×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /   /  Exode 2.8     

Exode 2.8
Vigouroux


Naissance et fuite de Moïse

1 Quelques temps après, un homme de la maison de Lévi ayant épousé une femme de la tribu (sa race),[2.1 Voir Exode, 6, 20.]
2 sa femme conçut et enfanta un fils, et, voyant qu’il était beau, elle le cacha pendant trois mois.[2.2 Voir Hébreux, 11, 23.]
3 Mais comme elle vit qu’elle ne pouvait plus tenir la chose secrète, elle prit un panier de jonc, et, l’ayant enduit de bitume et de poix, elle mit dedans le petit enfant, l’exposa parmi les roseaux de la rive du fleuve,[2.3 Du fleuve du Nil, sans doute sur la branche tanitique, près de la ville de Tanis.]
4 et fit tenir sa sœur à quelque distance, pour voir ce qui arriverait.
5 Or voici que la fille du (de) Pharaon vint au fleuve pour se baigner, accompagnée de ses suivantes, qui marchaient le long du bord de l’eau. Et, ayant aperçu ce panier parmi les roseaux, elle envoya une de ses filles qui le lui apporta.[2.5 Voir Actes des Apôtres, 7, 21 ; Hébreux, 11, 23. ― Ses jeunes filles ; les filles attachées à son service. ― La fille de Pharaon s’appelait, d’après la tradition juive, Thermonthis. Elle était probablement fille de Séti Ier, père de Ramsès II.]
6 Elle l’ouvrit, et, trouvant dedans ce petit enfant qui criait, elle fut touchée de compassion, et elle dit : C’est un des enfants des Hébreux.
7 La sœur de l’enfant, s’étant approchée, lui dit : Vous plaît-il que je vous aille chercher une femme des Hébreux qui puisse nourrir ce petit enfant ?
8 Elle lui répondit : Va. La jeune fille s’en alla donc, et fit venir sa mère.
9 La fille du (de) Pharaon lui dit : Prends cet enfant et nourris-le-moi, et je t’en récompenserai. La mère prit l’enfant et le nourrit ; et lorsqu’il fut assez fort, elle le donna à la fille du (de) Pharaon
10 qui l’adopta pour son fils et le nomma Moïse ; car, disait-elle, je l’ai tiré de l’eau.
11 En ces jours, lorsque Moïse fut devenu grand, il sortit pour aller voir ses frères. Il vit leur affliction et un Egyptien qui frappait un Hébreu d’entre ses frères.[2.11 Voir Hébreux, 11, 24.]
12 Il regarda de côté et d’autre, et, ne voyant personne auprès de lui, il tua l’Egyptien et le cacha dans le sable.
13 Le lendemain, il trouva deux Hébreux qui se querellaient, et il dit à celui qui outrageait l’autre : Pourquoi frappes-tu ton frère ?
14 Cet homme répondit : Qui t’a établi chef et juge sur nous ? Est-ce que tu veux me tuer, comme tu as tué hier un (l’) Egyptien ? Moïse eut peur, et il dit : Comment cela s’est-il découvert ?
15 Le (Cependant) Pharaon, en ayant été averti, cherchait à faire mourir Moïse. Mais celui-ci se cacha et s’enfuit au pays de Madian, où il s’arrêta, et s’assit près d’un puits.
16 Or le prêtre de Madian avait sept filles, qui, étant venues pour puiser de l’eau et en ayant rempli les canaux, voulaient faire boire les troupeaux de leur père.
17 Mais des pasteurs, étant survenus, les chassèrent. Alors Moïse, se levant et prenant la défense de ces filles, fit boire leurs brebis.
18 Lorsqu’elles furent retournées chez Raguel leur père, il leur dit : Pourquoi êtes-vous revenues plus tôt qu’à l’ordinaire ?[2.18 Quelques-uns croient que Raguel était l’aïeul de ces filles, et père de Jéthro, nommé au chapitre suivant, verset 1 et au chapitre, 18, verset 1 ; mais la plupart pensent que c’était un seul personnage qui portait deux noms. On lèverait facilement les difficultés qu’occasionne la confusion de ces deux noms, si on admettait, ce que plus d’une raison semble prouver d’ailleurs, que Jéthro était fils de Raguel, et par conséquent beau-frère de Moïse.]
19 Elles lui répondirent : Un Egyptien nous a délivrées de la violence des pasteurs, et il a même tiré de l’eau avec nous et a donné à boire à nos brebis.
20 Où est-il ? dit leur père. Pourquoi avez-vous laissé aller cet homme ? Appelez-le, afin que nous le fassions manger.[2.20 Afin qu’il mange du pain ; hébraïsme, pour prendre de la nourriture, faire un repas.]
21 Moïse lui jura donc qu’il demeurerait avec lui. Il épousa ensuite sa fille, qui s’appelait Séphora.[2.21 Voir Exode, 18, 2-3 ; 1 Paralipomènes, 23, 15.]
22 Et elle lui enfanta un fils, qu’il nomma Gersam, en disant : J’ai été voyageur dans une terre étrangère. Elle eut encore un autre fils, qu’il nomma Eliézer, en disant : Le Dieu de mon père, qui est mon protecteur, m’a délivré de la main du (de) Pharaon.

Appel de Moïse

23 Longtemps après, le roi d’Egypte mourut, et les enfants d’Israël, gémissant sous le poids des ouvrages qui les accablaient, poussèrent de grands cris, et ces cris, que tirait d’eux l’excès de leurs travaux, s’élevèrent jusqu’à Dieu.[2.23 Le roi d’Egypte Ramsès II mourut. Il eut pour successeur son fils Menephtah Ier, le treizième de ses enfants ; les douze aînés étaient morts avant leur père.]
24 (Et) Il entendit leurs gémissements, et il se souvint de l’alliance qu’il avait faite avec Abraham, Isaac et Jacob.
25 Et le Seigneur regarda favorablement les enfants d’Israël, et il les reconnut pour son peuple.

Cette Bible est dans le domaine public.