Fermer le panneau de recherche

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /  Lausanne  / Esaïe 36.4     

Esaïe 36.4
Lausanne


Le règne d’Ézéchias

Invasion de Juda par Sanchérib

1 Et il arriva, la quatorzième année du roi Ezéchias, que Sanchérib, roi d’Assur, monta contre toutes les villes fortes de Juda et s’en saisit.
2 Et le roi d’Assur envoya Rabsçaké de Lakis à Jérusalem, vers le roi Ezéchias, avec des forces considérables, et il se tint près du canal de l’étang supérieur, sur la route du champ du Foulon.
3 Et Eliakim, fils de Hilkia, préposé sur la maison [du roi], sortit vers lui avec Scebna, le scribe, et Joach, fils d’Asaph, le rédacteur des Mémoires.
4 Et Rabsçaké leur dit : Dites, je vous prie, à Ezéchias : Ainsi dit le grand roi, le roi d’Assur : Quelle est cette confiance en laquelle tu te confies ?
5 Je dis : Ce ne sont que paroles des lèvres. [Il faut] conseil et force pour la guerre. En qui te confies-tu maintenant pour te révolter contre moi ?
6 Voici, tu te confies dans le bâton de ce roseau cassé, dans l’Égypte, qui, si quelqu’un s’appuie dessus, lui entre dans la main et la perce : tel est Pharaon, le roi d’Égypte, pour tous ceux qui se confient en lui.
7 Que si tu me dis : C’est en Jéhova, notre Dieu, que nous nous confions ;... n’est-ce pas lui dont Ezéchias a aboli les hauts-lieux et les autels, quand il a dit à Juda et à Jérusalem : Vous vous prosternerez devant cet autel-ci ?
8 Et maintenant engage-toi, je te prie, envers mon seigneur le roi d’Assur, et je te donnerai deux mille chevaux si tu peux te procurer [des gens] qui les montent.
9 Et comment ferais-tu tourner visage à un seul commandant des moindres esclaves de mon seigneur ? Mais tu te confies en l’Égypte pour avoir des chars et des cavaliers.
10 Et maintenant, est-ce sans Jéhova que je suis monté contre cette terre pour la détruire ? C’est Jéhova qui m’a dit : Monte vers cette terre et détruis-la.
11 Et Eliakim, et Scebna, et Joach, dirent à Rabsçaké : Veuille parler à tes esclaves en langue araméenne, car nous l’entendons, et ne nous parle pas en langue judaïque, aux oreilles du peuple qui est sur la muraille.
12 Et Rabsçaké dit : Est-ce à ton seigneur ou toi que mon seigneur m’a envoyé pour dire ces paroles ? N’est-ce pas aux gens qui se tiennent{Héb. qui sont assis} sur la muraille, pour manger leurs excréments et pour boire leur urine avec vous ?
13 Et Rabsçaké se tint [là] et cria à grande voix en langue judaïque, et dit : Écoutez les paroles du grand roi, du roi d’Assur !
14 Ainsi dit le roi : Qu’Ezéchias ne vous abuse point, car il ne pourra vous délivrer.
15 Et qu’Ezéchias ne vous fasse pas mettre confiance en Jéhova, en disant : Jéhova nous délivrera certainement ; cette ville ne sera point livrée en la main du roi d’Assur.
16 N’écoutez pas Ezéchias. Car ainsi dit le roi d’Assur : Faites la paix{Héb. faites une bénédiction.} avec moi et sortez vers moi ; et vous mangerez chacun de sa vigne et chacun de son figuier, et vous boirez chacun de l’eau de sa citerne,
17 jusqu’à ce que je vienne, et que je vous emmène{Héb. que je vous prenne.} dans une terre comme votre terre, une terre de blé et de moût, une terre de pain et de vignes.
18 Il ne faut pas qu’Ezéchias vous incite, en disant : Jéhova nous délivrera. Les dieux des nations ont-ils délivré chacun sa terre de la main du roi d’Assur ?
19 Où sont les dieux de Hamath et d’Arpad ? Où sont les dieux de Sépharvaïm ?
20 Et a-t-on même délivré Samarie de ma main ? Quels sont ceux de tous les dieux de ces pays-là{Héb. de ces terres-là.} qui ont délivré leur terre de ma main, pour que Jéhova délivre Jérusalem de ma main ?
21 Et ils se turent et ne lui répondirent pas un mot ; car il y avait un commandement du roi, disant : Vous ne lui répondrez point.
22 Et Eliakim, fils de Hilkia, préposé sur la maison, et Scebna, le scribe, et Joach, fils d’Asaph, le rédacteur des Mémoires, vinrent à Ezéchias avec leurs vêtements déchirés, et ils lui rapportèrent les paroles de Rabsçaké.

Cette Bible est dans le domaine public.