Fermer le panneau de recherche

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /  Samuel Cahen  / Esaïe 36.5     

Esaïe 36.5
Samuel Cahen


Le règne d’Ézéchias

Invasion de Juda par Sanchérib

1 Ce fut dans la quatorzième année du roi ‘Hiskiahou (Ézéchias) que San’hérib, roi d’Aschour (Assyrie), monta contre toutes les villes fortes de Iehouda et les conquit.
2 Le roi d’Aschour envoya, de Lachisch à Ierouschalaïme, vers le roi ‘Hiskiahou, Rab-Schaké, avec une puissante armée. Il s’arrêta près de l’aqueduc de l’étang supérieur dans le chemin du Champ du fouleur.
3 Éliakime, fils de ‘Hilkiahou, intendant du palais, Schibna le secrétaire, et Ioa’h, fils d’Assaf, l’archiviste, sortirent vers lui.
4 Rab-Schaké leur dit : Dites donc à ‘Hiskiahou : Ainsi dit le grand roi, le roi d’Aschour : Quelle est cette confiance sur laquelle tu t’appuies ?
5 Je dis : C’est là du parlage : pour la guerre il faut de la résolution et de la puissance. Maintenant en qui t’es-tu confié pour t’être révolté contre moi ?
6 Certes ! tu t’es confié dans l’appui de ce roseau brisé, sur l’Égypte, qui entre dans la main de celui qui s’appuie dessus et la perce ; ainsi est Par’au (Pharaon), roi d’Égypte, pour tous ceux qui se confient en lui.
7 Et si tu me dis : Nous nous confions en Ieovah notre Dieu ; n’est-ce pas lui dont ‘Hiskiahou a retranché les hauts lieux et les autels, et a dit à Iehouda et à Ierouschalaïme : Vous vous prosternerez devant cet autel-ci ?
8 Et maintenant fais donc la gageure avec mon maître, le roi d’Aschour : je te fournirai deux mille chevaux si tu peux te procurer des cavaliers pour monter dessus.
9 Comment pourrais-tu résister au moindre des pachas serviteurs de mon maître ? mais tu te confies en l’Égypte pour les chariots et les cavaliers.
10 Et maintenant est-ce sans Ieovah que je suis monté contre ce pays pour le détruire ? Ieovah m’a dit : Monte contre ce pays, et détruis-le.
11 Éliakime, Schibna, et Ioa’h dirent à Rab-Schaké : Parle à tes serviteurs en araméen (syriaque), car nous le comprenons ; mais ne nous parle pas en (langue) judaïque, aux oreilles de ce peuple qui est sur la muraille.
12 Mais Rab-Schaké dit : Est-ce vers ton maître et vers toi que mon maître m’a envoyé pour prononcer ces paroles ? N’est-ce pas vers ce peuple assis sur la muraille pour manger avec vous leurs excréments et boire leur urine ?
13 Rab-Schaké se plaça et s’écria à haute voix, en (langue) judaïque, et dit : Écoutez les paroles du grand roi, le roi d’Aschour.
14 Ainsi a dit le roi : “Que ‘Hiskiahou ne vous abuse pas, car il ne pourra pas vous délivrer.
15 Et que ‘Hiskiahou ne vous fasse point vous confier en Ieovah, en disant : Ieovah nous préservera certainement, cette ville ne sera point livrée dans la main du roi d’Aschour.
16 N’écoutez point ‘Hiskiahou, car ainsi a dit le roi d’Aschour : Faites une composition avec moi et sortez vers moi, et vous mangerez chacun de sa vigne, chacun de son figuier, et vous boirez chacun de l’eau de sa citerne ;
17 Jusqu’à ce que je vienne et que je vous emmène dans un pays comme votre pays, un pays de blé et de vin, pays de pain et de vigne ;
18 De peur que ‘Hiskiahou ne vous séduise, en disant : Ieovah nous préservera. Les dieux des nations ont-ils donc préservé chacun son pays de la main du roi d’Aschour ?
19 Où sont les dieux de ‘Hemath et d’Arpad ? où sont les dieux de Séparvaïme ? ont-ils préservé Schomrone de ma main ?
20 Qui sont ceux parmi tous les dieux des nations qui aient préservé leur pays de ma main, pour que Ieovah préserve Ierouschalaïme de ma main ? ”
21 Mais ils se turent et ne lui répondirent pas un mot, car c’était un ordre du roi, portant : “Ne lui répondez pas. ”
22 Éliakime, fils de ‘Hilkiahou, intendant du palais, Schibna le secrétaire, Ioa’h, fils d’Assaf, l’archiviste, vinrent vers ‘Hiskiahou, ayant leurs vêtements déchirés, et ils lui rapportèrent les paroles de Rab-Schaké.

Cette Bible est dans le domaine public.