×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Exode 2.25     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Exode 2.25
Traduction œcuménique de la Bible


Naissance et fuite de Moïse

1 Un homme de la famille de Lévi s’en alla prendre une fille de Lévi.
2 La femme conçut, enfanta un fils, vit qu’il était beau et le cacha pendant trois mois.
3 Ne pouvant le cacher plus longtemps, elle lui trouva une caisse en papyrus, l’enduisit de bitume et de poix, y mit l’enfant et la déposa dans les joncs sur le bord du Fleuve.
4 La sœur de l’enfant se posta à distance pour savoir ce qui lui adviendrait.
5 Or, la fille du Pharaon descendit se laver au Fleuve, tandis que ses suivantes marchaient le long du Fleuve. Elle vit la caisse parmi les joncs et envoya sa servante la prendre.
6 Elle ouvrit et regarda l’enfant : c’était un garçon qui pleurait. Elle eut pitié de lui : « C’est un enfant des Hébreux », dit-elle.
7 Sa sœur dit à la fille du Pharaon : « Veux-tu que j’aille appeler une nourrice chez les femmes des Hébreux ? Elle pourrait allaiter l’enfant pour toi. » —
8 « Va », lui dit la fille du Pharaon. Et la jeune fille appela la mère de l’enfant.
9 « Emmène cet enfant et allaite-le-moi, lui dit la fille du Pharaon, et c’est moi qui te donnerai un salaire. » La femme prit l’enfant et l’allaita.
10 L’enfant grandit, elle l’amena à la fille du Pharaon. Il devint pour elle un fils et elle lui donna le nom de Moïse, « car, dit-elle, je l’ai tiré des eaux ».
11 Or, en ces jours-là, Moïse, qui avait grandi, sortit vers ses frères et vit ce qu’étaient leurs corvées. Il vit un Égyptien frapper un Hébreu, un de ses frères.
12 S’étant tourné de tous côtés et voyant qu’il n’y avait personne, il frappa l’Égyptien et le dissimula dans le sable.
13 Le lendemain, il sortit de nouveau : voici que deux Hébreux s’empoignaient. Il dit au coupable : « Pourquoi frappes-tu ton prochain ? » —
14 « Qui t’a établi chef et juge sur nous ? dit l’homme. Penses-tu me tuer comme tu as tué l’Égyptien ? » Et Moïse prit peur et se dit : « L’affaire est donc connue ! »
15 Le Pharaon entendit parler de cette affaire et chercha à tuer Moïse. Mais Moïse s’enfuit de chez le Pharaon ; il s’établit en terre de Madiân et s’assit près du puits.
16 Le prêtre de Madiân avait sept filles. Elles vinrent puiser et remplir les auges pour abreuver le troupeau de leur père.
17 Les bergers vinrent les chasser. Alors Moïse se leva pour les secourir et il abreuva leur troupeau.
18 Elles revinrent près de Réouël, leur père, qui leur dit : « Pourquoi êtes-vous revenues si tôt, aujourd’hui ? »
19 Elles dirent : « Un Égyptien nous a délivrées de la main des bergers ; c’est même lui qui a puisé pour nous et qui a abreuvé le troupeau ! »
20 Il dit à ses filles : « Mais, où est-il ? Pourquoi avez-vous laissé là cet homme ? Appelez-le ! Qu’il mange ! »
21 Et Moïse accepta de s’établir près de cet homme, qui lui donna Cippora, sa fille.
22 Elle enfanta un fils ; il lui donna le nom de Guershom — Emigré-là — « car, dit-il, je suis devenu un émigré en terre étrangère ! »

Appel de Moïse

23 Au cours de cette longue période, le roi d’Égypte mourut. Les fils d’Israël gémirent du fond de la servitude et crièrent. Leur appel monta vers Dieu du fond de la servitude.
24 Dieu entendit leur plainte ; Dieu se souvint de son alliance avec Abraham, Isaac et Jacob.
25 Dieu vit les fils d’Israël ; Dieu se rendit compte...

Texte de la Traduction Œcuménique de la Bible 1988