×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Jérémie 52.11     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Jérémie 52.11
Traduction œcuménique de la Bible


Récit de la chute de Jérusalem

Siège et prise de Jérusalem

1 Sédécias avait vingt et un ans à son avènement et il régna onze ans à Jérusalem ; le nom de sa mère était Hamoutal, fille de Yirmeyahou de Livna.
2 Il fit ce qui déplaît au Seigneur, exactement comme avait fait Yoyaqim.
3 Ce qui se passa à Jérusalem et en Juda provoqua la colère du Seigneur à tel point qu’il les rejeta loin de lui.
Sédécias se révolta contre le roi de Babylone.
4 En la neuvième année du règne de Sédécias, au dixième mois, le dix du mois, Nabuchodonosor, roi de Babylone, arriva, lui et toutes ses troupes, devant Jérusalem ; ils prirent position contre elle et construisirent tout autour des terrassements.
5 La ville soutint le siège jusqu’à la onzième année du roi Sédécias.
6 Le quatrième mois, le neuf du mois, tandis que la famine sévissait dans la ville et que même les bourgeois n’avaient plus de nourriture,
7 une brèche fut ouverte dans la ville. Tous les combattants s’enfuirent en quittant la ville de nuit, par la porte entre les deux murs près du jardin du roi — bien que les Chaldéens fussent établis autour de la ville ; et ils prirent le chemin de la Araba.
8 Les troupes chaldéennes poursuivirent le roi et rattrapèrent Sédécias dans la plaine de Jéricho ; toutes ses troupes, en déroute, l’avaient abandonné.
9 Les Chaldéens saisirent le roi et le firent monter à Rivla, dans le pays Hamath, au roi de Babylone qui lui annonça ses décisions.
10 Le roi de Babylone fit égorger les fils de Sédécias, sous les yeux de celui-ci. Il fit de même égorger à Rivla tous les fonctionnaires de Juda.
11 Puis il creva les yeux de Sédécias et le lia avec une double chaîne de bronze. Le roi de Babylone le fit emmener à Babylone et le jeta en prison jusqu’à sa mort.
12 Le cinquième mois, le dix du mois, la dix-neuvième année du règne de Nabuchodonosor roi de Babylone, Nebouzaradân chef de la garde personnelle, de l’entourage immédiat du roi de Babylone, arriva à Jérusalem.
13 Il mit le feu au Temple et au palais ainsi qu’à toutes les maisons de Jérusalem, du moins à celles des personnes haut placées.
14 Quant aux murailles de Jérusalem, elles furent renversées sur tout le pourtour par les troupes chaldéennes, sous le commandement du chef de la garde personnelle.
15 Les bourgeois qui restaient encore dans la ville, les déserteurs qui s’étaient rendus au roi de Babylone et le reste des artisans, Nebouzaradân, chef de la garde personnelle, les déporta,
16 mais il laissa une partie des petites gens du pays pour cultiver les vergers et les champs.
17 Quant aux colonnes de bronze du Temple, aux bases roulantes, ainsi qu’à la Mer de bronze de la Maison du Seigneur, les Chaldéens les mirent en morceaux et ils en transportèrent tout le bronze à Babylone.
18 Ils prirent les chaudrons, les pelles, les mouchettes, les coupes à aspersion, les gobelets et tous les ustensiles de bronze employés dans le culte.
19 Le chef de la garde personnelle prit encore les bassins, les cassolettes, les coupes à aspersion, les chaudrons, les chandeliers, les gobelets, ainsi que les bols, tant en or qu’en argent.
20 Les deux colonnes, la Mer — il n’y en avait qu’une — , les douze bœufs de bronze qui supportaient les bases roulantes que le roi Salomon avait faites pour le Temple : impossible d’évaluer le poids de leur bronze, celui de tous ces ustensiles.
21 La hauteur de la première colonne était de dix-huit coudées, sa circonférence de douze coudées, son épaisseur de quatre doigts, et elle était creuse.
22 Elle était surmontée d’un chapiteau de bronze dont la hauteur était de cinq coudées, et qui était entouré d’entrelacs et de grenades, le tout en bronze ; la deuxième avait mêmes dimensions et mêmes grenades.
23 Il y avait quatre-vingt-seize grenades, elles étaient en relief ; il y avait cent grenades sur les entrelacs tout autour.
24 Le chef de la garde personnelle prit Seraya, le prêtre en chef, et Cefanya, le prêtre en second, ainsi que les trois huissiers.
25 Il prit dans la ville un fonctionnaire qui était responsable des combattants et sept hommes de l’entourage du roi, qui se trouvaient dans la ville, ainsi que le secrétaire du chef de l’armée chargé de mobiliser la milice, et, parmi elle, soixante hommes qui se trouvaient à l’intérieur de la ville.
26 Nebouzaradân, chef de la garde personnelle, les prit et les amena au roi de Babylone, à Rivla.
27 Le roi de Babylone les condamna à mort et les fit exécuter à Rivla dans le pays de Hamath. C’est ainsi que Juda fut déporté loin de sa terre.
28 Voici le nombre des gens que Nabuchodonosor fit déporter en l’an sept : 3 023 Judéens.
29 Et dans la dix-huitième année du roi Nabuchodonosor : de Jérusalem, 832 personnes.
30 Enfin, en l’an vingt-trois de Nabuchodonosor, Nebouzaradân, le chef de la garde personnelle fit déporter 745 Judéens. Au total 4 600 personnes.
31 Mais la trente-septième année de la déportation de Yoyakîn, roi de Juda, le douzième mois, le vingt-cinq du mois, Ewil-Mérodak, roi de Babylone, l’année même de son accession au trône, gracia Yoyakîn, roi de Juda, et le fit sortir de prison.
32 Il lui parla en ami et lui donna la préséance parmi les rois qui partageaient son sort.
33 Il lui fit quitter ses vêtements de prisonnier, et Yoyakîn prit habituellement ses repas à la table du roi, tous les jours de sa vie.
34 Sa subsistance, la subsistance quotidienne, lui fut constamment assurée par le roi de Babylone, selon ses besoins de chaque jour, jusqu’à sa mort, tous les jours de sa vie.

Texte de la Traduction Œcuménique de la Bible 1988