×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /  Vigouroux  / Psaume 88.13     

Psaumes 88.13
Vigouroux


Lamentation dans le malheur

1 Instruction (Intelligence) d’Ethan l’Ezrahite.[88.1 Intelligence à Ethan l’Ezrahite. Comparer au titre du psaume précédent et à 3 Rois, 4, 31. ― La date de ce psaume est incertaine. On l’a rapporté à l’poque de la révolte d’Absalom, au temps de l’invasion de Sennachérib et aux règnes de Joakim, de Jéchonias ou de Sédécias. On peut le placer avec plus vraisemblance au moment de l’invasion de Sésac, pharaon d’Egypte, sous Roboam, voir 3 Rois, chapitre 14 ; 2 Paralipomènes, chapitre 12. ― La poésie est élevée, vive, colorée. ― Trois parties bien distinctes : 1° versets 2 à 19 : le Psalmiste célèbre les bienfaits de Dieu envers la maison de David pour exciter sa confiance en lui ; 2°, versets 20 à 38, il rappelle les promesses divines à la famille royale, afin de préparer la prière finale ; 3° versets 39 à 52, il fait un tableau saisissant de l’état de désolation dans lequel est le royaume et implore le salut. ― Le verset 53 est la doxologie qui termine le livre 3e de la collection des Psaumes.]
2 Je chanterai éternellement les miséricordes du Seigneur ; de génération en génération ma bouche annoncera votre vérité.[88.2 ; 88.5 Toutes les générations, littéralement et par hébraïsme, génération et génération.]
3 Car vous avez dit : La miséricorde s’élèvera comme un édifice éternel (fondée éternellement) dans les cieux ; votre vérité y sera solidement établie.[88.3 Sera affermie ; solidement établie ; littéralement sera préparée. L’hébreu a les deux significations ; mais c’est évidemment la première qui convient ici et au verset 5 ; elle est exigée par le parallélisme, qui fait loi pour l’explication des livres prophétiques de la Bible.] [88.3 ; 88.6 Votre vérité ; c’est-à-dire votre fidélité à tenir vos promesses.]
4 J’ai contracté une alliance avec mes élus ; j’ai fait ce serment (juré) à David, mon serviteur :[88.4 Voir 2 Rois, 7, 12.]
5 Je conserverai éternellement ta race, et j’affermirai (fonderai) ton trône pour toutes les générations.
6 Les cieux publieront vos merveilles, Seigneur, et votre vérité dans l’assemblée des saints.
7 Car qui, dans les cieux (nues), sera égal au Seigneur ? et qui sera semblable à Dieu parmi les fils de Dieu ?[88.7 Les fils de Dieu, dans le style de l’Ecriture, se dit ordinairement des anges, surtout lorsqu’on parle des cieux.]
8 (Le) Dieu, qui est glorifié dans l’assemblée des saints, est plus grand et plus redoutable que tous ceux qui l’environnent.
9 Seigneur, Dieu des armées, qui est semblable à vous ? Vous êtes puissant, Seigneur, et votre (la) vérité vous environne (est autour de vous).
10 Vous dominez sur la puissance de la mer, et vous apaisez le mouvement de ses flots.
11 Vous avez humilié l’orgueilleux (un superbe), comme un blessé (mortellement) ; vous avez, par la force de votre bras, dispersé vos ennemis.[88.11 Un superbe. Voir Psaumes, 86, 4.]
12 A vous sont les cieux, et à vous la terre ; c’est vous qui avez fondé l’univers (le globe de la terre) et tout ce qu’il contient ;[88.12 Voir Genèse, 1, 1.]
13 vous avez créé l’aquilon et la mer. Le Thabor et l’Hermon tressaille(ero)nt d’allégresse à votre nom ;[88.13 Le Thabor. Voir Juges, 4, 6. ― L’Hermon, chaîne de montagnes, au nord de la Palestine.]
14 votre bras est armé de puissance (puissant). Que votre main s’affermisse, et que votre droite s’élève (soit exaltée).[88.14 Puissant ; littéralement et par hébraïsme, avec puissance. Voir milieu des Observations préliminaires, 1°.]
15 La justice et l’équité (le jugement) sont l’appui de votre trône. La miséricorde et la vérité marcheront devant votre face.[88.15 La base ; littéralement la préparation. Comparer au verset 2.]
16 (Bien)Heureux le peuple qui connaît les acclamations joyeuses (sait se réjouir en vous). Seigneur, ils marcheront à la lumière de votre visage ;
17 ils se réjouiront tout le jour en votre nom, et ils seront élevés (exaltés) par votre justice.
18 Car vous êtes la gloire de leur force (puissance), et c’est sur votre bonté que s’élèvera notre puissance (bienveillance que notre corne sera exaltée).[88.18 Corne ; c’est-à-dire force. Voir Psaumes, 17, 3.]
19 Car c’est le Seigneur qui nous soutient (nous a pris sous sa protection) ; c’est le saint d’Israël, notre roi.[88.19 Sous sa protection. Ces mots, qui ne se lisent ni dans la Vulgate, ni dans les Septante, sont indiqués suffisamment par le texte hébreu, qui porte à la lettre : Parce que Jéhova est notre bouclier, et le saint d’Israël, notre roi. Or, en hébreu bouclier se prend très souvent pour Dieu protecteur, protection divine. ― Quant aux mots le saint d’Israël (c’est-à-dire Dieu), notre roi ; ils forment un second sujet grammatical du verbe il a pris. Toute autre analyse serait évidemment contraire à la Vulgate, aux Septante et à la version latine qui se trouve dans les œuvres de saint Jérôme, car le savant Père y dit expressément : « C’est du Seigneur et du saint d’Israël que vient notre protection : Qui a Domino est protectio nostra et a sancto Israel rege nostro. »]
20 Alors vous avez parlé dans une vision à vos saints, et vous avez dit : J’ai prêté mon secours à un homme puissant, et j’ai élevé (exalté) celui que j’ai choisi du milieu de mon peuple.[88.20 Alors ; c’est-à-dire au temps de la promesse mentionnée aux versets 3 et 4, promesse sur laquelle le Psalmiste revient après une longue digression, et qu’il présente avec plus de détail. ― A vos saints prophètes, Samuel, Nathan et Gad.]
21 J’ai trouvé David, mon serviteur ; je l’ai oint de mon huile sainte.[88.21 Voir 1 Rois, 16, vv. 1, 12 ; Actes des Apôtres, 13, 22. ― J’ai trouvé, etc. Voir 1 Rois, 16, 11-13.]
22 Car ma main l’assistera, et mon bras le fortifiera.
23 L’ennemi (Un) n’aura jamais l’avantage sur (ne pourra rien contre) lui, et le (un) fils d’iniquité ne pourra lui nuire.
24 Et je taillerai ses ennemis en pièces devant lui, et je mettrai en fuite ceux qui le haïssent.
25 Ma vérité et ma miséricorde seront avec lui, et par mon nom s’élèvera sa puissance (sera exaltée sa corne).[88.25 Corne ; c’est-à-dire force. Voir Psaumes, 17, 3.]
26 Et j’étendrai sa main sur la mer, et sa droite sur les fleuves.
27 Il m’invoquera : Vous êtes mon père, mon Dieu, et l’auteur (le garant) de mon salut.
28 Et moi, je ferai de lui le (mon) premier-né, le (et) plus élevé des (que les) rois de la terre.[88.28 Premier-né signifie ici, comme en plusieurs autres passages de l’Ecriture, un fils bien-aimé, préféré par le père à ses autres enfants ou distingué par quelque glorieuse prérogative. Comparer à Exode, 4, 22 ; Ecclésiastique, 36, 14.]
29 Je lui conserverai éternellement ma miséricorde, et mon alliance avec lui sera inviolable (fidèle).[88.29 Et mon alliance, etc. ; j’observerai fidèlement l’alliance que j’ai faite avec lui.]
30 Et je ferai subsister sa race durant tous les siècles, et son trône autant que les cieux (comme les jours du ciel).[88.30 Et j’établirai… son trône, de manière qu’il dure autant que le ciel. Ces paroles ne conviennent qu’au règne de Jésus-Christ.]
31 Que (Mais) si ses enfants (fils) abandonnent ma loi, et s’ils ne marchent point dans mes préceptes (jugements) ;
32 s’ils violent mes (justes) ordonnances, et ne gardent point mes commandements
33 je visiterai avec la verge leurs iniquités, et leurs péchés par des coups (fléaux) ;
34 mais je ne lui retirerai pas ma miséricorde, et je ne trahirai pas ma vérité.
35 Et je ne violerai pas mon alliance, et je ne rendrai pas vaines les paroles sorties de mes lèvres (ma bouche).[88.35 Je ne profanerai point, par une violation.]
36 Je l’ai une fois juré par ma sainteté, et (que) je ne mentirai point à David :[88.36 Une fois pour toutes ; c’est-à-dire irrévocablement. ― Par ma sainteté ; par mon saint nom.]
37 Sa race demeurera éternellement.
38 Et son trône sera comme le soleil en ma présence, et comme la (pleine) lune qui subsistera à jamais, et (comme) le témoin qui est au ciel est fidèle.[88.38 Et son trône, etc. Voir 2 Rois, 7, 16. ― Et comme le témoin fidèle dans le ciel. Ce témoin fidèle est probablement l’arc-en-ciel, qui est un signe de l’alliance de Dieu avec les hommes. Comparer à Genèse, 9, 9-16.]
39 Et pourtant vous avez rejeté et méprisé ; vous avez repoussé votre oint (Christ).[88.39 Plusieurs expliquent ce verset de Sédécias, dernier roi de Juda, conduit en captivité, et mort à Babylone ; mais d’autres l’entendent du Messie, qui devait délivrer la nation juive.]
40 Vous avez détruit l’alliance faite avec votre serviteur ; vous avez profané en le jetant à terre son diadème sacré (sur la terre son sanctuaire).[88.40 Vous avez profané, etc. Comparer à Psaumes, 73, 7.]
41 Vous avez abattu toutes ses clôtures (haies) ; vous avez rempli de frayeur ses forteresses.
42 Tous ceux qui passaient par le chemin l’ont pillé, et il est devenu l’opprobre de ses voisins.
43 Vous avez élevé la droite de ses oppresseurs ; vous avez réjoui tous ses ennemis.
44 Vous avez enlevé toute force à (détourné l’aide de) son glaive, et vous ne l’avez pas secouru dans la guerre.[88.44 Vous avez détourné l’aide de son glaive ; c’est-à-dire vous avez rendu ses armes impuissantes et inutiles.]
45 Vous l’avez dépouillé de son éclat, et vous avez brisé son trône contre la terre.
46 Vous avez abrégé les jours de son règne ; vous l’avez couvert d’ignominie.
47 Jusques à quand, Seigneur, vous détournerez-vous à jamais (détournerez-vous entièrement votre face) ? Jusques à quand votre colère s’embrasera-t-elle comme le (un) feu ?
48 Rappelez-vous ce qu’est ma vie (mon être) ; car est-ce pour le néant (en vain) que vous avez créé tous les enfants (fils) des hommes ?[88.48 Les fils des hommes ; hébraïsme, pour les hommes.]
49 Quel est l’homme qui pourra vivre sans voir la mort, et qui arrachera son âme à la puissance (de la main) de l’enfer ?[88.49 Ne verra pas ; hébraïsme, pour n’éprouvera pas.]
50 Où sont, Seigneur, vos anciennes miséricordes, que vous avez jurées à David au nom de votre vérité ?[88.50 Voir 2 Rois, 7, 11.]
51 Souvenez-vous, Seigneur, de l’opprobre de vos serviteurs ; je l’ai tenu caché (j’ai gardé) dans mon sein ; il venait de nations nombreuses.
52 Souvenez-vous au reproche de (ce que) vos ennemis (ont reproché), Seigneur, du reproche qu’ils ont fait au sujet de votre changement à l’égard de votre oint (Christ).[88.52 Le changement de votre Christ ; le changement de vos dispositions envers votre Christ, en ne lui accordant point le règne éternel que vous lui aviez promis.]
53 Béni soit le Seigneur à jamais. Ainsi soit-il, ainsi soit-il.

Cette Bible est dans le domaine public.