×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Iesha‘yahou 30     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Iesha‘yahou 30
André Chouraqui


Contre les partisans de Misraîm

1 Hoïe ! Fils dévoyés, harangue de IHVH-Adonaï, pour faire conseil et non de moi, pour fondre une fonte et non de mon souffle, pour accumuler faute sur faute.
2 Ils vont pour descendre en Misraîm mais, ma bouche, ils ne l’ont pas questionnée, pour se retrancher dans le retranchement de Pharaon, pour s’abriter dans l’ombre de Misraîm.
3 Le retranchement de Pharaon est pour vous un blêmissement ; l’abri, dans l’ombre de Misraîm, un opprobre.
4 Oui, ses chefs étant à So’ân, ses messagers atteindront Hanés.
5 Tous ont fait blêmir un peuple qui ne leur est pas utile, ni pour l’aide ni pour l’utilité ; oui, pour le blêmissement et la flétrissure même. Fils négateurs

Fils négateurs

6 Charge des bêtes du Nèguèb, en terre de détresse et de harcèlement, où sont la lionne et le félin, l’aspic et la saraph volant. Ils portent leurs fortunes à dos d’ânons, leurs trésors sur la bosse des chameaux. Pour le peuple, ils ne seront pas utiles.
7 Misraîm, une fumée, un vide pour aider ! Aussi, j’ai crié à celle-là : « Rahab, ils chôment ! »
8 Maintenant, viens ! Écris-le sur la tablette avec eux ; sur l’acte, grave-le ; c’est pour le dernier jour un témoin à jamais, jusqu’en pérennité.
9 Oui, c’est le peuple de la rébellion, des fils négateurs, des fils qui n’ont pas consenti à entendre la tora de IHVH-Adonaï ;
10 qui ont dit aux voyants : « Ne voyez pas ! », aux contemplatifs : « Ne voyez pas pour nous les évidences. Parlez-nous de flatteries, contemplez des fictions. »
11 Écartez-vous de la route, tendez hors de la voie, faites chômer, loin de nos faces, le sacré d’Israël. »

Le rejet de la parole

12 Aussi, ainsi dit le sacré d’Israël : À cause de votre rejet de cette parole, vous vous assurez sur le tortueux, sur le dévoiement ; vous vous y appuyez.
13 Aussi ce tort sera pour vous comme une brèche qui s’étend, s’étale dans le rempart, culmine, mais subitement, soudain, survient sa brisure,
14 sa brisure semblable à la brisure d’une carafe de potiers, cassée, sans compassion. Il ne se trouve pas de morceau en son concassage pour attraper le feu du brasier ou pour puiser l’eau d’une flaque.
15 Oui, ainsi dit Adonaï IHVH-Elohîms, le sacré d’Israël : « Dans la détente et le répit vous serez sauvés, votre héroïsme sera dans le calme et l’assurance. » Mais vous n’avez pas consenti.
16 Vous dites : « Non, car nous nous enfuirons à cheval ! » Ainsi vous vous enfuirez ! « Nous chevaucherons un coursier. » Mais vos pourchasseurs aussi seront légers.
17 Un millier, face à la menace face à la menace de cinq, vous vous enfuirez, jusqu’à ce que vous restiez comme un mât sur la tête d’une montagne, comme un fanion sur une colline. Ieroushalaîm libérée

Ieroushalaîm libérée

18 Aussi, IHVH-Adonaï attendra pour vous gracier, et ainsi il s’élèvera pour vous matricier ; oui, l’Elohîms du jugement, IHVH-Adonaï. En marche, tous ceux qui l’attendent !
19 Oui, un peuple habitera à Siôn, à Ieroushalaîm. Ne pleure pas, ne pleure pas ! À la voix de ta clameur, il te graciera, il te graciera. À t’entendre, il te répondra.
20 Adonaï vous a donné un pain de détresse, des eaux d’oppression. Mais ton enSeigneur ne se camoufle plus. Et ce sont tes yeux, ils voient ton enSeigneur.
21 Tes oreilles entendront une parole derrière toi pour dire : « Voilà la route, allez-y, soit à droite, soit à gauche. »
22 Vous déclarerez contaminé le placage des sculptures de ton argent, l’aphouda de la fonte de ton or. Tu les disperseras comme dolence. « Sors ! » leur diras-tu.
23 Il donnera la pluie pour ta semence avec laquelle tu ensemenceras la glèbe. Le pain, produit de la glèbe, sera moelleux et gras. Ce jour, ton cheptel pâturera une large prairie.
24 Les aurochs, les ânons, travailleurs de la glèbe, mangeront un mélange fermenté, vanné au tamis et au van.
25 Et c’est sur toute haute montagne, sur toute colline élevée, des canaux, des ruissellements d’eaux. Au jour de l’immense tuerie, dans l’écroulement des tours,
26 la lumière de la lune sera semblable à la lumière du soleil, et la lumière du soleil sera sept fois semblable à la lumière des sept jours, au jour où IHVH-Adonaï bandera la brisure de son peuple et guérira le choc de son coup. Ashour au crématoire

Ashour au crématoire

27 Voici, le nom de IHVH-Adonaï vient de loin, sa narine brûle, sa charge est lourde, ses lèvres sont remplies d’exaspération, sa langue est comme un feu dévorant.
28 Son souffle, comme un torrent, déferle et parvient jusqu’au cou, pour cribler les nations au crible vain, le mors d’égarement aux joues des peuples.
29 Le poème sera pour vous comme en la nuit où se consacre la fête, la joie du cœur comme celle du marcheur à la flûte, pour venir au mont de IHVH-Adonaï, vers le roc d’Israël.
30 IHVH-Adonaï fera entendre la majesté de sa voix, il fera voir le répit de son bras dans la rage de sa fulmination et la flamme d’un feu dévorant : détonation, trombe, pierre de grêle.
31 Oui, Ashour s’effare à la voix de IHVH-Adonaï ; il frappe au rameau.
32 Et c’est à tout passage de la branche, le châtiment que IHVH-Adonaï pose contre lui : tambours, et lyres, aux guerres, d’un balancement il guerroie contre lui.
33 Oui, le crématoire est préparé depuis hier ; lui aussi a été préparé pour Mèlèkh, le roi ; il s’est approfondi, élargi ; son bûcher, c’est beaucoup de feu, de bois. L’haleine de IHVH-Adonaï, comme un torrent de soufre, y brûle.

Cette Bible est dans le domaine public.