×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Rois 1 12     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Rois 1 12
André Chouraqui


Rehab’âm devient roi

1 Rehab’âm va à Shekhèm oui, tout Israël vient à Shekhèm pour le faire roi.
2 Et c’est quand Iarob’âm bèn Nebat l’entend, lui étant encore en Misraîm, où il avait fui en face du roi Shelomo,
3 Iarob’âm habite Misraîm. Ils envoient le crier. Iarob’âm vient avec toute l’assemblée d’Israël. Ils parlent à Rehab’âm pour dire :
4 « Ton père a durci notre joug. Toi, maintenant, allège le dur service de ton père, son joug pesant qu’il a mis sur nous et nous te servirons. »
5 Il leur dit : « Allez encore trois jours, puis retournez vers moi. »
6 Le peuple va. Le roi Rehab’âm prend conseil des anciens qui se tenaient face à Shelomo son père, quand il était vivant, pour dire : « Quelle parole conseillez-vous de répondre à ce peuple ?
7 Ils lui parlent pour dire : « Si aujourd’hui tu es le serviteur de ce peuple, si tu les sers, leur réponds et dis de bonnes paroles, ils seront pour toi des serviteurs, tous les jours. »
8 Il abandonne le conseil que les anciens lui ont conseillé, et prend le conseil des enfants qui ont grandi avec lui et se tiennent face à lui.
9 Il leur dit : « Que conseillez-vous ? Retournons une parole à ce peuple ! » Ils m’ont parlé pour dire : « Allège le joug que ton père a donné sur nous. »
10 Les enfants qui ont grandi avec lui lui parlent pour dire : « Tu diras ainsi à ce peuple qui t’a parlé pour dire : ‹ Ton père a alourdi notre joug ; toi, allège-le pour nous !’ Parle-leur ainsi : ‹ Mon petit doigt est plus épais que les hanches de mon père.
11 Maintenant, mon père vous a accablés d’un joug pesant, mais moi, j’ajouterai à votre joug ! Mon père vous a châtiés avec des fouets, mais moi, je vous châtierai avec des fléaux’ » !
12 Iarob’âm vient avec tout le peuple vers Rehab’âm, le troisième jour, comme le roi avait parlé pour dire : « Retournez vers moi le troisième jour. »
13 Le roi répond durement au peuple. Il abandonne le conseil que les anciens lui ont conseillé.
14 Il leur parle selon le conseil des enfants pour dire : « Mon père a alourdi votre joug ; moi, j’ajouterai à votre joug ! Mon père vous a châtiés avec des fouets. Moi, je vous châtierai avec des fléaux. »
15 Le roi n’entend pas le peuple. Oui, la cause en était chez IHVH-Adonaï, pour accomplir sa parole, dont IHVH-Adonaï avait parlé par la main d’Ahyah, le Shiloni, à Iarob’âm bèn Nebat. Israël fait carence

Israël fait carence

16 Tout Israël voit que le roi ne les a pas entendus. Le peuple répond au roi une parole pour dire : « Quelle part avons-nous en David ? Pas de possession avec le fils d’Ishaï ! À tes tentes, Israël ! Maintenant, vois ta maison, David ! » Israël va à ses tentes.
17 Rehab’âm règne sur les Benéi Israël qui habitent les villes de Iehouda.
18 Le roi Rehab’âm envoie Adorâm qui est sur la corvée. Tout Israël le lapide avec des pierres et il meurt. Le roi Rehab’âm s’efforce de monter sur le chariot pour s’enfuir à Ieroushalaîm.
19 Israël fait carence contre la maison de David, jusqu’à ce jour. Le schisme d’Israël

Le schisme d’Israël

20 Et c’est quand tout Israël entend que Iarob’âm est retourné, ils envoient le crier à la communauté. Ils le font roi de tout Israël. Derrière la maison de David, il n’était plus que le seul rameau de Iehouda.
21 Rehab’âm vient à Ieroushalaîm. Il rassemble toute la maison de Iehouda et le rameau de Biniamîn : cent quatre-vingt mille adolescents, faiseurs de guerre, pour guerroyer contre la maison d’Israël et retourner la royauté à Rehab’âm bèn Shelomo.
22 Et c’est la parole d’Elohîms à Shema’yah, l’homme d’Elohîms, pour dire :
23 « Dis à Rehab’âm bèn Shelomo, roi de Iehouda, à toute la maison de Iehouda, à Biniamîn, et au reste du peuple pour dire :
24 ‹ Ainsi dit IHVH-Adonaï : Ne montez pas, ne guerroyez pas contre vos frères, les Benéi Israël. Retournez, l’homme à sa maison. Oui, cette parole est de moi. › » Ils entendent la parole de IHVH-Adonaï ; ils retournent pour aller selon la parole de IHVH-Adonaï.
25 Iarob’âm bâtit Shekhèm, sur le mont Èphraîm. Il y habite. Il sort de là et bâtit Penouél.
26 Iarob’âm dit en son cœur : « Maintenant, le royaume retournera à la maison de David.
27 Si ce peuple monte pour faire les sacrifices dans la maison de IHVH-Adonaï à Ieroushalaîm, et si le cœur de ce peuple retourne à ses Adôn, à Rehab’âm, roi de Iehouda, ils me tueront. Ils retourneront à Rehab’âm, roi de Iehouda. »
28 Le roi prend conseil. Il fait deux veaux d’or et leur dit : « Assez, vous, de monter à Ieroushalaîm ! Voici tes Elohîms, Israël, qui t’ont fait monter de la terre de Misraîm. »
29 Il met l’un à Béit-Él, et l’un, il le donne à Dân.
30 Cette parole est une faute, le peuple va en face de l’un jusqu’à Dân !
31 Il fait la maison des tertres. Il fait des desservants des bouts du peuple, qui n’étaient pas des Benéi Lévi.
32 Iarob’âm fait une fête de la huitième lunaison, le quinze de la lunaison, semblable à la fête de Iehouda. Il monte à l’autel. Il fait ainsi à Béit-Él, pour sacrifier aux veaux qu’il avait faits. Il tient à Béit-Él les desservants des tertres qu’il avait faits.
33 Il monte à l’autel qu’il avait fait à Béit-Él, le quinze de la huitième lunaison, la lunaison qu’il avait fixée de son cœur. Il fait une fête pour les Benéi Israël. Il monte sur l’autel, pour encenser.

Cette Bible est dans le domaine public.