×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /  Vigouroux  / Deutéronome 33.7     

Deutéronome 33.7
Vigouroux


Bénédiction de Moïse

1 Voici la bénédiction que Moïse, homme de Dieu, donna aux enfants d’Israël avant sa mort.[33.1 On s’accorde assez généralement à regarder ce chapitre et le suivant comme appartenant au livre de Josué. Autrefois, les livres saints étaient ordinairement sans titres et sans sommaires ; ils se suivaient, sans aucune division par sections. Cependant les bénédictions contenues dans ce 33e chapitre sont incontestablement l’œuvre de Moïse.]
2 Il dit (donc) : Le Seigneur est venu du Sinaï, il s’est levé sur nous de Séir ; il a (ap)paru sur le mont Pharan, et des milliers de saints avec lui. Dans sa main droite était la (une) loi de feu.[33.2 Le mont Séir était en Idumée, et celui de Pharan dans une région du pays des Ismaélites, à laquelle il donnait son nom. Pour expliquer la difficulté que semble offrir ce passage, il suffit de remarquer que Moïse nomme les trois montagnes de Sinaï, de Séir et de Pharan, non point par rapport à leur situation, car Pharan est plus près du Sinaï que Séir, quand on vient d’Egypte ; mais relativement à la route que les Israélites firent avant d’entrer sur les confins du pays de Chanaan. Remarquons encore que Moïse a pu réunir ces trois lieux, parce qu’ils furent illustrés tous les trois par les merveilles que Dieu y opéra.]
3 Il a aimé les peuples, tous les saints sont dans sa main, et ceux qui se tiennent à ses pieds recevront (de) sa doctrine.[33.3 Voir Sagesse, 3, 1 ; 5, 5. ― Le mot peuples doit d’entendre ici comme on l’entend en bien d’autres passages, d’une collection, d’une réunion nombreuse d’individus. Nous dirons donc avec les meilleurs interprètes, que Moïse veut exprimer ici les douze tribus, les Israélites. ― Dans sa main ; c’est-à-dire sous sa garde, sous sa protection toute particulière. ― Ceux qui s’approchent de ses pieds, ses disciples, qui viennent recevoir ses instructions. Anciennement, comme aujourd’hui encore dans plusieurs pays de l’Orient, les écoliers étaient assis aux pieds de leurs maîtres. Comparer à Actes des Apôtres, 22, 3. Cependant cette locution pourrait signifier ceux qui lui sont soumis, comme porte la version grecque.]
4 Moïse nous a donné la loi, héritage de tout le peuple de Jacob.
5 Dieu sera roi de Jacob (chez le peuple très juste), tant qu’il aura le cœur droit, les princes du peuple étant unis avec les tribus d’Israël.[33.5 Il sera roi ; l’hébreu porte et il fut roi ; ce que la plupart des interprètes juifs et chrétiens entendent de Moïse, qui, sans porter le nom de roi, en eut toute l’autorité et toutes les prérogatives. D’ailleurs le terme traduit dans la Vulgate pour roi, signifie aussi gouverneur, chef, qui commande. Plusieurs traduisent : Elle (la loi) sera roi, tiendra lieu de roi ; mais le texte original s’oppose à cette interprétation. ― Chez le peuple très juste. Voir Deutéronome, 32, 15.]
6 Que Ruben vive, et qu’il ne meure pas ; mais qu’il soit en petit nombre.
7 Voici la bénédiction de Juda : Seigneur, écoutez la voix de Juda, et donnez-lui parmi son peuple (la part que vous lui avez destinée) ; ses mains combattront pour Israël, et il sera son protecteur contre ceux qui l’attaqueront.
8 Il dit aussi à Lévi : O Dieu, votre perfection et votre doctrine a été donnée au saint homme que vous avez choisi, que vous avez éprouvé dans la tentation, et que vous avez jugé auprès des eaux de contradiction ;[33.8 Votre perfection et votre doctrine. Comparer à Exode, 28, 30. ― A l’homme, etc. ; c’est-à-dire à Aaron. ― Que vous avez éprouvé, etc. L’hébreu porte : Que vous avez éprouvé par épreuve, ou en l’éprouvant ; genre de pléonasme qu’on rencontre à chaque page de la Bible. ― Eaux de contradiction. Voir Nombres, 20, 13.]
9 qui a dit à son père et à sa mère : Je ne vous connais point ; et à ses frères : Je ne sais qui vous êtes ; et ils n’ont point connu leurs propres enfants. Voila ceux qui ont exécuté votre parole, et qui ont gardé votre alliance,[33.9 Ils n’ont pas connu leurs enfants ; ils n’ont pas été touchés de compassion pour eux, lorsqu’il s’est agi de venger l’outrage fait au Seigneur. (voir Exode, 32, 27-28).]
10 qui ont observé vos ordonnances, ô Jacob, et votre loi, ô Israël. Voilà, Seigneur, ceux qui offriront de l’encens au temps de votre colère, et qui mettront l’holocauste sur votre autel.[33.10 Vos ordonnances, etc. Ces mots forment évidemment un des compléments du verbe ont observé du verset précédent, et sont en apposition avec parole et alliance du même verset 9 ; d’où le sens est : Ceux-là ont gardé votre parole, et ont observé votre alliance, qui ne sont autre chose que vos ordonnances, ô Jacob, et votre loi, ô Israël. Quelques traducteurs, abandonnant la Vulgate, ont rendu conformément à l’hébreu : Ils ont enseigné vos ordonnances à Jacob et votre loi à Israël.]
11 Bénissez sa force, Seigneur, et recevez les œuvres de ses mains. Frappez le dos de ses ennemis, et que ceux qui le haïssent tombent sans pouvoir se relever.
12 Moïse dit aussi à Benjamin : Celui qui est le bien-aimé du Seigneur habitera auprès de lui avec confiance. Le Seigneur habitera au milieu de lui tout le jour comme dans la (une) chambre nuptiale, et il se reposera entre ses bras.
13 Moïse dit aussi à Joseph : Que la terre de Joseph soit remplie des bénédictions du Seigneur, des fruits du ciel, de la rosée et des sources d’eaux cachées sous la terre
14 des fruits produits par l’influence du soleil et de la lune ;
15 des fruits qui croissent au sommet des montagnes anciennes et sur les collines éternelles ;
16 de tous les grains et de toute l’abondance de la terre. Que la bénédiction de celui qui a (ap)paru dans le buisson ardent vienne sur la tête de Joseph, sur le haut de la tête de celui qui a été comme un (est) nazaréen entre ses frères.[33.16 Voir Exode, 3, 2.]
17 Par sa beauté il ressemble au premier-né du taureau ; ses cornes sont comme celles du rhinocéros : avec elles, il lancera en l’air tous les peuples jusqu’aux extrémités de la terre. Telles seront les troupes innombrables d’Ephraïm et les milliers de Manassé.[33.17 Les cornes du rhinocéros sont ses cornes. Les montagnes d’Ephraïm, héritage des enfants de Joseph, leur donnèrent la force prédite par Moïse. Juda devait garder le sud, comme un lion caché dans sa forteresse de Sion ; Ephraïm, son rival, devait défendre le nord, semblable au taureau et au rhinocéros (ou plutôt au buffle), moins belliqueux mais non moins puissant. Les chemins de communication entre le nord et le sud de la Palestine par la plaine d’Esdrelon, passaient par les défilés appartenant à Manassé.]
18 Moïse dit ensuite à Zabulon : Réjouis-toi, Zabulon, dans ta sortie, et toi, Issachar, dans tes tentes (tabernacles).[33.18 Dans ta sortie ; c’est-à-dire tes excursions, ta navigation.]
19 Vos enfants (Ils) appelleront les (des) peuples sur la montagne, où ils immoleront des victimes de justice. Ils suceront comme le lait les richesses de la mer, et les trésors cachés dans le sable.[33.19 Les trésors, le verre fabriqué par les Phéniciens, cachés dans le sable du Bélus.]
20 Moïse dit à Gad : Gad a été comblé de bénédictions ; il s’est reposé comme un lion, il a saisi le bras et la tête de sa proie.[33.20 Comme un lion. Gad eut quelque chose du caractère du lion de Juda. Il habita, comme un lion, dans les forêts, au sud du Jaboc, à l’est du Jourdain. Du temps de David, il est mentionné pour sa vaillance.]
21 (Et) Il a reconnu sa principauté (primauté) en ce que le docteur d’Israël devait être déposé dans sa terre. Il a marché avec les princes de son peuple, et a observé à l’égard (avec) d’Israël les lois du Seigneur et les ordres qu’on lui avait prescrits.[33.21 Ce docteur est, selon l’opinion commune, Moïse, qui fut enterré au-delà de Jourdain, où la tribu de Gad avait son partage.]
22 Moïse dit ensuite à Dan : Dan est comme un jeune lion ; il se répandra de Basan, et il s’étendra au loin.[33.22 Basan. Voir Nombres, 21, 33.]
23 Moïse dit aussi à Nephtali : Nephtali jouira de tout en abondance, il sera comblé des bénédictions du Seigneur ; il possédera la mer et le midi.
24 Il dit ensuite à Aser : Qu’Aser soit béni entre tous les enfants d’Israël, qu’il soit agréable à ses frères, et qu’il trempe son pied dans l’huile.[33.24 Dans l’huile. Voir Genèse, note, 49.20.]
25 Sa chaussure sera de fer et d’airain. Les jours de ta vieillesse, ô Aser, seront comme ceux de ta jeunesse.
26 Il n’y a pas d’autre Dieu semblable au Dieu du peuple très droit. Votre protecteur est celui qui monte au plus haut des cieux. C’est par sa toute-puissance (magnificence) qu’il règle le cours des nuées.[33.26 Du peuple très juste. Voir Deutéronome, 32, 15.]
27 Sa demeure est au plus (en) haut (des cieux), et au-dessous il fait sentir les effets de son bras éternel. Il fera fuir devant toi tes ennemis, et il leur dira : Soyez réduits en poudre (Sois écrasé).
28 Israël habitera seul, dans une pleine assurance. L’œil de Jacob verra sa (une) terre pleine de blé et de vin, et l’air sera (les cieux seront) obscurci(s) par la rosée.
29 Tu es heureux, ô Israël. Qui est semblable à toi, ô peuple qui trouves ton salut dans le Seigneur ? Il te sert de bouclier pour te défendre, et d’épée pour te procurer une glorieuse victoire. Tes ennemis refuseront de te reconnaître, mais tu fouleras leurs têtes (cous) sous tes pieds.

Cette Bible est dans le domaine public.