×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /  Vigouroux  /  Nombres 25.7     

Nombres 25.7
Vigouroux


Idolâtrie dans les plaines de Moab

1 (Or) En ce temps-là, Israël demeurait à Settim, et le peuple tomba dans la fornication avec les filles de Moab.[25.1 Settim, à l’est du Jourdain, vis-à-vis de Galgala et de Jéricho placées de l’autre côté du fleuve.]
2 Elles appelèrent les Israélites à leurs sacrifices, et ils en mangèrent, et ils adorèrent leurs dieux
3 et Israël se consacra (s’initia) au culte de Béelphégor. C’est pourquoi le Seigneur, irrité,[25.3 Voir Josué, 22, 17 ; Psaumes, 105, 28. ― Béelphégor, nom d’un Baal particulier. Voir Juges, note 6.25.]
4 dit à Moïse : Prends tous les princes du peuple, et pends-les à des potences en plein jour, afin que ma fureur ne tombe point sur Israël.[25.4 Voir Deutéronome, 4, 3. ― A la face du soleil. Selon la loi, les cadavres ne devaient demeurer à la potence que jusqu’au coucher du soleil. Voir Deutéronome, 21, 23 ; Josué, 8, 29 ; 10, 27.]
5 Moïse dit donc aux juges d’Israël : Que chacun tue ceux de ses proches qui se sont consacrés au culte de Béelphégor.[25.5 Voir Exode, 32, 27.]
6 En ce même temps, il arriva qu’un des enfants d’Israël entra dans la tente d’une Madianite, femme débauchée, à la vue de Moïse et de tous les enfants d’Israël, qui pleuraient devant la porte du tabernacle.
7 Ce que Phinées, fils d’Eléazar, qui était fils du grand-prêtre Aaron, ayant vu, il se leva du milieu du peuple ; et ayant pris un poignard,[25.7 Voir Psaumes, 105, 30 ; 1 Machabées, 2, 26 ; 1 Corinthiens, 10, 8.]
8 il entra après l’Israélite dans ce lieu infâme (la tente de prostitution) ; et il les perça tous deux, l’homme et la femme, d’un même coup dans les parties cachées ; et la plaie dont les enfants d’Israël avaient été frappés cessa (aussitôt).
9 Il y eut alors vingt-quatre mille hommes qui furent tués.[25.9 Au lieu de vingt-quatre mille, saint Paul, faisant allusion à cet événement, ne compte que vingt-trois mille morts ; mais l’apôtre parle sans doute des Israélites qui périrent par la peste, et nullement de ceux que les juges firent mourir.]
10 Et le Seigneur dit à Moïse :
11 Phinées, fils d’Eléazar, fils (du grand-prêtre) d’Aaron, a détourné ma colère des enfants d’Israël ; parce qu’il a été animé de mon zèle contre eux, pour m’empêcher d’exterminer moi-même les enfants d’Israël dans la fureur de mon zèle.
12 C’est pourquoi dis-lui que je lui donne la paix de mon alliance,[25.12 Voir Ecclésiastique, 45, 30 ; 1 Machabées, 2, 54.]
13 et que le sacerdoce lui sera donné, à lui et à sa race (postérité), par un pacte éternel, parce qu’il a été zélé pour son Dieu, et qu’il a expié le crime des enfants d’Israël.
14 Or l’Israélite qui fut tué avec la Madianite s’appelait Zambri, fils de Salu, et il était chef d’une des familles de la tribu de Siméon.
15 Et la femme madianite qui fut tuée avec lui se nommait Cozbi, et était fille de Sur, l’un des plus grands princes parmi les Madianites.
16 Le Seigneur parla encore à Moïse, et lui dit :
17 Faites sentir aux Madianites que vous êtes leurs ennemis, et faites-les passer au fil de l’épée (frappez-les),[25.17 Voir Nombres, 31, 2.]
18 parce qu’ils vous ont aussi traités vous-mêmes en ennemis, et vous ont séduits artificieusement par l’idole de Phogor et par Cozbi, leur sœur, fille du prince de Madian, qui fut frappée au jour de la plaie à cause du sacrilège de Phogor. [25.18 Phogor, pour Béelphégor. Voir Nombres, 5, 3.]

Cette Bible est dans le domaine public.