Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /  Samuel Cahen  / Job 39.25     

Job 39.25
Samuel Cahen


1 Connais-tu l’instant de l’enfantement de la chèvre sauvage ? observes-tu les douleurs de la biche prête à mettre bas ?
2 Comptes-tu les mois pendant lesquels elles sont pleines, et connais-tu l’instant de leur délivrance ?
3 Elles se tordent, poussent dehors leurs petits, se déchargent de leurs douleurs.
4 Leurs petits prennent de la force, ils croissent en rase campagne ; ils partent et ne reviennent plus vers elles.
5 Qui a mis en liberté l’âne sauvage ? qui a brisé les liens pour lui ?
6 A qui j’ai donné la solitude pour maison, et dont la retraite est une terre stérile ?
7 (Là) il se rit du tumulte de la cité ; il n’entend pas les cris de l’ânier.
8 Il parcourt les montagnes, (pour) sa pâture, et recherche toute verdure.
9 Le reém (buffle) voudra-t-il te servir ? s’arrêtera-t-il devant ton râtelier ?
10 Attaches-tu le reém au joug pour fendre le sillon ? le réduis-tu à labourer les vallées derrière toi ?
11 Peux-tu te confier en lui parce que sa force est grande, et lui abandonner (le produit de) ton labeur ?
12 Lui laisses-tu le soin de rentrer ce que tu as semé, et de remplir tes aires ?
13 L’aile de l’autruche s’étend joyeuse ; est-ce l’aile, le plumage de la cigogne ?
14 Lorsqu’elle confie ses œufs à la terre, et les échauffe sur la poussière (brûlante),
15 Oubliant que le pied les écrase et que la bête des champs les broie ;
16 Cruelle envers ses petits comme s’ils n’étaient point à elle, elle est sans crainte que son enfantement soit inutile,
17 Car Dieu l’a privée de sagesse, et ne lui a pas donné en partage l’intelligence.
18 Au moment où elle s’excite pour s’élever, elle se rit du cheval et de son cavalier.
19 Donnes-tu au cheval la vigueur ? As-tu orné son front de la crinière mouvante ?
20 Le fais-tu bondir comme la sauterelle ? L’orgueil de son hennissement (répand) la terreur.
21 Creusant le sol et se réjouissant de sa force, il s’élance au-devant de l’armure.
22 Il se rit de la peur, ne tremble pas et ne recule pas devant le glaive.
23 Sur lui le carquois retentit, la flamme de la lance et de la pique.
24 Bouillonnent avec fureur, et il dévore la terre, et ne s’arrête qu’au bruit de la trompette.
25 La trompette sonne, il semble dire : Ah ! et de loin il flaire la bataille, la voix tonnante des chefs et le cri de triomphe.
26 Est-ce par ton intelligence que vole l’autour, qu’il étend ses ailes vers le midi ?
27 Est-ce par ton ordre que l’aigle s’élève (jusqu’aux nues), et place haut son nid ?
28 Il habite le rocher et passe la nuit sur la pointe escarpée, sa forteresse.
29 De là il contemple sa proie, ses yeux plongent au loin ;
30 Ses aiglons savourent le sang, et là où il y a des cadavres, là il est.

Cette Bible est dans le domaine public.