×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Paroles 15     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Paroles 15
André Chouraqui


Entends la voix

1 « Au bout de sept ans tu feras rémission.
2 Voici la parole de la rémission : tout maître d’une créance en sa main, qui a une créance sur son compagnon, ne poursuivra pas son compagnon et son frère, quand sera crié : ‹ Rémission pour IHVH-Adonaï. ›
3 L’étranger, tu le poursuivras. Pour ce qui sera de ton frère, ta main fera rémission.
4 Rien, il ne sera pas de pauvre chez toi, car IHVH-Adonaï te bénira, il te bénira sur la terre que IHVH-Adonaï, ton Elohîms, te donne en possession pour en hériter.
5 Seulement entends, entends la voix de IHVH-Adonaï, ton Elohîms, pour garder et faire tout cet ordre que moi-même je t’ordonne aujourd’hui.
6 Oui, IHVH-Adonaï, ton Elohîms, t’a béni comme il t’a parlé. Nantis des nations multiples ; toi tu ne seras pas nanti. Gouverne des nations multiples ; toi, elles ne te gouverneront pas. Ouvre ta main

Ouvre ta main

7 Quand il sera chez toi un pauvre, l’un de tes frères, dans l’une de tes portes, sur la terre que IHVH-Adonaï, ton Elohîms, te donne, tu ne durciras pas ton cœur, tu ne boucleras pas ta main pour ton frère pauvre.
8 Oui, tu ouvriras, tu ouvriras ta main pour lui ; tu le nantiras, tu le nantiras à suffisance de son manque, de ce qui lui manque.
9 Garde-toi et qu’il n’y ait pas en ton cœur une parole de Belia’al, pour dire : ‹ Elle approche, la septième année, l’année de la rémission !’ Ton œil méferait contre ton frère pauvre ; tu ne lui donnerais rien. Il crierait contre toi vers IHVH-Adonaï, et ce serait contre toi une faute.
10 Tu lui donneras, tu lui donneras, et ton cœur ne méfera pas en lui donnant. Oui, à cause de cette parole, IHVH-Adonaï, ton Elohîms, te bénira dans toute ton œuvre et dans tout envoi de ta main.
11 Non, le pauvre ne disparaîtra pas du sein de la terre. Sur quoi, je te l’ordonne moi-même pour dire : ‹ Tu ouvriras, tu ouvriras ta main pour ton frère, ton humilié, ton pauvre, en ta terre. ›

L’esclave libéré

12 Quand ton frère, un ’Ibri, ou une ’Ibrit, te sera vendu, il te servira six ans. La septième année, tu le renverras libre de chez toi.
13 Oui, tu le renverras libre de chez toi mais tu ne le renverras pas à vide.
14 Tu le gorgeras, tu le gorgeras de ton troupeau, de ton aire, de ta cuve, de ce dont IHVH-Adonaï, ton Elohîms, t’a béni, tu lui donneras.
15 Mémorise, oui, tu as été serf en terre de Misraîm. IHVH-Adonaï, ton Elohîms, t’a racheté ; sur quoi moi-même je t’ordonne cette parole, aujourd’hui.
16 Et c’est s’il te dit : ‹ Je ne sortirai pas de chez toi ›, car il t’aime avec ta maison, oui, s’il est bien avec toi,
17 prends le perçoir, donne-le dans son oreille contre le portail ; il sera pour toi un serviteur en pérennité. Fais de même pour ta servante.
18 Ce ne sera pas dur à tes yeux de le renvoyer libre de chez toi, car du double salaire d’un salarié il t’aura servi six ans. IHVH-Adonaï, ton Elohîms, te bénira en tout ce que tu feras. Les aînés

Les aînés

19 Tout aîné, qui sera enfanté de tes bovins ou de tes ovins, le mâle, tu le consacreras à IHVH-Adonaï, ton Elohîms. Tu ne serviras pas avec l’aîné de ton bœuf, tu ne tondras pas l’aîné de tes ovins.
20 Face à IHVH-Adonaï, ton Elohîms, tu le mangeras, année après année, au lieu que IHVH-Adonaï choisira, toi et ta maison.
21 Quand il sera en lui une tare, boiteux, ou aveugle, toute tare mauvaise, tu ne le sacrifieras pas à IHVH-Adonaï, ton Elohîms.
22 Tu le mangeras dans tes portes, le contaminé et le pur ensemble, comme gazelle et cerf.
23 Seulement tu ne mangeras pas son sang ; tu le répandras à terre comme de l’eau. »

Cette Bible est dans le domaine public.