×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Noms 32     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Noms 32
André Chouraqui


Révolte au Sinaï

1 Le peuple voit que Moshè tarde à descendre de la montagne. Le peuple se rassemble contre Aarôn. Ils lui disent : « Lève-toi ! Fais-nous des Elohîms qui aillent en face de nous, oui, ce Moshè, l’homme qui nous a fait monter de la terre de Misraîm, nous ne savions pas ce qu’il en était de lui. »
2 Aarôn leur dit : « Décrochez les boucles d’or des oreilles de vos femmes, de vos fils, de vos filles, faites-les venir à moi. »
3 Tout le peuple démonte les boucles d’or de leurs oreilles. Ils les font venir à Aarôn.
4 Il les prend de leur main et les forme au burin. Il en fait la fonte d’un veau. Ils disent : « Les voici, tes Elohîms, Israël, qui t’ont fait monter de la terre de Misraîm. »
5 Aarôn voit. Il bâtit un autel en face de lui. Aarôn crie et dit : « Fête pour IHVH-Adonaï demain. »
6 Ils se lèvent tôt, le lendemain, ils font monter des montées, avancent des pacifications. Le peuple s’assoit pour manger, ils boivent et se lèvent pour rire.
7 IHVH-Adonaï parle à Moshè : « Va, descends. Oui, ton peuple a détruit celui que tu as fait monter de la terre de Misraîm.
8 Ils se sont vite écartés de la route que je leur ai ordonnée. Ils se sont fait une fonte, un veau, ils se prosternent devant lui et sacrifient. Ils disent : ‹ Les voici, tes Elohîms, Israël, qui t’ont fait monter de la terre de Misraîm’. »
9 IHVH-Adonaï dit à Moshè : « J’ai vu ce peuple. Voici : c’est un peuple dur de nuque, lui.
10 Maintenant, laisse-moi, ma narine brûle contre eux. Je les achève et je fais de toi une grande nation. »
11 Moshè souhaite les faces de IHVH-Adonaï, son Elohîms et dit : « Pourquoi, IHVH-Adonaï, ta narine brûlerait-elle contre ton peuple que tu as fait sortir de la terre de Misraîm, à grande force, à main puissante ? »
12 Pourquoi Misraîm dirait-il pour dire : ‹ Il les a fait sortir pour le malheur, pour les tuer dans les montagnes et les achever sur les faces de la glèbe’ ? Retourne de la brûlure de ta narine, émeus-toi du malheur de ton peuple,
13 Souviens-toi d’Abrahâm, d’Is’hac et d’Israël, tes serviteurs, auxquels tu as juré par toi-même et auxquels tu as parlé : ‹ Je multiplierai votre semence comme les étoiles des ciels. Toute cette terre dont j’ai dit : Je la donnerai à votre semence, ils la posséderont en pérennité’. »
14 IHVH-Adonaï s’émeut du malheur qu’il a parlé de faire à son peuple.
15 Moshè fait face et descend de la montagne, les deux tables du témoignage en sa main, tables écrites des deux côtés, écrites par là et par là.
16 Et les tables sont le fait d’Elohîms, et l’écrit, c’est l’écrit d’Elohîms, gravé sur les tables.
17 Iehoshoua’ entend la voix du peuple en son exclamation. Il dit à Moshè : « Voix de guerre au camp ! »
18 Il dit : « Pas l’écho d’une voix d’héroïsme et pas l’écho d’une voix de grande faiblesse. Moi-même j’entends l’écho d’une voix. »
19 Et c’est quand il s’est approché du camp : il voit le veau et les rondes. La narine de Moshè brûle, il jette les tables de ses mains et les brise sous la montagne.
20 Il prend le veau qu’ils ont fait, et l’incinère au feu. Il le pulvérise au plus fin et le déverse sur les faces des eaux : il en abreuve les Benéi Israël.
21 Moshè dit à Aarôn : « Que t’a donc fait ce peuple ? Oui, tu as fait venir sur lui une grande faute ! »
22 Aarôn dit : « Que la narine de mon Adôn ne brûle pas ! Toi, tu connaissais le peuple, oui, il est dans le mal !
23 Ils me disent : ‹ Fais-nous des Elohîms qui aillent en face de nous. Oui, ce Moshè, l’homme qui nous a fait monter de la terre de Misraîm, nous ne savions pas ce qu’il en était de lui. ›
24 Je leur dis : ‹ Qui a de l’or  ? › Ils le décrochent et me le donnent. Je le jette au feu et il en sort ce veau » !
25 Moshè voit le peuple : oui, il est hérissé, Aarôn l’avait hérissé en dérision pour leurs assaillants.
26 Moshè se tient à la porte du camp et dit : « Qui est pour IHVH-Adonaï, à moi ! » Tous les Benéi Lévi s’ajoutent à lui.
27 Il leur dit : « Ainsi dit IHVH-Adonaï, l’Elohîms d’Israël : ‹ Mettez chacun l’épée à la cuisse. Passez et retournez de porte en porte dans le camp. Tuez, l’homme son frère, l’homme son compagnon, l’homme son prochain !’ »
28 Les Benéi Lévi font selon la parole de Moshè. Il tombe du peuple, en ce jour, trois mille hommes environ.
29 Moshè dit : « Remplissez vos mains aujourd’hui pour IHVH-Adonaï, oui, l’homme contre son fils et contre son frère, c’est pour vous donner aujourd’hui une bénédiction. »
30 Et c’est, le lendemain, Moshè dit au peuple : « Vous avez fauté à grande faute. Maintenant, je monterai vers IHVH-Adonaï. Peut-être absoudrai-je votre faute. »
31 Moshè retourne vers IHVH-Adonaï et dit : « Ce peuple a donc fauté à grande faute : ils se sont fait des Elohîms d’or.
32 Maintenant, porte leur faute, sinon efface-moi donc de ton acte que tu as écrit. »
33 IHVH-Adonaï dit à Moshè : « Qui a fauté contre moi, je l’effacerai de mon acte.
34 Maintenant va, mène le peuple vers ce dont je t’ai parlé. Voici : mon messager ira en face de toi, au jour de ma sanction, quand je sanctionnerai leur faute. »
35 IHVH-Adonaï frappe le peuple, parce qu’ils avaient fait le veau, qu’avait fait Aarôn.

Texte de la Version André Chouraqui
Copyright © Édition du Cerf