un pisseur contre un mur. »

Abigaïl épouse David

35 David prend de sa main ce qu’elle avait fait venir pour lui. À elle, il dit : « Monte en paix à ta maison. Vois, j’ai entendu ta voix et je porte tes faces. »
36 Abigaïl vient vers Nabal. Voici, il y a un festin dans sa maison, comme un festin de roi. Le cœur de Nabal est bien, et lui, très saoûl. Elle ne lui avait pas rapporté une seule parole, petite ou grande, avant la lumière du matin.
37 Et c’est le matin. Quand le vin est sorti de Nabal, sa femme lui rapporte ces paroles. Son cœur meurt en son sein, et il était, lui, de pierre.
38 Et c’est environ dix jours après, IHVH-Adonaï frappe Nabal et il meurt.
39 David l’entend : oui, Nabal est mort. Il dit : « IHVH-Adonaï est béni, qui a combattu dans le combat de mon outrage par la main de Nabal. Il a épargné à son serviteur un malheur. Et le malheur de Nabal, IHVH-Adonaï l’a retourné contre sa tête. » David envoie dire à Abigaïl qu’il la prend à lui pour femme.
40 Les serviteurs de David viennent vers Abigaïl à Karmèl. Ils lui parlent pour dire : « David nous a envoyés vers toi pour te prendre à lui pour femme. »
41 Elle se lève, se prosterne, narines à terre, et dit : « Voici, ta servante est une domestique pour baigner les pieds des serviteurs de mon Adôn. »
42 Elle se hâte, Abigaïl, et se lève. Elle monte sur l’âne, ses cinq adolescents allant sur ses pas. Elle va derrière les messagers de David, et elle est à lui pour femme.
43 Ahino’âm, David l’avait prise d’Izre’èl. Les deux sont aussi à lui pour femmes.
44 Or, Shaoul avait donné Mikhal, sa fille, la femme de David, à Palti bèn Laïsh, de Galîm.

Cette Bible est dans le domaine public.