×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /  Vigouroux  / 1 Corinthiens 3.9     

1 Corinthiens 3.9
Vigouroux


Le rôle de Paul et des serviteurs de Dieu

1 Aussi, mes frères, je n’ai pu vous parler comme à des hommes spirituels, mais comme à des hommes charnels ; comme à de petits enfants dans le Christ,[3.1 Moi-même, moi non plus, je n’ai pu, etc. : nul ne le pouvait, comparer à 1 Corinthiens, 2, 14. — Vous parler, vous prêcher cette sagesse supérieure, voir 1 Corinthiens, 2, 6. — Des hommes spirituels. Voir 1 Corinthiens, 2, 14. — Charnels, si peu changés par l’influence de l’Esprit-Saint, que la chair, foyer du péché et de la concupiscence, domine encore en eux.]
2 je vous ai donné du lait à boire, non de la nourriture solide, car vous ne pouviez pas encore la supporter ; et à présent même vous ne le pouvez pas, parce que vous êtes encore charnels.
3 En effet, puisqu’il y a parmi vous de la jalousie et des disputes, n’êtes-vous pas charnels, et ne vous conduisez-vous pas à la manière des hommes ?
4 Car puisque l’un dit : Moi, je suis à Paul ; et l’autre : Moi, à Apollo ; n’êtes-vous pas des hommes ? Qu’est-ce donc qu’Apollo ? et qu’est-ce que Paul ?[3.4 A Apollo. Voir 1 Corinthiens, 1, 12.]
5 Des serviteurs de celui en qui vous avez cru, et chacun selon le don qu’il a reçu du Seigneur.
6 Moi j’ai planté, Apollo a arrosé : mais c’est Dieu qui a donné la croissance.
7 Ainsi ce n’est pas celui qui plante qui est quelque chose, ni celui qui arrose ; mais Dieu, qui donne la croissance.
8 Celui donc qui plante et celui qui arrose ne sont qu’une même chose ; mais chacun recevra sa propre récompense, selon son travail.[3.8 Voir Psaumes, 61, 13 ; Matthieu, 16, 27 ; Romains, 2, 6 ; Galates, 6, 5.]
9 Car nous sommes les coopérateurs de Dieu ; vous êtes le champ de Dieu, vous êtes l’édifice de Dieu.
10 Selon la grâce de Dieu qui m’a été donnée, j’ai posé le fondement comme un sage architecte, et un autre bâtit dessus. Mais que chacun prenne garde à la manière dont il bâtit dessus.
11 Car personne ne peut poser d’autre fondement que celui qui a été posé, lequel est le Christ Jésus.[3.11-15 Le fondement de l’Eglise de Dieu est Jésus-Christ et sa doctrine, ou la vraie foi en lui agissant par la charité. L’édifice d’or, d’argent, de pierres précieuses, bâti sur ce fondement, c’est la plus parfaite prédication et la pratique de l’Evangile. L’édifice auquel on a mêlé le bois, le foin, la paille, signifie la prédication des docteurs Corinthiens, qui, à la vérité, n’erraient pas dans la foi, mais ajoutaient à leurs discours une vaine pompe de paroles et de questions inutiles. Le jugement de Dieu, soit particulier, soit général, manifestera de quelle sorte aura été l’œuvre de chaque homme, œuvre dont il est difficile de porter un jugement en cette vie. Toute doctrine qui pourra résister à l’épreuve du feu de ce jugement attirera au prédicateur la récompense éternelle de son travail. Toute doctrine contraire sera consumée et anéantie. A la vérité, le prédicateur, s’il est d’ailleurs irréprochable, ne périra pas avec son ouvrage ; il sera sauvé parce qu’il aura bâti sur le vrai fondement. Mais il ne sera que comme un homme qui se sauve à travers un incendie, en conservant sa vie, et en perdant tout le reste. Ainsi, il souffrira la perte de son travail, en ne recevant point la récompense du prédicateur évangélique, il n’entrera même dans le ciel qu’après avoir expié par le feu du purgatoire les fautes qu’il a commises dans l’exercice du ministère évangélique.]
12 Si quelqu’un bâtit sur ce fondement avec de l’or, de l’argent, des pierres précieuses, du bois, du foin, de la paille (chaume)
13 l’œuvre de chacun sera manifestée ; car le jour du Seigneur la fera connaître, parce qu’elle se révélera dans le feu, et que le feu prouvera ce que vaut l’œuvre de chacun.
14 Si l’œuvre bâtie par quelqu’un sur le fondement subsiste, il recevra une récompense.
15 Si l’œuvre de quelqu’un est brûlée, il en subira la perte ; cependant il sera lui-même sauvé, mais comme à travers le feu.
16 Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu, et que l’Esprit de Dieu habite en vous ?
17 Si donc quelqu’un profane le temple de Dieu, Dieu le détruira ; car le temple de Dieu est saint, et vous êtes ce temple.[3.17 Voir 1 Corinthiens, 6, 19 ; 2 Corinthiens, 6, 16.]
18 Que personne ne se fasse illusion ; si quelqu’un d’entre vous pense être sage selon ce siècle, qu’il devienne fou pour être sage ;
19 car la sagesse de ce monde est une folie devant Dieu. Aussi est-il écrit : Je surprendrai (enlacerai) les sages dans leur propre ruse.[3.19 Voir Job, 5, 13.]
20 Et encore : Le Seigneur connaît les pensées des sages ; il sait qu’elles sont vaines.[3.20 Voir Psaumes, 93, 11.]
21 Que personne ne mette donc sa gloire dans les hommes.
22 Car tout est à vous ; soit Paul, soit Apollo, soit Céphas, soit le monde, soit la vie, soit la mort, soit les choses présentes, soit les choses futures. Tout est à vous ;[3.22 Apollo, Céphas. Voir 1 Corinthiens, 1, 12.]
23 et vous êtes au Christ, et le Christ est à Dieu.

Cette Bible est dans le domaine public.