×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Iob 10     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Iob 10
André Chouraqui


Je ne suis pas un criminel

1 Mon être abhorre ma vie, je m’abandonne à mon épanchement, et parle dans l’amertume de mon être.
2 Je dis à Eloha : Ne m’incrimine pas ; fais-moi connaître en quoi tu me combats !
3 Est-il bien pour toi d’opprimer ? Oui, de rejeter la peine de tes paumes et de te manifester au conseil des criminels ?
4 As-tu des yeux de chair ? Vois-tu comme voit l’homme ?
5 Tes jours sont-ils comme les jours des hommes ? Tes années comme les jours d’un brave ?
6 Oui, tu cherches mon tort et demandes ma faute.
7 Or, à ta connaissance, je ne suis pas un criminel ; et plus, il n’est pas, contre ta main, de sauveteur.
8 Tes mains m’ont façonné ; elles m’ont fait en unité tout autour ; et tu m’engloutis !
9 Souviens-toi donc de ce que tu m’as fait d’argile, et que tu me feras retourner à la glèbe.
10 Tu m’as trait comme du lait et coagulé comme un fromage.
11 Tu m’as vêtu de peau, de chair ; d’os et de nerfs, tu m’as couvert.
12 Tu m’as fait vie et chérissement ; ta sanction garde mon souffle.
13 Et cela, tu le recèles dans ton cœur ; je le sais, oui, cela est avec toi :
14 quand je faute, tu me surveilles et, de mon tort, ne m’innocentes pas.
15 Si je suis criminel, mes alalas sont à moi. Ou, justifié, je ne peux lever la tête, rassasié de turpitude, voyeur d’humiliation.
16 Si elle se redresse, comme un léopard tu me pourchasses ; tu retournes et fais prodige contre moi.
17 Tu renouvelles tes hostilités contre moi, et avec moi multiplies ton exaspération ; avec moi assauts et corvées.
18 Pourquoi m’as-tu fait sortir de la matrice ? J’aurais agonisé ; pas un œil ne m’aurait vu.
19 J’aurais été comme n’étant pas, transporté du ventre au sépulcre.
20 Mes jours ne sont-ils pas un rien qui cesse ? Place-toi loin de moi : je me contiendrai un peu,
21 avant que je m’en aille sans retour en la terre de ténèbre et d’ombremort,
22 terre noire comme l’obscurité, d’ombremort sans ordre, qui apparaît comme l’obscurité.

Cette Bible est dans le domaine public.